Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising



Journal de radiologie
Vol 86, N° 11  - novembre 2005
pp. 1659-1683
Doi : JR-11-2005-86-11-0221-0363-101019-200509130
Normal and abnormal meningeal enhancement: MRI features
 
Figure 1

Figure 1. Drawing of the meninges and normal meningeal spaces. [Modified according to Hutchings and Weller [58] ]. The perivascular or Virchow-Robin spaces are subpial spaces separated from the subarachnoid space by pia and septated by collagenous fibres.
Figure 1. Schéma des méninges et des espaces méningés normaux. [Modifié d’après Hutchings et Weller [58] ]. L’espace périvasculaire de Virchow-Robin est un espace sous-pial séparé de l’espace sous-arachnoïdien et cloisonné par des fibres de collagène.
Figure 2

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Figure f

Figure g

Figure h

Figure 2. Ossification of the falx cerebri. a-b Demonstration of ossification of the falx cerebri (star) on CT scans. c-d On T1 wi this ossification appears spontaneously hyperintense (star). e On FLAIR wi, ossification also appears hyperintense. f On T2 wi images, the signal appears less intense than on FLAIR. g On contrast-enhanced T1 wi MR scan, no enhancement is shown. h The contrast-enhanced FAT SAT T1 wi confirms the lack of enhancement and the fatty component explaining the hyperintensity (arrows).
Ossification de la faux du cerveau. a-b Des coupes scanographiques identifient l’hyperdensité caractéristique de l’ossification de la faux du cerveau (étoile). c-d En T1 cette ossification apparaît avec un signal spontanément hyperintense (étoile). e En séquence FLAIR, l’ossification apparaît également hyperintense. f En T2, le signal apparaît moins intense qu’en FLAIR. g En T1 après injection, l’examen ne démontre pas de rehaussement. h Le T1 après injection et FAT SAT confirme l’absence de prise de contraste et confirme la nature graisseuse de l’hypersignal (flèches).
Figure 3

Figure a

Figure b

Normal dura mater. a-b The coronal and axial contrast-enhanced T1 wi show linear enhancement of variable thickness, corresponding to the dura mater of the convexity. The dura mater of the falx of the brain and the tentorium cerebelli also appears hyperintense, related to the enhancement.
Dure-mère normale. a-b Les coupes frontales et axiales en T1 après injection de gadolinium notent un petit liseré hyperintense d’épaisseur variable et discontinue, correspondant à la dure-mère de la convexité. La dure-mère de la faux du cerveau et de la tente du cervelet apparaît également hyperintense, du fait du rehaussement.
Figure 4

Figure a

Figure b

Figure c

Normal dura mater on inversion recovery T1 wi. a-b On coronal inversion recovery T1 weighted MR c scans the dura mater of the falx of the brain, of the tentorium cerebelli, of the lateral and the superior wall of the cavernous sinus appears spontaneously hyperintense. On T2 wi sequence the dura mater appears hypointense.
Dure-mère normale en inversion-récupération en T1. a Les coupes frontales en inversion-récupération au niveau de l’encéphale b et au niveau de la région sellaire visualisent : c la dure-mère de la faux du cerveau, de la tente du cervelet, de la paroi latérale et de la paroi supérieure de la loge caverneuse, sous la forme d’un liseré spontanément hyperintense. En T2, la dure-mère apparaît hypointense.
Figure 5

Thickening of dura mater after craniotomy. The coronal contrast-enhanced T1 wi shows significant thickening of the right frontal dura mater.
Épaississement de la dure-mère en regard d’une craniotomie. La coupe frontale en T1 après injection note un épaississement significatif au niveau de la dure-mère frontale droite (flèche).
Figure 6

Figure a

Figure b

Liliequist membrane. a-b The Liliequist membrane is an arachnoid membrane located within the interpeduncular cistern, arising from the dorsum sellae and running posteriorly to the mamillary bodies. On sagittal 3D CISS the Liliequist membrane appears as a thin linear hypointensity (arrows).
Membrane de Liliequist. a-b La membrane de Liliequist est une trabéculation arachnoïdienne, qui cloisonne la citerne interpédonculaire. En séquence CISS 3D, elle apparaît sous la forme d’une hypointensité linéaire (flèches).
Figure 7

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Dura-arachnoid and pia-subarachnoid pattern of enhancement. a-b The dura-arachnoid enhancement pattern associates enhancement and thickening of the meninges of the convexity, the falx cerebri and the tentorium cerebelli as well as the meninges of the posterior fossa. c-d The pia-subarachnoid enhancement pattern results in an enhancement of gyri, sulci and subarachnoid spaces. This enhancement is often prolonged around the spinal cord and associated with enhancement of the nerve roots of the cauda equina.
Sémiologie IRM des prises de contraste arachnoïdo-durales et arachnoïdo-piales. a-b Les prises de contraste arachnoïdo-durales (hypotension intracrânienne chronique) sont associées à un épaississement des méninges de la convexité, de la faux du cerveau et de la tente du cervelet ainsi que des méninges de la convexité cérébelleuse. c-d Les prises de contraste arachnoïdo-piales (métastases leptoméningées) se traduisent par un rehaussement au niveau de la surface de l’encéphale et au niveau des sillons corticaux. Ces prises de contraste se prolongent souvent autour de la moelle épinière et sont associées à des prises de contraste au niveau des racines de la queue de cheval.
Figure 8

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Chronic spontaneous intracranial hypotension syndrome. a The CT scan shows very small lateral ventricles. b Proton density weighted MR scan shows pericerebral hyperintensity, corresponding to the thickened dura mater. c-e The enhanced T1 wi images confirms the thickening of the dura mater of the convexity, of the falx of the brain, the tentorium cerebelli and the cerebellar convexity. This thickening is associated with strong enhancement at the level of the dura mater. Mid-sagittal contrast-enhanced T1W images shows in addition the classical morphological modifications at the level of the third ventricle, the brainstem, the fourth ventricle, the cisterna magna, in connection with diencephalon herniation secondary to the intracranial hypotension; this view also shows dilatation of the epidural venous plexus at the level of the spine, in particular behind C2 and C3 (arrows).
Syndrome d’hypotension intracrânienne chronique spontanée. a L’examen scanographique démontre des ventricules latéraux de très petite taille. b En IRM en densité de proton on note un signal hyperintense linéaire en péricérébral, traduisant l’épaississement de la dure-mère. c-e Les coupes IRM en T1 après injection de gadolinium confirment l’épaississement de la dure-mère de la convexité, de la faux du cerveau, de la tente du cervelet et de la convexité cérébelleuse. Cet épaississement est associé à un rehaussement intense au niveau de la dure-mère. La coupe sagittale médiane en T1 après injection de gadolinium note par ailleurs les modifications morphologiques classiques au niveau du troisième ventricule au niveau du tronc cérébral, du quatrième ventricule de la grande citerne, en rapport avec la hernie cérébrale secondaire à l’hypotension intracrânienne ; cette coupe démontre également une dilatation des plexus veineux épiduraux au niveau du canal rachidien, notamment en arrière de C2 et de C3 (flèche).
Figure 9

Chronic intracranial hypotension syndrome in a 30-year-old patient, related to a ventriculocardiac shunt performed at 3 months of age, because of hydrocephalus associated to a Chiari 2 malformation. The coronal noncontrast T1 wi shows the morphological modifications related to the Chiari malformation at the level of the posterior fossa. Note the significant thickening of the skull vault and a diffuse thickening of dura mater of the convexity and the falx cerebri (arrows). The supratentorial ventricular system appears of very small size.
Syndrome d’hypotension intracrânienne chronique ancien chez un patient âgé de 30 ans, secondaire à une valve ventriculo-cardiaque mise en place à l’âge de 3 mois, en raison d’une hydrocéphalie liée à une malformation de Chiari de type 2. La coupe frontale en T1 sans injection de produit de contraste note les modifications morphologiques liées à la malformation de Chiari au niveau de la fosse postérieure. L’examen démontre un épaississement important de la voûte crânienne, qui se fait aux dépens du diploé et démontre également un épaississement diffus de la dure-mère de la convexité et de la faux du cerveau (flèches). Le système ventriculaire sus-tentoriel apparaît de très petite taille.
Figure 10

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Figure f

Figure g

Diffuse metastatic infiltration of prostatic origin involving the skull vault and the dura mater. a The sagittal T1 wi shows thickening of the skull vault. The osseous structure appears hypointense. An intraosseous tumoral mass is noted in the parietal bone, slightly hypointense compared to the brain (arrow); in this same lesion appears enhanced after gadolinium (arrow). b-d The coronal, axial and sagittal contrast-enhanced T1 wi and e the axial enhanced FLAIR weighted MR scans confirm the thickening and enhancement of the vault (arrows). The dura mater appears diffusely thickened and enhanced. There is also diffuse extracranial enhancement. Note that the falx cerebri and the tentorium cerebelli remain sparred. f The CT scan with soft tissue window setting does not show any significant abnormality. g The CT scan with bone window setting shows bone sclerosis involving the vault and osteolytic changes in the left frontal bone (arrows).
Infiltration métastatique diffuse d’origine prostatique au niveau de la voûte crânienne associée à un épaississement et une prise de contraste de la dure-mère de la convexité. a La coupe sagittale en T1 avant injection de gadolinium démontre un épaississement de la voûte crânienne avec une structure osseuse qui apparaît globalement hypointense. Il existe dans la région pariétale une masse tumorale intra-osseuse, légèrement hypointense par rapport au parenchyme cérébral (flèche) ; cette même lésion apparaît rehaussée par l’injection de gadolinium (flèche end). b-d Les coupes frontales, axiales et sagittales en T1 après injection de gadolinium et e la coupe axiale en séquence FLAIR après injection de gadolinium confirment l’épaississement de la voûte crânienne. Il existe des prises de contraste au niveau de la voûte crânienne (flèches). La dure-mère de la convexité apparaît épaissie et rehaussée de manière diffuse. Il existe également une prise de contraste diffuse en extracrânien. Il faut noter que la faux du cerveau et la tente de cervelet restent épargnées. f La coupe scanographique en fenêtre parenchymateuse ne démontre pas d’anomalie significative. g La coupe scanographique en fenêtre osseuse note un aspect condensé de la voûte crânienne et une image ostéolytique au niveau frontal gauche (flèche).
Figure 11

Figure a

Figure b

Figure c

Idiopathic pachymeningitis. The pachymeningitis was revealed by raised intracranial pressure related to hydrocephalus caused by the mass effect induced by the thickening of the meninges of the posterior fossa. The CT scans (not presented) showed marked calcifications of the tentorium cerebelli. a T2 wi b-c and contrast-enhanced T1 wi note a significant thickening of the tentorium cerebelli of the dura mater of the convexity. This thickening extends towards the posterior part of the falx cerebri. On T2 wi the signal appears mainly hypointense. On postcontrast T1 wi, the signal appears mixed related to peripheral enhancement of the thickened dura ; the central calcified part of the dura remains hypo-intense.
Pachyméningite idiopathique. La pachyméningite a été révélée par un syndrome d’hypertension intracrânienne, en rapport avec une hydrocéphalie liée à un effet de masse de l’épaississement méningé au niveau des structures de la fosse postérieure. Les coupes scanographiques (clichés non présentés) avaient démontré d’importantes calcifications au niveau de la tente du cervelet. a Les coupes IRM en T2 et b-c en T1 après injection de gadolinium notent un important épaississement au niveau de la tente du cervelet et au niveau de la dure-mère de la convexité occipitale. Cet épaississement se prolonge vers la partie postérieure de la faux du cerveau. En T2 le signal apparaît principalement hypointense. En T1 après injection de gadolinium le signal apparaît mixte. Il existe essentiellement une prise de contraste au niveau de la périphérie de la dure-mère épaissie, alors que la partie centrale reste hypointense ; les zones hypointenses en T1 et en T2 correspondent aux calcifications visualisées sur l’examen scanographique.
Figure 12

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Figure f

Left frontoparietal meningioma with osseous invasion. a-b The CT scan with soft tissue and bone window setting shows diffuse thickening of the cranial vault in the right frontoparietal region, with irregularities of the inner table and thickening of the extracranial soft tissues. c The axial T2 wi, d FLAIR wi, e-f and postcontrast T1 wi show mild compression of the brain. Significant thickening of the cranial vault is confirmed and appears hypointense on the different sequences. The soft tissue component of the tumor appears enhanced. There is also enhancement involving the subcutaneous tissues. Note the dural tail sign.
Méningiome de la convexité fronto-pariétale gauche avec envahissement osseux. a-b Les coupes scanograpiques en fenêtre parenchymateuse et en fenêtre osseuse notent un épaississement diffus de la voûte crânienne au niveau fronto-pariétal droit, avec des irrégularités au niveau de la table interne, une disparition du diploé et un épaississement des parties molles extracrâniennes. c Les coupes IRM axiales en T2, d en FLAIR, e en T1 après injection de gadolinium f et en coupes frontales en T1 après injection de gadolinium visualisent un petit effet de masse avec compression du ventricule latéral gauche et du parenchyme cérébral frontal externe et temporo-supérieur externe gauche. L’examen confirme un épaississement important de la voûte crânienne. Cet épaississement apparaît hypointense sur les différentes séquences. Il existe une masse tumorale charnue vascularisée, rehaussée par l’injection de gadolinium en dedans de l’épaississement osseux. Il existe également une prise de contraste au niveau des tissus sous-cutanés. La dure-mère apparaît épaissie de part et d’autre de la masse ostéoméningée. Cet aspect correspond à un méningiome avec envahissement osseux et extension vers les parties molles extracrâniennes.
Figure 13

Figure a

Figure b

Figure c

Left parietal metastasis of bronchogenic origin with osseous, dura mater and extracranial soft-tissue invasion. a The axial b and coronal postcontrast T1 wi c and axial FLAIR wi show the osseous changes with thickening and hypo-intense signal of the cranial vault. Note the marked thickening and enhancement of the left frontotemporoparietooccipital dura mater. There is also marked thickening and enhancement of the extracranial subcutaneous soft tissues related to metastatic infiltration. The adjacent brain tissue appears hyperintense on FLAIR wi and leptomeningeal enhancement is noted in the same area.
Métastase pariétale gauche d’origine bronchique avec atteinte osseuse, de la dure-mère et des parties molles extracrâniennes. a L’IRM en coupes axiale b et frontale en T1 après injection de gadolinium c et la coupe axiale en séquence FLAIR démontre les anomalies osseuses, avec épaississement de la voûte crânienne, perte de la différenciation des trois tables, qui apparaissent plutôt en signal hypointense. Cet examen note un épaississement et une prise de contraste marqués au niveau de la dure-mère de la convexité fronto-temporo-pariéto-occipitale gauche. Il existe également un épaississement marqué avec prise de contraste au niveau des parties molles sous-cutanées extracrâniennes, traduisant une infiltration métastatique à ce niveau. Il faut par ailleurs noter un signal hyperintense en séquence FLAIR au niveau du parenchyme cérébral pariétal inférieur gauche, associé à de petites prises de contraste au niveau des sillons corticaux (flèche en a et b), traduisant une carcinomatose leptoméningée associée.
Figure 14

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Figure f

Metastasis of the cranial vault from ovarian carcinoma. a The sagittal T1 wi, b-c postcontrast T1 wi, d-e 3D CISS f and coronal postcontrast T1 wi show a right parietal osteolytic lesion. Marked extension towards the subcutaneous soft tissues and epidural space is noted, with heterogeneous enhancement (star). There is also marked enhancement of the leptomeninges in the right parietal region related to leptomeningeal carcinomatosis (arrow in c). The nodular enhancement at the surface of the cerebral cortex represents an extension into the brain tissue (arrow in b and f). Note the edema involving the right parietal white matter.
Métastases de la voûte crânienne d’origine ovarienne. a Les coupes sagittales en T1, b-c en T1 après injection de gadolinium, d-e en séquence CISS 3D f et en coupe frontale en T1 après injection de gadolinium démontrent une lésion ostéolytique au niveau pariétal droit. Une extension importante vers les parties molles sous-cutanées et vers l’espace épidural est notée, avec prise de contraste hétérogène à ce niveau (étoile). Il existe également une prise de contraste marquée au niveau des leptoméninges de la région pariétale droite, en rapport avec une carcinomatose leptoméningée (flèche en c). Une prise de contraste nodulaire à la surface du cortex cérébral traduit une extension vers le tissu cérébral (flèche en b et f). À noter par ailleurs un œdème au niveau de la substance blanche pariétale droite.
Figure 15

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Metastasis from breast carcinoma to the falx cerebri. a The sagittal T1 wi, b-d sagittal, coronal and axial postcontrast T1 wi e and the axial FLAIR wi show a mass involving the falx cerebri in the parietal region. Note the compression of the corpus callosum and the edema involving the left parietal white matter. The metastasis of the falx appears hypo-intense on T1 wi, and with mixed hypo- and hyperintensity FLAIR wi ; note the marked and heterogeneous enhancement of the lesion.
Métastase de la faux du cerveau d’origine mammaire. a La coupe sagittale en T1, b-d les coupes sagittale, frontale et axiale en T1 après injection de gadolinium e et la coupe axiale en séquence FLAIR visualisent une lésion expansive, développée au niveau de la faux du cerveau en pariétal. Cette lésion détermine un effet de masse sur le corps calleux et sur le parenchyme cérébral pariétal ; la compression parenchymateuse prédomine à gauche et apparaît associée à un œdème au niveau de la substance blanche. La métastase de la faux du cerveau est en signal hypointense en T1, de signal mixte hypo et hyperintense en séquence FLAIR et se rehausse de manière intense et hétérogène après injection de gadolinium.
Figure 16

Figure a

Figure b

Same patient as on figure 20. MRI follow-up obtained 15 days later. a-b The axial and coronal postcontrast T1 wi show increase in size of the tumoral process as well as mass effect and edema.
Même patient que sur la figure 20. Coupes IRM de contrôle réalisées 15 jours plus tard. a-b Les coupes axiale et frontale en T1 après injection de gadolinium démontrent une très nette augmentation du processus tumoral ainsi que de son effet de masse et de l’œdème au niveau du parenchyme cérébral.
Figure 17

Figure a

Figure b

Figure c

Same patient as on figures 20 and 21. MR control obtained 5 months after radiotherapy and chemotherapy. a-b The sagittal and axial postcontrast T1 wi c and axial T2 wi note clear regression of the tumoral process. Enhancement of the falx remains. Brain compression and edema of the adjacent white matter have completely disappeared.
Même patient que sur les figures 20 et 21. Contrôle IRM réalisé à 5 mois après radio et chimiothérapie. a-b Les coupes IRM sagittale et axiale en T1 après injection de gadolinium c et axiale en T2 notent une très nette régression du processus tumoral. Il persiste une prise de contraste au niveau de la faux du cerveau à ce niveau. La compression parenchymateuse et l’œdème de la substance blanche adjacente ont complètement disparu.
Figure 18

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Figure f

Left temporal dural sarcoidosis. a On sagittal T1 wi a left temporal lesion is noted, isointense to the cerebral parenchyma. b The coronal T2 wi shows a hypointense temporal mass (star). c-f The coronal, sagittal and axial postcontrast T1 wi show a strongly enhancing temporal mass. There is thickening of the free edge of the tentorium cerebelli (arrow). A small left temporopolar postoperative cavity related to partial excision of the lesion is noted.
Sarcoïdose méningée temporale gauche. a En IRM la coupe sagittale en T1 note une lésion temporale gauche isointense au parenchyme cérébral. b La coupe frontale en T2 démontre une forte hypointensité au niveau de la masse temporale inférieure gauche (étoile). Un hypersignal est noté au niveau de la substance blanche temporale gauche, témoignant de la présence d’un œdème. c-f Les coupes frontale, sagittale et axiales réalisées en T1 après injection de gadolinium notent une prise de contraste intense au niveau de cette masse tumorale temporale inférieure. Il existe un épaississement au niveau du bord libre de la tente du cervelet (flèche). À noter une petite cavité postopératoire temporo-polaire gauche séquellaire d’une exérèse initiale partielle de la lésion.
Figure 19

Figure a

Figure b

Figure c

Parietal hemangiopericytoma. a The postcontrast CT scan shows a huge parietal tumor. The mass presents a vascularized component (1), a cystic component (2) and two large calcified components (3). Significant brain edema is noted (4). b The axial c and sagittal postcontrast T1 wi show the three same tumoral components.
Hémangiopéricytome pariétal. a L’examen scanographique réalisé avec injection de produit de contraste démontre une volumineuse masse tumorale développée au niveau pariétal bilatéral, mais prédominant très nettement du côté droit. La masse présente une composante charnue qui prend le contraste (1), une composante kystique (2) ainsi que deux volumineuses composantes calcifiées (3). Un important œdème périlésionnel est noté (4). b Les coupes IRM axiale c et sagittale en T1 après injection de gadolinium démontrent les trois mêmes composantes tumorales.
Figure 20

Figure a

Figure b

Pneumococcal meningitis. a The initial postcontrast CT scan shows enhancement within the subarachnoid spaces, in particular at the level of the sylvian fissures and convexity leptomeninges. Note the normal size of the lateral ventricles. b The coronal postcontrast T1 wi confirms the enlargement of the lateral ventricles and show significant leptomeningeal enhancement (arrows).
Méningite à pneumocoques. a Le scanner initial, réalisé après injection de produit de contraste, démontre une prise de contraste au niveau des espaces sous-arachnoïdiens, notamment au niveau des vallées sylviennes et au niveau des leptoméninges de la convexité. À noter la dimension normale du système ventriculaire sus-tentoriel. b L’exploration IRM, réalisée 5 jours plus tard en coupe frontale en T1 après gadolinium note une dilatation ventriculaire et une importante prise de contraste au niveau des espaces sous-arachnoïdiens de la convexité au niveau de la vallée sylvienne (flèches).
Figure 21

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Tuberculous meningitis. a-c The sagittal, axial and coronal postcontrast T1 wi, show leptomeningeal enhancement involving the right sylvian fissure around the middle cerebral artery. There is also enhancement surrounding the optic chiasm. d TOF MR angiography notes marked stenosis of the M1 segment of both middle cerebral arteries (arrows).
Méningite tuberculeuse. a-c Les coupes sagittale, axiale et frontale en T1 après injection de gadolinium démontrent une prise de contraste importante au niveau de la vallée sylvienne droite autour de l’artère cérébrale moyenne. Il existe également une prise de contraste autour du chiasma. d L’angio-IRM en temps de vol note un rétrécissement marqué au niveau du segment initial des deux artères cérébrales moyennes (flèches).
Figure 22

Figure a

Figure b

Herpetic encephalitis. a The axial FLAIR wi shows marked hyperintensity involving the cortical and the subcortical areas of the anterior and medial portion of the right temporal lobe and of the right frontobasal brain. This hyperintensity is prolonged towards the posterior part of the right hippocampus (star). b The coronal postcontrast T1 wi shows mild mass effect on the third and lateral ventricles. Leptomeningeal enhancement is noted in the right temporal region.
Encéphalite herpétique. a La coupe axiale en séquence FLAIR note un hypersignal marqué au niveau du cortex et des régions sous-corticales au niveau temporal antérieur et interne et au niveau fronto-basal du côté droit. Cet hypersignal se prolonge vers la partie postérieure de la structure hippocampique droite (étoile). b La coupe frontale en T1 après injection de gadolinium démontre un petit effet de masse et une prise de contraste au niveau des leptoméninges du lobe temporal droit.
Figure 23

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Meningeal sarcoidosis. a The postcontrast CT scan shows enhancement within both sylvian fissures and mild hypodensity involving the right frontal lobe. b Sagittal, c axial d and coronal MR scans show significant and diffuse leptomeningeal enhancement. Enhancement extends towards the cervical spinal cord. The sagittal postcontrast T1 wi of the spinal canal demonstrates enhancement around the conus medullaris and at the level of the roots of the cauda equina. There are also small enhancing nodules involving the thoracic spinal cord.
Sarcoïdose méningée. a L’examen scanographique réalisé avec injection de produit de contraste démontre une prise de contraste au niveau des deux vallées sylviennes et une petite hypodensité frontale externe droite. b Les coupes IRM sagittale, c axiale d et frontale démontrent une importante prise de contraste au niveau de l’espace sous-arachnoïdien de la convexité et de la base, avec des prises de contraste autour du tronc cérébral et du cervelet. Ces prises de contraste se prolongent autour de la moelle cervicale. La coupe sagittale en T1 après injection réalisée au niveau de la jonction thoraco-lombaire retrouve cette prise de contraste autour du cône terminal et au niveau des racines de la queue de cheval. Il existe également des prises de contraste intramédullaires nodulaires, témoignant d’une extension intra-axiale du processus granulomateux.
Figure 24

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Figure f

Figure g

Figure h

Diffuse leptomeningeal metastases from a breast carcinoma. a-c The axial d and sagittal postcontrast T1 wi show leptomeningeal enhancement involving the occipital subarachnoid space, the sylvian fissures and the pericerebellar cisterns. There is also nodular enhancement surrounding the left trigeminal nerve. e-f The sagittal contrast-enhanced T1 wi shows enhancement of the surface of the cervical and thoracic spinal cord. Multiple enhancing nodules are demonstrated on the nerve roots of the cauda equina. g Note that the sagittal noncontrast T1 wi appears normal. h Only the sagittal T2 wi shows small irregularities involving the nerve roots of the cauda equina.
Métastases sous-arachnoïdiennes d’un cancer mammaire. a-c Les coupes axiales d et sagittale en T1 après injection de gadolinium notent d’importantes prises de contraste au niveau des sillons corticaux, notamment au niveau des régions occipitales internes, des vallées sylviennes et surtout autour des hémisphères et du vermis cérébelleux. Il existe également une prise de contraste nodulaire sur le trajet du nerf trijumeau gauche. e-f  Les coupes sagittales en T1 après injection de gadolinium au niveau cervico-thoracique et thoraco-lombaire notent une prise de contraste « en rail » au niveau de la surface de la moelle épinière. Il existe également de multiples prises de contraste nodulaires au niveau des racines de la queue de cheval. g  Vous noterez que les coupes sagittales en T1 sans injection de produit de contraste h  et en T2 ne démontrent aucune anomalie périmédullaire. Seule la coupe sagittale en T2 démontre de petites irrégularités au niveau des racines de la queue de cheval.
Figure 25

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Leptomeningeal metastases from a bronchogenic carcinoma. a-d The axial enhanced T1 wi show linear enhancement around the brainstem and at the level of several cranial nerves, in particular at the level of the trigeminal nerves. Two metastatic tumoral masses involving both internal auditory canals simulate schwannomas.
Métastases leptoméningées d’un carcinome bronchique. a-d  Les coupes axiales en T1 après injection de gadolinium notent des prises de contraste linéaires autour du tronc cérébral et au niveau de plusieurs nerfs crâniens, notamment au niveau du trajet cisternal des nerfs trijumeaux ainsi qu’au niveau des conduits auditifs internes, où l’on identifie deux masses tumorales qui simulent des schwannomes.
Figure 26

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Figure f

Right occipital glioblastoma with leptomeningeal spread. a The frontal, b axial c and sagittal contrast-enhanced T1 wi show a huge right occipital enhancing tumor. Diffuse enhancement is noted within supratentorial subarachnoid cisterns, especially at the level of the suprasellar cistern, sylvian fissures and at the level of the brainstem surface. d The frontal contrast-enhanced T1 wi shows enhancement within of the internal auditory canal. e The comparison of the axial FLAIR wi before f and after gadolinium injection shows a significant enhancement at the level of the prepontine cisternal spaces and the two internal auditory canals related to a leptomeningeal dissemination at this level.
Glioblastome occipital droit avec dissémination leptoméningée. a Les coupes frontale, b axiale c et sagittale en T1 après injection de gadolinium démontrent un volumineux processus tumoral occipital droit hypervascularisé. Il existe de multiples prises de contraste au niveau des espaces cisternaux sus-tentoriels, notamment au niveau des citernes suprasellaires et des vallées sylviennes. Il existe également des prises de contraste au niveau de la surface du tronc cérébral. d La coupe frontale en T1 après injection de produit de contraste démontre de petites prises de contraste au fond des conduits auditifs internes. e La comparaison de la coupe axiale en séquence FLAIR avant injection f et après injection de gadolinium note un important rehaussement au niveau des espaces cisternaux péripontiques et au sein des deux conduits auditifs internes, témoignant d’une dissémination leptoméningée à ce niveau.
Figure 27

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Neuroborreliosis revealed by atypical pains of the lower limbs and left facial paralysis. a-b The axial c and frontal contrast-enhanced T1 wi show widening of the trigeminal nerves, with bilateral and symmetrical enhancement. Note the enhancement involving both internal auditory canals and the left geniculate ganglion. d-e The sagittal contrast-enhanced T1 wi of the lumbar spine shows enhancement at the level of the whole cauda equina. This enhancement prolongs around the conus medullaris.
Neuroborréliose révélée par des algies atypiques des membres inférieurs et une paralysie faciale gauche. a-b Les coupes axiales c et frontale réalisées en T1 après injection de gadolinium démontrent un élargissement du trajet cisternal des nerfs trijumeaux, avec prises de contraste bilatérales et symétriques. Prise de contraste au niveau des deux CAI, prédominant très nettement à gauche, avec prise de contraste au niveau du ganglion géniculé gauche. d-e Les coupes sagittales en T1 après injection réalisées au niveau lombaire visualisent une importante prise de contraste au niveau de l’ensemble des racines de la queue de cheval. Cette prise de contraste se prolonge « en rail » autour du cône terminal.
Figure 28

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Figure f

Guillain-Barré syndrome. a-b The axial contrast-enhanced T1 wi at the level of the posterior fossa, c-d cervical e-f and lumbar spine show enhancement around the brainstem, cerebellum, cervical spinal cord and conus medullaris. Note also enhancement involving the nerve roots of the cauda equina.
Syndrome de Guillain Barré. a-b Les coupes axiales en T1 après injection de gadolinium réalisées au niveau de la fosse postérieure, c-d au niveau cervical e-f et au niveau lombaire démontrent des prises de contraste bilatérales et symétriques au niveau des nerfs trijumeaux et des nerfs mixtes (flèches), mais également au niveau des racines nerveuses cervicales et des racines de la queue de cheval.
Figure 29

Figure a

Figure b

Figure c

Chronic meningitis. a The axial contrast-enhanced T1 wi shows enhancement within parietal sulci. b The axial T2 wi c and FLAIR wi show hypointense signal involving the subcortical parietal white matter.
Méningite chronique. a La coupe axiale en T1 après injection de gadolinium visualise une prise de contraste au niveau des sillons corticaux de la région pariétale droite. b Les coupes axiale en T2 c et en séquence FLAIR visualisent un signal hypointense au niveau de la substance blanche sous-corticale dans cette même région.
Figure 30

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Figure f

Dural and leptomeningeal lymphoma. a The contrast-enhanced CT scan b and the frontal contrast-enhanced T1 wi MR images show a dural mass (star) and enhancement involving the left temporal subarachnoid space (arrow). c On axial T2 wi the dural mass appears slightly hyperintense. Edema involves the left temporal white matter and mass effect on the brainstem is noted. d-f The contrast-enhanced CT Scan and the frontal and axial contrast-enhanced T1 wi, carried out after one week of corticotherapy, show significant decrease of the dural mass, but with persisting enhancement of the leptomeninges of the left temporal region.
Lymphome dural et leptoméningé. a L’examen scanographique réalisé après injection de produit de contraste b et l’IRM en coupe frontale en T1 après injection de gadolinium visualisent une masse développée au niveau de la dure-mère (étoile) associée à une prise de contraste au niveau des sillons corticaux de la région temporale gauche (flèche). c La coupe axiale en T2 note un signal légèrement hyperintense au niveau de la masse durale. Il existe un œdème au niveau de la substance blanche temporale gauche et un effet de masse au niveau du tronc cérébral. d-f La coupe scanographique après injection de produit de contraste et les coupes frontale et axiale en T1 après injection de gadolinium, réalisées après une semaine de corticothérapie, démontrent une réduction très importante du volume tumoral au niveau de la masse durale, mais avec persistance de prises de contraste au niveau des leptoméninges au niveau des sillons corticaux de la région temporale gauche.
Figure 31

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Dural fistula of the left transverse sinus. a-b The axial c and frontal contrast-enhanced T1 wi show marked thickening and enhancement of the falx cerebri, tentorium cerebelli, and meninges of the convexity. Multiple vascular channels are noted in the infra and supratentorial areas. d-e Angiography confirms the dural fistula and shows many dilated cortical veins, explaining the vascular enhancement visualized on MR imaging.
Fistule durale au niveau du sinus latéral gauche. a-b Les coupes axiales c et frontale en T1 après injection de gadolinium visualisent un épaississement marqué au niveau de la faux du cerveau, de la tente du cervelet et, à un moindre degré, des méninges de la convexité, associé à une prise de contraste intense. Il existe également de nombreuses dilatations vasculaires rehaussées par l’injection de gadolinium en sous-tentoriel et en sus-tentoriel. d-e L’angiographie confirme la fistule durale et démontre de nombreuses veines corticales dilatées, qui expliquent les prises de contraste de nature vasculaire visualisées sur l’IRM.
Figure 32

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Wegener’s disease. a The axial b-c and frontal contrast-enhanced T1 wi show significant enhancement of the dura mater of the left occipital convexity, posterior part of the falx cerebri and left tentorium cerebelli. There is also leptomeningeal enhancement. d-e The axial FLAIR wi show subcortical hyperintensity related to left occipital edema.
Maladie de Wegener. a Les coupes axiale b-c et frontales en T1 après injection de gadolinium visualisent une importante prise de contraste au niveau de la dure-mère, de la convexité occipitale gauche ainsi qu’au niveau de la partie postérieure de la faux du cerveau et de la partie gauche de la tente du cervelet. Il existe également une prise de contraste leptoméningée au niveau des sillons corticaux. d-e L’IRM en coupes axiales en séquence FLAIR note un hypersignal sous-cortical, traduisant un œdème au niveau de la région occipitale gauche.
Figure 33

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Thrombosis of the posterior part of the superior sagittal sinus and right transverse sinus. a The axial b and frontal contrast-enhanced T1 wi show mass effect on the supratentorial ventricles related to a right temporal hemorrhage (star). Right temporo-occipital leptomeningeal enhancement is noted. There is also thickening and enhancement of the falx cerebri and convexity dura. c-d The MR venogram obtained after gadolinium injection confirms the obstruction of the distal part of the superior sagittal sinus and of the right transverse sinus.
Thrombose de la partie postérieure du sinus sagittal et du sinus transverse droit. a Les coupes axiale b et frontale en T1 après injection de gadolinium démontrent un effet de masse avec déplacement vers la gauche des ventricules latéraux et compression du carrefour ventriculaire droit, en rapport avec une lésion hémorragique temporale droite (étoile) associée à un œdème périlésionnel. L’examen démontre une prise de contraste au niveau des sillons corticaux de la région temporo-occipitale droite. Il existe également un épaississement et une prise de contraste au niveau de la faux du cerveau et des méninges de la convexité au niveau des régions parasagittales. c-d L’angio-IRM veineuse après injection de gadolinium confirme l’obstruction de la partie distale du sinus sagittal et l’obstruction du sinus transverse droit.
Figure 34

Figure a

Figure b

Figure c

Figure d

Figure e

Sturge-Weber syndrome. a The noncontrast CT scan shows calcifications of the left parieto-occipital cortex associated with posterior cerebral atrophy. b The sagittal T1 c and axial T2 wi confirm the cerebral atrophy and show hypointensity on T1 and T2 wi of the left parietal occipital cortex (arrow). d-e The axial contrast-enhanced T1 wi shows enhancement involving the surface of the parietal cortex related to the leptomeningeal arteriovenous malformation. Note the enlarged left choroid plexus.
Angiomatose encéphalotrigéminée de Sturge-Weber. a La coupe scanographique sans injection de produit de contraste visualise des calcifications au niveau du cortex pariéto-occipital gauche associées à une atrophie cérébrale postérieure. b L’IRM en coupes sagittale en T1 c et axiale en T2 confirme l’atrophie cérébrale et démontre des hypointensités en T1 comme en T2 au niveau du cortex pariétal et occipital supérieur gauche (flèche). d-e Les coupes axiales en T1 après injection de gadolinium visualisent une prise de contraste à la surface du cortex cérébral pariétal, en rapport avec l’angiome leptoméningé. À noter un élargissement du plexus choroïde gauche.


EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline