Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Gynécologie Obstétrique & Fertilité
Volume 31, n° 1
page 96 (janvier 2003)
Doi : 10.1016/S1297-9589(02)00021-8
Lettres à la rédaction

Pose d'un ruban sous-urétral oblique par voie obturatrice dans le traitement de l'incontinence urinaire féminine,
D. Dargent et al.,Gynécol Obstét Fertil 30 (2002) 576-582.

R.  Villet *
Service de gynécologie-obstétrique, hôpital des Diaconesses, 18, rue du Sergent-Bauchat, 75012 Paris, France 

*Auteur correspondant.

Nous ne pouvons que féliciter Daniel Dargent et collaborateurs pour la rédaction de cet article. En effet, si la première publication faite par Delorme dans Progrès en Urologie [1] restait peu convaincante en raison des deux incisions et surtout de la qualité du matériel Uratape, il revient à cette équipe le mérite d'avoir conservé le passage par le trou obturateur en utilisant une bandelette de type polypropylène tricotée, identique à celle utilisée dans la technique de référence (TVT).

Il est clair qu'à côté de nombreux nouveaux produits de soutènement sous-urétral à visée marketing, l'approche par le trou obturateur est un progrès certain et intéressant, à prendre en considération.

Certes, nous sommes convaincus, comme Daniel Dargent, que le risque de plaie vésicale est extrêmement réduit par l'utilisation de la voie obturatrice, toutefois en nous rapportant aux travaux de Vincent Delmas [2][3], il semble que si le trajet est trop antérieur et qu'on ne pratique pas les précautions fournies par l'anesthésie locale telle que l'a décrite Daniel Dargent, le risque de plaie vésicale existe quand même. Durant la pose de TVT, les plaies vésicales, même si elles dépendent de la courbe d'apprentissage, ce que nous n'avons pas pu démontrer dans notre expérience [4], sont totalement imparables et imposent la cystoscopie. Si comme le pense Daniel Dargent, la cystoscopie pouvait être évitée, il est clair que cette méthode en soi par sa réalisation (gain de temps, gain d'argent) serait également intéressante.

À notre connaissance, d'autres plaies - notamment digestives - ont également été rapportées mais celles-ci, comme lors de la pose de TVT, sont en fait souvent des fautes de technique opératoire.

Les résultats sur l'incontinence semblent tout à fait identiques à ceux de l'intervention de référence dont le succès a maintenant été confirmé par un essai prospectif randomisé [5].

Cependant nous sommes un peu déçus de voir que, dans ce travail, il existe également des syndromes d'urgence mictionnelle de novo qui restent, à notre avis, un des gros problèmes sans doute en relation avec celui de la dysurie postopératoire.

Quoi qu'il en soit, nous restons convaincus que la mise en place d'un soutènement sous-urétral par la voie obturatrice est une alternative à la voie suspubienne, servant actuellement de référence, qui doit être prise en considération.

Faut-il proposer cette technique à toutes les patientes ou uniquement aux patientes opérées ?

Seul un essai prospectif randomisé, bien conduit, comparant la voie suspubienne et la voie sous-urétrale avec le même matériel, pourra sans doute répondre à cette question.

@@#101529@@

[1]Delorme E. Transobturator urethral suspension: mini-invasive procedure in the treatment of stress urinary incontinence in women. Prog Urol 2001 ; 11 (6)  : 1306-1313
[2]Delmas V. 26th Congress of the Société Internationale d'Urologie. BJU International 2002 ; 90 (Suppl. 23)  : 293-295
[3]Delmas V., Ortuno C., Haab F., Hermieu J., Dompeyre P., Messas A., Dumonceau O., Ravery L., Boccon-Gibod L. XXVe Congrés de la Société Internationale Francophone d'Urodynamique (SIFUD).   Mai 2002 
[4]Villet R., Atallah D., Cotelle-Bernede O., Gadonneix P., Salee-Lizee D., van den Akker M. In Process Citation. Prog Urol 2002 ; 1 (1)  : 70-76
[5]Ward K., Hilton P. Prospective multicentre randomised trial of tension-free vaginal tape and colposuspension as primary treatment for stress incontinence. Bmj 2002 ; 32 (7355)  : 67 [crossref]

Top of the page


© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. All Rights Reserved.

EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline