Article

PDF @@113110@@
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Gastroentérologie Clinique et Biologique
Vol 29, N° 8-9  - août 2005
Doi : GCB-8-9-2005-29-8-0399-8320-101019-200515120
Hépatites Virales

CA34
LA CONSOMMATION DE CAFÉINE N'EST PAS RELIÉE AU TAUX D'ALAT NI À L'ACTIVITÉ HISTOLOGIQUE AU COURS DE L'HÉPATITE CHRONIQUE C
 

C Costentin [1], C Hézode [1], F Roudot-Thoraval [2], F Medkour [1], ES Zafrani [3], JM Pawlotsky [4], D Dhumeaux [1], A Mallat [1]
[1] Service d'Hépatologie et Gastroentérologie
[2] Santé Publique
[3] Anatomo-Pathologie
[4] Virologie, Hôpital Henri Mondor, Université Paris XII, Créteil.

Il a récemment été rapporté une relation inverse entre la consommation de caféine et le taux d'ALAT chez des malades à risque élevé de maladie chronique du foie (Ruhl Gastroenterology 2005). Cet effet pourrait être dû à des propriétés antioxydantes de la caféine. Le but de cette étude était d'évaluer l'impact de la consommation de caféine sur le taux d'ALAT et l'activité nécrotico-inflammatoire au cours de l'hépatite chronique C.

183 malades avec une hépatite C chronique active prouvée histologiquement ont été étudiés. Les données recueillies étaient les suivantes : l'âge, le sexe, le mode de contamination, la consommation quotidienne d'alcool, de tabac, de caféine pendant les 6 mois précédant la biopsie hépatique, l'indice de masse corporelle, le génotype, la stéatose, les scores d'activité et de fibrose (METAVIR) et le taux d'ALAT au moment de la biopsie hépatique.

La population comportait 119 hommes et 64 femmes, d'âge moyen 44,6 ± 10,9 ans. La consommation quotidienne de caféine était calculée en fonction du nombre de tasses de café (136 mg/tasse), tasses de thé (64 mg/tasse) et canettes de soda contenant de la caféine (46 mg/canette) consommées par jour. La population était classée en 4 groupes selon leur consommation de caféine quotidienne, moins de 261 mg par jour (N = 45), de 261 à 400 mg/j (N = 39), 401 à 675 mg/j (N = 51) et plus de 675 mg/j. Pour ces 4 groupes, les taux moyens d'ALAT (en nombre de fois la valeur normale) étaient respectivement de 2,1 ± 1,8, 1,9 ± 1,6, 2,0 ± 1,3, 1,9 ± 1,5. Le pourcentage de malades avec des ALAT élevées était respectivement de 64,4 % (N = 29), 74,4 % (N = 29), 76,5 % (N = 39) et 72,2 % (N = 35). Le pourcentage de malades avec une activité modérée à sévère (A2-A3) était respectivement de 68,9 % (N = 31), 66,7 % (N = 26), 51 % (N = 26), 54,2 % (N = 26). Il n'y avait pas de relation significative entre la consommation quotidienne de caféine et les ALAT ou l'activité nécrotico-inflammatoire. En analyse multivariée, les facteurs prédictifs d'activité modérée et sévère étaient la stéatose (OR = 3,8 IC 95 % : 1,6-9.2) et le taux d'ALAT (OR = 3,3 IC 95 % : 1.5-7,1).

En conclusion la consommation de caféine ne semble pas exercer d'effet hépato-protecteur au cours de l'HCC.



Top of the page


© 9 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline