Article

PDF @@113110@@
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Gastroentérologie Clinique et Biologique
Vol 29, N° 8-9  - août 2005
Doi : GCB-8-9-2005-29-8-0399-8320-101019-200515114
Hépatites Virales

CA28
TRAITEMENT DE L'HÉPATITE C CHEZ LES MALADES TOXICOMANES : EXPÉRIENCE AU SEIN D'UN CSST
 

J Moussalli [1], H Delaquaize [2], D Boubilley [2], JP Lhomme [2], P Mahnes [2], J Merlot Ponty [2], J Schlafer [2], M Valleur [2], T Poynard [1]
[1] Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière, Paris
[2] Hôpital Marmottan, Paris.

Objectif

Le déficit de prise en charge du VHC chez les toxicomanes relève d'obstacles liés aux malades, aux soignants et aux structures. Nous avons étudié chez les usagers d'un CSST la prise en charge et la faisabilité du traitement du VHC par une équipe multidisciplinaire.

Malades et méthodes

586 malades dont 417 (70 %) VHC positifs ont été vus en 2003 et 2004 dans le CSST. 224 malades VHC ont été évalués par Fibrotest-Actitest. L'équipe comprenait des médecins généralistes, un hépatologue délégué, des psychiatres, des infirmières et une médiatrice de santé. Un traitement par Interferon pegylé et ribavirine a été proposé en fonction de critères individuels dont le principal était l'index de fibrose. Le traitement était initié et surveillé au sein du CSST.

Résultats

85 malades VHC (38 %) ont été traités en moins de 2 ans contre 2 malades traités l'année précédente. L'index moyen de fibrose était de 0,62 (F3) chez les malades traités et de 0,39 (F1F2) chez les malades non traités (P ≪ 0.001). Les caractéristiques des malades traités étaient similaires aux autres concernant la consommation de drogue, d'alcool et la substitution. En analyse intermédiaire sur 27 malades parvenus en fin de follow up, 15 (55 %) étaient en rémission soutenue. Sur 57 malades parvenus à 6 mois de traitement, 79 % avaient une bonne observance. L'observance était corrélée au fait de disposer d'un logement mais non corrélée à une consommation résiduelle de toxiques. 10 % des malades ont interrompu le traitement pour effets secondaires psychiatriques. Ceci au prix d'une surveillance rapprochée, en moyenne 3,8 consultations par mois par malade avec 70 % des malades réalisant leur injection hebdomadaire sur place.

Conclusion

Au sein d'un CSST, Il a été possible, en moins de deux ans d'évaluer par Fibrotest-Actitest 224 malades et d'initier un traitement antiviral chez 85 malades au sein d'une cohorte de 417 malades VHC Positifs. Le traitement de l'hépatite C est possible moyennant la mise en place d'un dispositif spécifique au sein de structures existantes que sont les CSST. Les taux de rémission soutenue, d'observance et d'arrêts de traitement sont comparables à ceux observés dans la population générale. Le principal obstacle à l'observance est la précarité.





© 9 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline