Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Vol 31, N° 6-C2  - juillet 2008
pp. 5-9
Doi : JFO-07-2008-31-6-0181-5512-101019-200810089
Application de l’OCT de segment antérieur dans l’étude des glaucomes
 

C. Baudouin, A. Labbé, A. El Maftouhi, P. Hamard
[1] Service d’Ophtalmologie III, Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France.

@@#100979@@
Application de l’OCT de segment antérieur dans l’étude des glaucomes

L’OCT de segment antérieur est une technique d’imagerie de réalisation simple, rapide et non invasive permettant d’obtenir des images de bonne résolution du segment antérieur de l’œil. Le glaucome représente un champ d’application très vaste pour l’OCT de segment antérieur. Au-delà de l’analyse morphologique et morphométrique dynamique des structures de la chambre antérieure et de l’angle irido-cornéen en particulier, de nombreuses autres applications, comme le suivi de la chirurgie filtrante ont été développées.

Abstract
Application of anterior segment OCT to the study of glaucoma

Anterior segment OCT is a noninvasive and simple imaging technique providing high-resolution images of the anterior segment of the eye. Glaucoma is a large domain of application for anterior segment OCT. In addition to the morphologic and morphometric analysis of anterior segment structures and of the iridocorneal angle in particular, numerous new applications such as the follow-up of filtering surgery have been developed.


Mots clés : OCT-Visante® , OCT de segment antérieur , glaucome , chirurgie , angle irido-cornéen , imagerie du segment antérieur

Keywords: Visante-OCT® , anterior segment OCT , glaucoma, surgery , iridocorneal angle , anterior segment imaging


INTRODUCTION

La tomographie en cohérence optique (OCT) est une technique d’imagerie très largement utilisée pour l’exploration du segment postérieur [1], [2]. Basée sur le principe dit d’interférométrie à basse cohérence, son principe de fonctionnement est similaire à celui de l’échographie, mais avec l’émission d’une onde lumineuse au lieu d’un son.

Les premières images du segment antérieur en tomographie à cohérence optique ont été réalisées en 1994 à l’aide d’un OCT ayant une longueur d’onde de 820 nm et destiné à l’étude du segment postérieur [3], [4]. Ce n’est qu’en 2001 qu’est apparu un OCT utilisant une longueur d’onde de 1 310 nm permettant une visualisation optimale du segment antérieur (AC OCT) [5]. Initialement, plusieurs applications ont été préférentiellement développées, comme le contact entre le cristallin et des implants réfractifs phakes [6] [7] [8] ainsi que des mesures de la profondeur de la chambre antérieure [9] [10] [11]. La commercialisation récente de cet appareil (Visante®-OCT, Carl Zeiss Meditec Inc., Dublin, USA) offre maintenant une diffusion plus large de son utilisation, en particulier dans le domaine du glaucome.

L’OCT DE SEGMENT ANTÉRIEUR

L’OCT de segment antérieur utilise une longueur d’onde de 1 310 nm et réalise environ 2 048 acquisitions à la seconde, permettant ainsi de réaliser des images en temps réel et de bonne résolution, de l’ensemble de la chambre antérieure et de la cornée. La taille des images obtenues à l’aide de l’OCT-Visante® est de 6 mm de profondeur par 16 mm de large pour les vues d’ensemble du segment antérieur et de 3 mm de profondeur par 10 mm de large pour les examens de haute résolution. La résolution optique des images est de 18 µm en axial et de 60 µm en transversal. La durée d’acquisition est de 0,125 s par coupe pour les examens du segment antérieur dans son ensemble, et de 0,25 s par coupe pour les examens cornéens de haute résolution (OCT-Visante®, Carl Zeiss Meditec, manuel d’utilisation). D’utilisation simple et d’apprentissage rapide, l’examen ne nécessite aucun contact avec l’œil du patient.

ANALYSE DE L’ANGLE IRIDO-CORNÉEN

Une des premières applications de l’OCT de segment antérieur dans le glaucome a été évidemment l’analyse de l’angle irido-cornéen [12] [13] [14] [15]. Le degré d’ouverture de l’angle (fig. 1 et 2), la position de l’iris, l’existence de synéchies (fig. 3) ou encore le caractère perforant d’une iridotomie (fig. 4) peuvent être aisément analysés grâce à cet appareil. De même, bien que le faisceau lumineux soit atténué en grande partie par le pigment irien, il est parfois possible de visualiser le corps ciliaire et de faire le diagnostic d’iris plateau (fig. 5). Cette évaluation présente également l’avantage d’être dynamique en faisant varier la luminosité de la pièce (fig. 6). Outre l’analyse morphologique des structures angulaires, des mesures biométriques de la profondeur de la chambre antérieure ou du degré d’ouverture de l’angle irido-cornéen sont facilement réalisées.

D’acquisition rapide et simple, ces images représentent aussi un élément important pour l’information et la compréhension du patient de sa pathologie et du traitement éventuel (laser, chirurgie filtrante...).

LA CHIRURGIE DES GLAUCOMES

L’efficacité d’une intervention filtrante dépend en grande partie du développement d’une bulle de filtration efficace. L’analyse des tissus internes de ces bulles demeure un élément important pour comprendre les relations entre la structure de ces bulles et leur fonctionnement ainsi que les processus de cicatrisation postopératoire souvent à l’origine d’un échec de filtration. Le volet conjonctival, le volet scléral, le site de trabéculectomie ou la membrane trabéculo-descemétique dans le cadre d’une sclérectomie profonde non perforante (SPNP), et l’iris, sont visualisés avec précision et permettent une analyse de la morphologie interne des bulles de filtration et ceci dès le premier jour postopératoire [16], [17]. Les bulles de filtration fonctionnelles après SPNP ou après trabéculectomie présentent un tissu conjonctival hyporéflectif et inhomogène avec de nombreux petits espaces hyporéflectifs correspondant à de petites poches de liquide. En cas d’application de MMC, ce tissu conjonctival est particulièrement inhomogène avec de très nombreuses cavités liquidiennes et parfois une paroi fine (fig. 7). On observe également entre le tissu conjonctival et le volet scléral (espace sous-conjonctival), une zone hyporéflective d’épaisseur variable correspondant à une collection liquidienne. Un espace hyporéflectif traduisant le passage d’humeur aqueuse est très fréquemment observé sous le volet scléral, entre le trabéculum (pour une SPNP) ou la chambre antérieure (pour une trabéculectomie) et l’espace sous-conjonctival.

Les bulles non fonctionnelles plates présentent un tissu conjonctival hyperréflectif et dense. Aucun espace sous-conjonctival ou sous le volet scléral permettant le passage de l’humeur aqueuse n’est observé au sein de ces bulles. Enfin, dans les bulles kystiques encapsulées, il semble exister un tissu conjonctival très dense et hyperréflectif réalisant une véritable coque bloquant la filtration (fig. 8).

Les implants de collagène suturés sur le site scléral lors des SPNP sont particulièrement bien visualisés. Ils apparaissaient sous la forme d’un matériel légèrement hyperréflectif maintenant ouvert l’espace situé sous le volet scléral appelé aussi chambre de décompression (fig. 9).

Lors de la réalisation d’une goniopuncture dans le suivi d’une SPNP, la destruction de la membrane trabéculo-descemétique résiduelle est parfaitement visualisée, de même en cas d’incarcération de l’iris au niveau du site de goniopuncture (fig. 10).

CONCLUSION

Les développements technologiques de ces dernières années ont permis de développer des techniques d’imagerie nouvelles, offrant des images d’excellente résolution du segment antérieur de l’œil. Parmi celles-ci, l’OCT de segment antérieur est une technique d’exploration simple et non invasive permettant d’étudier avec une bonne résolution l’ensemble des structures de la chambre antérieure. Non-contact, l’OCT de segment antérieur est un examen complémentaire de réalisation rapide, très bien toléré par les patients. De nombreuses applications de l’OCT de segment antérieur ont été proposées, notamment dans les domaines de la biométrie ou de la chirurgie réfractive. Le glaucome a également largement bénéficié de l’OCT de segment antérieur, et au-delà de l’analyse facilitée de l’angle irido-cornéen, de nombreuses autres applications ont été développées comme le suivi des bulles de filtration, la visualisation des implants de drainage et leur positionnement, ou encore le glaucome néovasculaire. Dans un futur proche, l’amélioration de la résolution des images obtenues permettra certainement d’accroître encore l’apport de ce type d’imagerie pour la prise en charge des très nombreuses pathologies du segment antérieur de l’œil.

Les auteurs n’ont déclaré aucun conflit d’intérêts pour cet article.

RÉFÉRENCES

[1]
Huang D, Swanson EA, Lin CP, Schuman JS, Stinson WG, Chang W, et al. Optical Coherence Tomography Science, 1991;254: 1178-81.
[2]
Puliafito CA, Hee MR, Lin CP, Reichel E, Schuman JS, Duker JS, et al. Imaging of macular diseases with optical coherence tomography. Ophthalmology, 1995;102:217-29.
[3]
Izatt Hee MR, Swanson EA, Lin CP, Huang D, Schuman JS, et al. Micrometer-scale resolution imaging of the anterior eye in vivo with optical coherence tomography. Arch Ophthalmol, 1994;112: 1584-9.
[4]
Hoerauf H, Wirbelauer C, Scholz C, Engelhardt R, Koch P, Laqua H, et al. Slit-lamp-adapated optical coherence tomography of the anterior segment. Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol, 2000;238: 8-18.
[5]
Radhakrishnan S, Rollins AM, Roth JE, Yazdanfar S, Westphal V, Bardenstein DS, et al. Real-time optical coherence tomography of the anterior segment at 1,310 nm. Arch Ophthalmol, 2001;119: 1179-85.
[6]
Wirbelauer C, Karandish A, Häberle H, Thoai Pham D. Noncontact goniometry with optical coherence tomography. Arch Ophthalmol, 2005;123:179-85.
[7]
Baikoff G, Lutun E, Wei J, Ferraz C. Contact between 3 phakic intraocular lens models and the crystalline lens: an interior chamber optical coherence tomography study. J Cataract Refract Surg, 2004;30:2007-12.
[8]
Baikoff G, Lutun E, Wei J, Ferraz C. Contact entre le cristallin naturel et différents modèles d’implants réfractifs phakes. J Fr Ophtalmol, 2005;28:303-8.
[9]
Baikoff G, Lutun E, Ferraz C, Wei J. Static and dynamic analysis of the anterior segment with optical coherence tomography. J Cataract Refract Surg, 2004;30:1843-50.
Baikoff G, Jitsuo Jodai H, Bourgeon G. Measurement of the internal diameter and depth of the anterior chamber: IOLMaster versus anterior chamber optical coherence tomographer. J Cataract Refract Surg, 2005;31:1722-8.
Baikoff G, Lutun E, Ferraz C, Wei J. Analyse du segment antérieur de l’œil avec un tomographe à cohérence optique. Étude statique et dynamique. J Fr Ophtalmol, 2005;28:343-52.
Radhakrishnan S, Goldsmith J, Huang D, Westphal V, Dueker DK, Rollins AM, et al. Comparison of optical coherence tomography and ultrasound biomicroscopy for detection of narrow anterior chamber angles. Arch Ophthalmol, 2005;123:1053-9.
Nolan WP, See JL, Chew PT, Friedman DS, Smith SD, Radhakrishnan S, et al. Detection of primary angle closure using anterior segment optical coherence tomography in Asian eyes. Ophthalmology, 2007;114:33-9.
Li H, Leung CK, Cheung CY, Wong L, Pang CP, Weinreb RN, et al. Repeatability and reproducibility of anterior chamber angle measurement with anterior segment optical coherence tomography. Br J Ophthalmol, 2007;91:1490-2.
Leung CKS, Chan WM, Yu Ko C, Chui SI, Woo J, Tsang MK, et al. Visualisation of anterior chamber angle dynamics using optical coherence tomography. Ophthalmology, 2005;112:980-4.
Labbé A, Hamard P, Iordanidou V, Dupont-Monod S, Baudouin C. Apport de l’OCT-Visante® dans le suivi de la chirurgie du glaucome. J Fr Ophtalmol, 2007;30:225-31.
Leung CK, Yick DW, Kwong YY, Li FCH, Leung DYL, Mohamed S, et al. Analysis of bleb morphology after trabeculectomy with the Visante anterior segment optical coherence tomography. Br J Ophthalmol, 2007;91:340-4.




© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline