Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Journal de radiologie
Vol 89, N° 11-C1  - novembre 2008
pp. 1764-1766
Doi : JR-11-2008-89-11-C1-0221-0363-101019-200809056
thorax
Textilome intrathoracique découvert trente ans après une thoracotomie
Intrathoracic gossypiboma thirthy years after thoracotomy
 

L Menassa-Moussa [1], T Elias [1], T Smayra [1], G Tabet [2], G Dabar [3], N Aoun [1], M Ghossain [1]
[1] Hôtel-Dieu de France, Service d’Imagerie Médicale, rue Alfred Naccache, Beyrouth, Liban.
[2] Hôtel-Dieu de France, Service de Chirurgie Cardiovasculaire et Thoracique, rue Alfred Naccache, Beyrouth, Liban.
[3] Hôtel-Dieu de France, Service de Pneumologie, rue Alfred Naccache, Beyrouth, Liban.

Tirés à part : L Menassa-Moussa

[4] 


Mots clés : Textilome , Compresse chirurgicale , Corps étranger , Postopératoire

Keywords: Gossypiboma , Surgical sponge , Foreign body , Postoperative


Le textilome, également appelé « gossybipoma », est une complication postopératoire très rare mais bien connue. « Gossypiboma » est un terme dérivé de gossypium signifiant coton en Latin et boma signifiant lieu de cachette en Swahili. Il est utilisé pour décrire un corps étranger composé de compresse(s) ou champ(s) chirurgicaux retrouvés au niveau d’un site opératoire [1], [2], [3]. C’est une complication peu fréquente de la chirurgie abdominale et pelvienne, difficile à estimer (3) et très rare de la chirurgie thoracique [2], [4], [5], [6], [7], [8].

Cas clinique

Un homme de 63 ans a été admis en urgence dans notre centre hospitalier en raison d’une hémoptysie. Dans ses antécédents, on notait la notion de chirurgie thoracique droite pour blessure de guerre, il y a trente ans. Depuis, le patient est resté asymptomatique avant son épisode d’hémoptysie actuelle. La bronchoscopie a montré du pus endobronchique. Le scanner a montré une masse de l’espace pleural droit avec une condensation pulmonaire adjacente. La masse mesurait 12 × 5 cm et avait un aspect hétérogène. Elle contenait des bulles d’air et présentait une paroi épaisse, lamellaire. L’aspect était suggestif d’un textilome. Deux corps radio-opaques à l’intérieur de la masse étaient interprétés en premier lieu comme des éclats d’obus remontant à la blessure de guerre et c’est en regardant le scout view que le diagnostic a été rectifié (fig. 1 et 2). Une image kystique calcifiée en périphérie du lobe droit du foie a été également notée. Elle a été diagnostiquée comme un kyste hydatique quiescent (fig. 1). La chirurgie a confirmé le diagnostic de textilome, avec deux champs chirurgicaux retenus dans l’angle costophrénique droit (fig. 3).

Discussion

Les compresses ou champs chirurgicaux laissés dans le corps peuvent être asymptomatiques comme ils peuvent provoquer une réponse granulomateuse avec formation d’abcès. Les manifestations cliniques peuvent apparaître après une période variable voire prolongée après la chirurgie, à type de masse, douleur, occlusion, abcès ou fistule [1], [3], [5], [7], [9]. Notre patient est resté asymptomatique trente ans après la thoracotomie. Le compte per-opératoire des compresses chirurgicales ne semble pas suffisant pour éliminer la notion de compresses laissées dans le site opératoire ; dans une série, ce compte fut correct chez 76 % des 29 patients ayant des compresses oubliées [10]. En cas de décompte incorrect, les radiographies sont le moyen le plus utilisé pour détecter les compresses, mais elles peuvent être négatives notamment avec certains types de compresses [11]. Les compresses chirurgicales sont en général marquées par un fil radio-opaque fin et les champs par une petite bande radio-opaque ; certaines compresses utilisées en neurochirurgie sont plus difficiles à localiser. Dans certaines circonstances, des compresses marquées ne sont pas utilisées pour des raisons économiques. Une étude a montré une augmentation de la fréquence du matériel chirurgical oublié en temps de guerre [4]. Dans ces cas, on ne doit pas confondre les marqueurs radio-opaques avec les éclats d’obus. Malgré ces difficultés, la radiographie du thorax reste l’élément essentiel du diagnostic. Au scanner, en l’absence d’une radiographie du thorax, l’inspection du scout-view peut être utile pour détecter un marqueur radio-opaque à cause des artefacts de durcissement qui rendent l’aspect des corps métalliques moins évident sur les coupes axiales (fig. 1 et 2) [3]. En faisant abstraction des différents marqueurs radio-opaques, l’aspect scanographique du textilome est d’une grande variabilité, en fonction du matériel chirurgical oublié et du type de réaction qu’il cause dans le corps. C’est en général, une masse bien limitée, ne prenant pas le produit de contraste, avec une paroi épaisse et une zone centrale d’aspect variable. Cette dernière peut être homogène dense mais elle est en général hétérogène avec un aspect strié, en mottes, spongiforme ou plissé. Elle peut contenir des calcifications en amas. Des bulles d’air peuvent être présentes [1], [2], [3], [7], [8], [12], [13]. Dans la série de Buy, et al. [1] les champs présentaient un aspect interne plissé alors que les compresses présentaient un aspect spongiforme ; dans notre cas cependant, un aspect spongiforme était associé à des champs. L’aspect variable des textilomes peut mener à de mauvaises interprétations diagnostiques. En radiographie standard, le diagnostic est essentiellement basé sur la détection des marqueurs [3]. Au scanner, un textilome peut être confondu avec une collection postopératoire, un hématome, ou une tumeur. Toutefois, si l’aspect spongiforme typique ou plissé est vu avec un marqueur radio-opaque, le diagnostic correct de textilome peut être posé avec fiabilité. Ce diagnostic peut être également posé en l’absence de marqueur radio-opaque visible [1]. L’échographie et l’IRM peuvent montrer une masse avec une architecture interne évocatrice de textilome, mais elles ont le désavantage par rapport au scanner de ne pas pouvoir identifier les marqueurs radio-opaques bien visibles sur les scout-views scanographiques [1], [3]. Les compresses hémostatiques résorbables, de plus en plus utilisées par les chirurgiens pour le contrôle d’un saignement intra-opératoire peuvent avoir un aspect bulleux qui simule celui des textilomes [3]. Néanmoins, la connaissance de leur usage lors d’une chirurgie récente, l’absence de marqueur radio-opaque et leur disparition sur des examens de suivi permettent de poser le bon diagnostic.

Références

[1]
Buy JN, Hubert C, Ghossain MA, Malbec L, Bethoux JP, Ecoiffier J. Computed tomography of retained abdominal sponges and towels. Gastrointest Radiol 1989; 14:41-5.
[2]
Kim TJ, Goo JM, Moon MH, Im JG, Kim MY. Foreign bodies in the chest: how come they are seen in adults? Korean J Radiol 2001;2:87-96.
[3]
O’Connor AR, Coakley FV, Meng MV, Eberhardt SC. Imaging of retained surgical sponges in the abdomen and pelvis. AJR Am J Roentgenol 2003;180: 481-9.
[4]
Kopka L, Fischer U, Gross AJ, Funke M, Oestmann JW, Grabbe E. CT of retained surgical sponges (textilomas): pitfalls in detection and evaluation. J Comput Assist Tomogr 1996;20:919-23.
[5]
Hadrami J, Rojas M, de Fenoyl O, Kharsa G, Marzelle J, Chotard Y. Textilome pulmonaire révélé par une hémoptysie 12 ans après thoracotomie. Rev Med Interne 1998;19:826-9.
[6]
Kabiri H, Caidi M, Benamor J, el Maslout A, Benosman A. Textilome intrathoracique par migration transdiaphragmatique après chirurgie biliaire. Rev Pneumol Clin 2001;57:362-5.
[7]
Topal U, Sahin N, Gokalp G, Gebitekin C. Intrathoracic textilomas: radiologic findings (case report). Tani Girisim Radyol 2004;10:280-3.
[8]
Poncelet AJ, Watremez C, Tack D, Noirhomme P. Paracardiac opacity following inferior- and middle-lobe resection for bronchogenic carcinoma: unsuspected diagnosis. Chest 2005;128:439-41.
[9]
Froidevaux A, Vukanovic S, Huber O, Hauser H. Les corps étrangers textiles intra-abdominaux. À propos de six cas, expressions cliniques et radiologiques, revue de la littérature. Med Chir Dig 1980;9:471-7.
Kaiser CW, Friedman S, Spurling KP, Slowick T, Kaiser HA. The retained surgical sponge. Ann Surg 1996;224:79-84.
Revesz G, Siddiqi TS, Buchheit WA, Bonitatibus M. Detection of retained surgical sponges. Radiology 1983;149:411-13.
Hammoud D, Ammouri N, Rouhana G, et al. Aspects radiologiques des textilomes. J Radiol 2001;82:913-16.
Zerati Filho M, Furtado PS, De Andrade LA. Textiloma nine years after nephrectomy. Int Braz J Urol 2002;28:537-8.




© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline