Article

PDF @@113110@@
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Gastroentérologie Clinique et Biologique
Vol 29, N° 8-9  - août 2005
Doi : GCB-8-9-2005-29-8-0399-8320-101019-200515119
Hépatites Virales

CA33
ÉVALUATION DE LA PROGRESSION DE LA FIBROSE CHEZ LES MALADES CO-INFECTÉS PAR LE VIH ET LE VHC
 

P Bonnard [1], P Callard [2], C Amiel [1], JB Guiard-Schmid [1], G Pialoux [1]
[1] Service de Maladies Infectieuses, Hôpital Tenon, Paris.
[2] Laboratoire d'Anatomopathologie Hôpital Tenon, Paris.

Pour estimer la progression de la fibrose au cours de la co-infection VIH/VHC chez les malades non traités pour le VHC, nous avons évalué la fibrose à deux ponctions biopsies hépatiques (PBH) successives, conformément aux recommandations (ECC 2005).

Matériels et méthodes

L'initiation d'un traitement anti-VHC dépend de l'évaluation de la fibrose. En l'absence d'indication de traitement spécifique, il est recommandé de re-biopsier les malades tous les trois ans afin d'évaluer la progression de la maladie. Les malades co-infectés du service répondant à ces critères ont été analysés.

Résultats

Sur 2 900 malades infectés par le VIH suivis dans le service, 9 % (N = 261) sont co-infectés par le VHC. Parmi eux, 119 ont été biopsiés une fois, 48 ont été traités, 18 sont perdus de vue, 30 sont en attente d'une deuxième PBH et 33 ont été bi-biopsiés. Ces derniers (18 hommes, 15 femmes, 43 ± 6 ans à la première PBH), non traités pour le VHC ont été inclus dans l'analyse. La médiane de suivi était de 9 ans [2-16] et 26 (79 %) recevaient un traitement anti rétroviral lors de la première PBH (476 +/- 280 CD4). À la première PBH, tous les malades étaient F0 ou F1, sauf 3 cotés F2. Le délai moyen entre les biopsies était de 50 +/- 13 mois. À la deuxième PBH, aucun malade n'était coté F0, 13 (40 %) étaient F1, 11 (33 %) étaient F2, six (18 %) étaient F3 et 3 (9 %) étaient F4. Le taux de progression de la fibrose est mesuré à 0,26 point de fibrose par an. Parmi ces 33 malades, 10 (30 %) ont progressé de plus de deux points de fibrose et ont été qualifiés de « fibroseurs rapides ». L'analyse statistique comparant les « fibroseurs rapides » (N = 10) et les autres (N = 23) n'a pas retrouvé de lien entre la progression de la fibrose, l'âge, la consommation d'alcool, le taux de CD4, la charge virale VIH, le génotype du VHC, la bilirubine, les phosphatases alcalines, ASAT, ALAT. Seule la présence de l'association didanosine et stavudine a été retrouvée comme reliée à la progression de la fibrose (P = 0.072). Quinze malades ont débuté un traitement anti-VHC suite aux résultats de la deuxième PBH.

Discussion

Malgré les obstacles liés à la réalisation de la PBH, il faut évaluer ces malades avec des délais brefs car 10/33 (30 %) d'entre eux progressent d'au moins deux points de fibrose entre les deux PBH. La briéveté de ce délai est légitime : dans notre expérience, cette surveillance a permis à 15 malades (45 %) qui n'avaient pas de critères d'initiation du traitement anti-VHC 3 ans auparavant, de débuter un traitement anti-VHC. Le développement des techniques non invasives d'évaluation de la fibrose (marqueurs sériques, Fibroscan) pourrait permettre de raccourcir ce délai.





© 9 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline