Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Archives of cardiovascular diseases
Volume 102, n° S1
pages 24-25 (mars 2009)
Doi : 10.1016/S1875-2136(09)72183-7
B012 Influence d’un apport alimentaire en acides gras polyinsaturés n-3 et impact de la longueur de chaîne sur le risque cardiométabolique chez le SHR in vivo
 

V. Robbez Masson, M. Guinot, D. Auchere, A.-M. Gueugneau, J.-P. Macaire, A. Grynberg, D. Rousseau-Ralliard
INRA, UMR-A 1154 INRA-U Paris-Sud 11, Faculté de Pharmacie, Châtenay-Malabry, France 

@@#100979@@

Nous avons montré précédemment qu’il existait une relation entre le développement du risque cardiométabolique (RCM) et le profil en acides gras (AG) des tissus insulino-sensibles. Nous avons également montré qu’un apport alimentaire d’AG polyinsaturés n-3 à longue chaîne (AGPI-LC, acides eicosapentaénoïque, EPA, et docosahexaénoïque, DHA), permet de limiter le RCM dans un modèle à bas bruit cardiovasculaire (rat fructose, Robbez Masson et al, J Nutr 2008). La présente étude vise à tester l’effet protecteur des AGPI-LC n-3 chez des animaux à plus fort bruit cardiovasculaire ; les rats spontanément hypertendus (SHR) également décrits comme modèle d’insulino-résistance (IR), permettent de modéliser le syndrome métabolique, en dehors du contexte d’obésité. Comparés à des rats WKY sous régime STD, des SHR répartis en 3 lots (n=10) recevant soit un régime riche en AGPI-LC n-3 (LC3) ou en acide alpha-linolénique (ALA), ou ne contenant pas de n-3 (STD), ont été nourris pendant 10 semaines. L’IR a été évaluée par des tests de tolérance au glucose et à l’insuline, et la pression artérielle a été suivie par télémétrie. Les rats ont été sacrifiés après 10 semaines et les tissus collectés pour des analyses lipidiques membranaires. Nos résultats montrent que les SHR présentent une hyperinsulinémie à jeun par rapport au WKY et qu’ils secrètent plus d’insuline en réponse à un bolus de glucose pour revenir à une glycémie normale. Les SHR développent une IR (baisse de sensibilité à l’insuline). Les rats SHR présentent une hypertension artérielle (180mmHg), mais pas d’hypertriglycéridémie (TG). Les SHR présentent un profil en AG cardiaque spécifique de l’hypertrophie non corrélé à l’IR. Les régimes ALA et DHA améliorent le statut membranaire en n-3 (augmentation du DHA membranaire) et réduisent les TG circulants (FRCV). Toutefois seuls les LC3 ont permis de prévenir significativement le RCM en restaurant partiellement la sensibilité à l’insuline et en abaissant le niveau de pression systolique. Dans leur ensemble, ces résultats soulignent l’importance de la nutrition dans le syndrome métabolique en démontrant le rôle préventif d’une consommation régulière d’AGPI-LC n-3 sur le RCM.

The full text of this article is available in PDF format.
The full text of this article is available in PDF format.
Click here to see it.


© 2009  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@