Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Nutrition clinique et métabolisme
Volume 23, n° 2
page 85 (juin 2009)
Doi : 10.1016/j.nupar.2009.04.003
Received : 10 April 2009 ;  accepted : 14 April 2009
Une question, une fiche

Suivi du résidu gastrique lors de l’introduction de la nutrition entérale à débit continu chez l’adulte
Measurement of gastric residual volume at the onset of continuous enteral feeding
 

Michel Hasselmann , Didier Barnoud, Corinne Bouteloup, Véronique Hennequin, Jane Languepin, André Petit, Stéphane Walrand, Stéphane M. Schneider
Comité éducationnel et de pratique clinique de la SFNEP, France 

Auteur correspondant.

Un support nutritionnel bien conduit et rapidement mis en œuvre est un des éléments de la prise en charge des malades de réanimation dont l’efficacité a été démontrée. Comparée à la nutrition parentérale, la nutrition entérale présente de nombreux avantages sur le plan physiologique, sur celui des effets secondaires qui restent minimes, mais aussi sur le plan économique largement pris en compte dans le contexte actuel. Depuis plusieurs années, les sociétés savantes préconisent de l’instaurer le plus rapidement possible dans de nombreuses situations de réanimation, dès que le malade est stabilisé sur le plan hémodynamique. Pourtant, même si toutes ces considérations sont attrayantes et incitent à entreprendre rapidement une nutrition entérale, la réalité de terrain montre que bien souvent il existe chez ces malades une intolérance digestive haute. Celle-ci se manifeste par un trouble de la vidange gastrique [1] qui, s’il n’est pas identifié par une surveillance particulière, expose aux vomissements et/ou aux régurgitations pharyngées, facteurs de pneumopathies d’inhalation ou de syndrome de Mendelson [2]. Par ailleurs, cette intolérance digestive haute conduit l’équipe soignante à suspendre ou à interrompre la nutrition entérale, ce qui engendre un déficit protéinoénergétique [3]. Pour tenter de prédire la tolérance digestive haute, il a été préconisé de mesurer le volume du résidu gastrique par simple aspiration du contenu de l’estomac à la seringue toutes les quatre heures dans les premiers jours de la mise en œuvre d’une nutrition entérale. Cette méthode simple, proposée au début des années 1990 [4], reste controversée car le seuil critique du résidu gastrique permettant de dire qu’il y a intolérance digestive haute n’a jamais pu être défini précisément. Malgré cette réserve importante, la détermination du résidu gastrique doit faire partie des bonnes pratiques de nutrition entérale en réanimation, en acceptant comme seuil d’intolérance haute 150mL de résidu gastrique, valeur qui semble être la plus consensuelle. L’application correcte de cette procédure améliore en réanimation la tolérance et l’efficience de la nutrition entérale continue, comme cela a pu être montré cliniquement [5]. Nous proposons ici un algorithme décisionnel qui doit permettre de mieux appliquer cette procédure en réanimation. Les valeurs critiques retenues du résidu gastrique sont celles les plus habituellement retrouvées dans la littérature.


Appendix A. Matériel complémentaire

Du matériel complémentaire (Figure 1) intitulé « Suivi du résidu gastrique lors de l’introduction de la nutrition entérale à débit continu chez l’adulte » accompagnant cet article, est disponible sur sciencedirect.com/ et DOI…

Ce document est également consultable et téléchargeable en couleur sur les sites Internet de la SFNEP : www.sfnep.org/ et d’Elsevier Masson : nutcli.

(77 Ko)
  
Top of the page
Références

Kao C.H., ChangLai S.P., Chieng P.U., Yen T.C. Gastric emptying in head-injured patients Am J Gastroenterol 1998 ;  93 : 1108-1112 [cross-ref]
Artinian V., Krayem H., DiGiovine B. Effects of early enteral feeding on the outcome of critically ill mechanically ventilated medical patients Chest 2006 ;  129 : 960-967 [cross-ref]
Adam S., Batson S. A study of problems associated with the delivery of enteral feed in critically ill patients in five ICUs in the UK Intensive Care Med 1997 ;  23 : 261-266 [cross-ref]
McClave S.A., Snider H.L., Lowen C.C., and al. Use of residual volume as a marker for enteral feeding intolerance: prospective blinded comparison with physical examination and radiographic findings JPEN J Parenter Enteral Nutr 1992 ;  16 : 99-105
Mentec H., Dupont H., Bocchetti M., Cani P., Ponche F., Bleichner G. Upper digestive intolerance during enteral nutrition in critically ill patients: frequency, risk factors, and complications Crit Care Med 2001 ;  29 : 1955-1961 [cross-ref]


Top of the page

© 2009  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline