Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Vol 131, N° 12  - décembre 2004
p. 1118
Doi : AD-12-2004-131-12-0151-9638-101019-ART22
Chronique génomique

Mutation du gène codant pour la protéine de morphogenèse capillaire de type 2 dans la fibrohyalinose juvénile et dans la hyalinose systémique infantile
Mutation in the gene coding type 2 capillary morphogenesis in juvenile fibrohyalinosis and in infantile systemic hyalinosis
 

O. Dereure [1]
[1] Service de Dermatologie, Hôpital Saint-Eloi, 80, avenue Augustin Fliche, 34295 Montpellier Cedex 5.

Tirés à part : O. DEREURE, à l'adresse ci-dessus.

La fibrohyalinose juvénile et la hyalinose systémique infantile sont deux affections autosomiques récessives, caractérisées par des nodules sous cutanés multiples, une hypertrophie gingivale, des contractures articulaires et par une surcharge diffuse d'un matériel hyalin. Le gène dont les anomalies sont responsables de la fibro-hyalinose juvénile avait été antérieurement localisé sur la région chromosomique 4q21 et a été récemment identifié. Il s'agit du gène codant pour la protéine de morphogénèse capillaire de type 2 dont des mutations d'ailleurs assez diverses et significatives ont été mises en évidence dans plusieurs familles atteintes de fibro-hyalinose juvénile, mais également dans des familles de hyalinose systémique infantile. La protéine de morphogenèse capillaire de type 2 est une molécule transmembranaire dont l'expression est induite lors de la morphogénèse capillaire et qui se lie à des protéines extra-cellulaires de type laminine ou collagène IV par un domaine extra membranaire qui a d'ailleurs des homologies avec le facteur Willebrand. À noter que cette protéine fonctionne également comme un récepteur cellulaire de la toxine sécrétée par Bacillus anthracis qui est responsable du charbon.

L'analyse génotype-phénotype suggère que les mutations de la protéine altèrent la liaison avec les protéines matricielles avec notamment un rôle particulièrement délétère des mutations intéressant le domaine de type Willebrand,  ces dernières étant d'ailleurs responsables du phénotype clinique plus sévère de la hyalinose systémique infantile. En revanche, d'autres mutations respectant le cadre de lecture et affectant un domaine cytoplasmique hautement conservé sont responsables d'un phénotype plus modéré. Il est donc désormais bien clair que la fibrohyalinose juvénile et la hyalinose systémique infantile sont des affections alléliques qui sont sous-tendues par des perturbations des interactions cellules-matrice extra-cellulaire et notamment de l'assemblage de la membrane basale qui est, comme nous le savons, riche en collagène IV et en laminine. Ces altérations seraient directement à l'origine des dépôts hyalins périvasculaires caractéristiques de ces deux affections.

Top of the page
Références

[1]
Hanks S, Adams S, Douglas J, Arbour L, Atherton DJ, Balci S et al. Mutations in the gene encoding capillary morphogenesis protein 2 cause juvenile hyaline fibromatosis and infantile systemic hyalinosis. Am J Hum Genet 2003 ; 73 : 791-800.


Top of the page


© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline