Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Vol 131, N° 8-9  - août 2004
p. 833
Doi : AD-08-2004-131-8-9-0151-9638-101019-ART18
Lettre à la rédaction

Érysipèle hémorragique des membres inférieurs : 5 cas
Hemorrhagic erysipelas of the lower limbs: 5 cases
 

D. Legoupil [1], I. Kupfer- Bessaguet [1], K. Le Brun [1], A. Saraux [2], P. Plantin [1]
[1] Service de Dermatologie, Hôpital Laënnec, Centre Hospitalier Intercommunal de Cornouaille, Quimper
[2] Service de Rhumatologie, Hôpital de La Cavale Blanche, CHU, Brest.

Tirés à part : P. PLANTIN [1]

[1] Service de Dermatologie, Hôpital Laënnec, Centre Hospitalier Intercommunal de Cornouaille, BP 1757, 9107 Quimper Cedex.

Nous avons lu avec beaucoup d'intérêt la publication de Estines et al. [1] rapportant 3 observations d'érysipèle hémorragique d'évolution favorable sous antibiothérapie et corticothérapie générale adjuvante. Ces observations nous amènent à quelques remarques concernant cette entité.

1. Il ne s'agit pas d'un tableau exceptionnel puisque nous avons pris en charge dans le service 5 érysipèles des membres inférieurs répondant aux critères diagnostiques d'érysipèle hémorragique (EH) entre février 2002 et août 2003 alors que pendant la même période, 23 cas d'érysipèles non hémorragiques (ENH) avec des données exploitables ont été hospitalisés dans le service. Les EH concernaient 4 hommes et une femme âgés en moyenne de 44,8 ans (extrêmes 29 et 49 ans).

2. Au cours des EH, la durée d'hospitalisation (moyenne 7,4 jours, extrêmes 4 et 11 jours) n'était pas significativement différente de celle que nous avons observée chez les malades hospitalisés pour ENH (moyenne : 9,3 jours ; durées extrêmes : 1 et 22 jours) (p = 0,49 : test U de Mann-Withney). Le retour à l'apyrexie lors de l'institution de l'antibiothérapie a été rapide (de l'ordre de 24 heures) au cours des EH sauf dans une observation sur laquelle nous reviendrons et l'antibiothérapie a été de durée comparable dans les deux groupes et, là encore, sans différence significative (p = 0,6) (durée moyenne de l'antibiothérapie dans le groupe EHN : 19,7 jours ; extrêmes : 12 et 30 jours et dans le groupe EH : 23,6 jours ; extrêmes 17 et 44 jours). Cependant, il est important de noter que le nombre de cas colligés est trop faible pour que la puissance du test statistique utilisé permette d'affirmer l'absence de différence entre les deux groupes.

3. Nous n'avons pas institué de corticothérapie générale chez nos malades et la seule malade qui a reçu des glucocorticoïdes (80 mg de prednisolone/j pendant 5 jours) est celle dont l'évolution a été la plus préoccupante !

Comme le suggère l'équipe rémoise, cette présentation de l'érysipèle du membre inférieur mérite certainement d'être individualisée sur le plan clinique (2 des malades avaient été considérés, dans le département d'accueil des urgences, comme suspects de cellulite nécrosante) mais nous ne souscrivons pas totalement aux recommandations thérapeutiques proposées. En particulier, l'intérêt de la corticothérapie générale ne ressort pas de ces données rétrospectives car ni la durée de l'antibiothérapie ni la durée d'hospitalisation ne paraissent plus longues dans le groupe des EH par rapport aux ENH et nous avons même eu l'impression d'une aggravation chez la seule malade qui a reçu ce traitement. La corticothérapie est peut-être à réserver à un sous-groupe d'EH qui ne s'améliorent pas sous antibiothérapie mais elle ne constitue pas, dans notre expérience, la règle en matière de traitement de l'érysipèle hémorragique.

Top of the page
Références

[1]
Estines O, Coste N, Perceau G, Becker S, Leberruyer PY, Bernard P. Erysipèle hémorragique : intérêt d'une courte corticothérapie adjuvante (3 cas). Ann Dermatol Venereol 2003 ; 130 : 523-6.

p.plantin@ch-cornouaille.fr



Top of the page


© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline