Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Vol 132, N° 12  - décembre 2005
p. 1040
Doi : AD-12-2005-132-12-0151-9638-101019-200517292
Note de pharmacovigilance

Effets secondaires des anti TNF-alpha
 

J.-L. Schmutz [1], A. Barbaud [1], P. Trechot [2]
[1] Service de Dermatologie, Hôpital Fournier, 36, quai de la Bataille, 54035 Nancy Cedex
[2] Service de Pharmacovigilance, Hôpital Central, 54000 Nancy.

Les anti TNFα sont de plus en plus utilisés en médecine qu'il s'agisse de l'infliximab (Remicade®) ou de l'étanercept (Enbrel®). De nouveaux effets secondaires sont régulièrement rapportés, notamment sur le plan dermatologique.

L'infliximab anticorps monoclonal chimérique IgG1 comprenant 75 p. 100 de séquence humaine et 25 p. 100 de séquence murine est indiqué dans la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde et de la maladie de Crohn. L'apparition d'anticorps antinucléaires au cours du traitement est rapportée chez 63,8 p. 100 des patients atteints d'une polyarthrite rhumatoïde et chez 49,1 p. 100 des patients atteints de maladie de Crohn, avec présence d'anticorps anti-DNA natif respectivement chez 13 p. 100 et 21,5 p. 100 des patients traités.

Sarzi-Puttini et al. [1] rapportent le premier cas de lupus érythémateux systémique persistant, induit par l'infliximab, chez un patient de 18 ans porteur d'une maladie de Crohn. Ce lupus érythémateux systémique était diagnostiqué suite à l'apparition d'une éruption malaire caractéristique et d'arthralgies touchant les petites articulations, survenues après trois injections d'infliximab à la posologie de 5 mg/kg. L'évolution était favorable six mois après l'arrêt du traitement et la mise en route d'une corticothérapie générale à la posologie de 25 mg/j, avec disparition des anticorps anti-DNA natif.

L'apparition d'un lupus érythémateux systémique au cours d'un traitement par anti TNFα est rare (≪ 0,6 p. 100). Lors des essais cliniques, 3 cas (sur 771 patients) ont été rapportés chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ayant présenté une évolution rapidement favorable à l'arrêt du traitement.

L'apparition de cancers cutanés est également rapportée avec les anti TNFα.

Dans l'observation de Esser et al. [2], une femme de 76 ans, ayant une longue histoire d'exposition solaire, était traitée par infliximab à la posologie de 3 mg/kg à J1, J14, J42 puis toutes les 8 semaines (sans méthotrexate) pour une polyarthrite rhumatoïde. Quatre mois après le début du traitement, apparaissaient de nombreuses lésions tumorales cutanées sur les membres inférieurs, les membres supérieurs et le tronc. L'histologie de plusieurs biopsies cutanées était en faveur du diagnostic de kératoacanthomes et de carcinomes épidermoïdes.

L'apparition rapide de carcinomes a également été rapportée avec l'étanercept chez 7 patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.

Les anti TNFα augmentant le risque de cancer cutané, les patients atteints de rhumatisme psoriasique ayant bénéficié d'une photothérapie UVA ou UVB et susceptibles d'être traités par anti TNFα devront être particulièrement surveillés sur le plan dermatologique.

L'étanercept pourrait également exacerber une dermatite atopique comme semble le montrer la publication de Mangge et al. [3]. Une fillette de 10 ans, atteinte d'une dermatite atopique modérée, était traitée par étanercept pour une arthrite juvénile séronégative. Après les premières injections, l'enfant présentait une poussée sévère de dermatite atopique avec généralisation de l'atteinte cutanée et augmentation des IgE (de 154 UI/ml à 358 UI/ml). L'évolution de la dermatite était favorable à l'arrêt de l'étanercept.

L'action des anti TNFα orienterait la balance Th1/Th2 vers un profil Th2 (IL4) qui s'avère favorable dans le cadre de la polyarthrite rhumatoïde mais plutôt défavorable lors d'une dermatite atopique.

Top of the page
Références

[1]
Sarzi-Puttini P, Ardizzone S, Manzionna G, et al. Infliximab-induced lupus in Crohn's disease : a case report. Dig Liver Dis 2003 ; 35 : 814-7.
[2]
Esser AC, Abril A, Fayne S, Doyle JA. Acute development of multiple keratoacanthomas and squamous cell carcinomas after treatment with infliximab. J Am Acad Dermatol 2004 ; 50 : S75-7.
[3]
Mangge H, Gindl S, Kenzian H, Schauenstein K. Atopic dermatitis as a side effect of anti-tumor necrosis factor-alpha therapy. J Rheumatol 2003 ; 30 : 2506-7.


Top of the page


© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline