Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Vol 128, N° 8-9  - septembre 2001
p. 930
Doi : AD-09-2001-128-8-9-0151-9638-101019-ART20
Pathologie vulvaire

Ulcère aigu de la vulve de Lipschütz
Acute ulcer of the vulva
 

L. Dehen [1 et 2], C. Vilmer [2]
[1] Service de Dermatologie, Hôpital Bichat, 46, rue Henri Huchard, 75018 Paris.
[2] Service de Dermatologie, Hôpital Saint-Louis, 1, avenue Claude Vellefaux, 75010 Paris.

Une jeune femme de 21 ans a été transférée d'un service de gynécologie pour le diagnostic d'ulcérations vulvaires aiguës fébriles. De façon brutale sont apparues, une puis trois ulcérations nécrotiques très douloureuses des petites lèvres associées à une fièvre à 40 °C, une polynucléose neutrophile et un syndrome inflammatoire biologique ( fig. 1). Hospitalisée initialement en gynécologie, elle a reçu après les prélèvements infectieux une antibiothérapie par amoxicilline-acide clavulanique (augmentin®) I.V 3 g/jour associé à de l'acyclovir per os sans aucun effet après une semaine de traitement. Les prélèvements infectieux, bactériologiques et virologiques étaient négatifs. Les sérologies syphilitique et VIH étaient négatives. Elle n'a pris aucun médicament, ne souffrait pas d'aphtose et n'avait appliqué aucun topique sur la vulve. Elle a été finalement transférée en dermatologie où le diagnostic retenu est celui d'ulcère aigu vulvaire de Lipschütz. L'évolution a été favorable spontanément mais progressivement après 3 semaines d'évolution.

Commentaire

Le diagnostic d'ulcère aigu de la vulve ou ulcère de Lipschütz ou ulcus vulvae acutum est une affection exceptionnelle. Le tableau clinique est assez stéréotypé : apparition brutale d'une ou plusieurs ulcérations vulvaires larges, nécrotiques, très douloureuses dans un contexte très fébrile, le plus souvent chez la jeune femme volontiers vierge avec une résolution spontanée en 2 à 5 semaines [1]. C'est un diagnostic d'exclusion : les prélèvements éliminent des étiologies bactériennes et virales, sexuellement transmissibles ou non : syphilis, chancre mou, herpès, streptoccoques, Pseudomonas aeruginosa , cytomégalovirus (CMV). L'interrogatoire permet d'éliminer une ulcération caustique. Le principal diagnostic différentiel est représenté par l'aphtose qui finalement est un cadre clinique très proche, mais l'ulcère aigu de la vulve évolue en général sans récidive tandis que l'aphtose est le plus souvent récidivante avec parfois des lésions bipolaires. L'ulcère aigu de la vulve est donc un diagnostic a posteriori . L'étiopathogénie de cette affection reste actuellement imprécise. Quelques publications ont rapporté ce tableau à une primo-infection à Epstein-Barr virus [3] [4]. Une étude plus récente portant sur 6 femmes âgées de 14 à 40 ans n'a pas retrouvé cette association [5].

Chez cette patiente l'interrogatoire révélait un épisode du même type à l'âge de 14 ans contemporain d'une mononucléose infectieuse prouvée. La récidive pourtant exceptionnelle constatée chez cette patiente n'a pas pu non plus être rapportée à la réactivation d'une infection à Epstein-Barr virus sur la sérologie effectuée.

Références

[1]
Lipschütz B. Ulcus vulvae acutum. In : Handhich buch der haut und Geschl, Jadassohn ed. berlin : Springer 1927;21:392-414.
[2]
Brown ZA, Stenchever MA. Genital ulceration and infectious mononucleosis : report of a case. Am J Obstet Gynecol 1977;1927:673-4.
[3]
Portnoy J, Ahronheim GA, Ghibu F, Clecner B, Joncas JH. Recovery of Epstein-Barr virus from genital ulcers. N Engl J Med 1984;31:966-8.
[4]
Lampert A, Assier-Bonnet H, Chevallier B, Clerici T, Saiag P. Lipschütz genital ulceration : a manifestation of Epstein-Barr virus primary infection. Br J Dermatol 1996;135:652-68.
[5]
Havard S, Pelisse M, Moyal M, Logeart I. Acute genital ulcer. Abstract 2 e congrès ECVSD, octobre 1998.




© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline