Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    6 0 0 0


Gynécologie Obstétrique & Fertilité
Volume 37, n° 9
pages 691-696 (septembre 2009)
Doi : 10.1016/j.gyobfe.2009.07.004
Received : 18 April 2009 ;  accepted : 3 July 2009
État des lieux de la formation des chirurgiens gynécologues à l’hystéroscopie en France et en Europe. Enquête CONFORM sur la formation à la mise en place des implants de stérilisation tubaire par voie transcervicale
State of the art about teaching hysteroscopy to gynaecologist surgeons in France and in Europe. CONFORM investigation into the training of the hysteroscopic placement of microinserts
 

R. Lousquy a, L. Friederich a, , A. Le Tohic a, I. Grosdemouge a, F. Renouvel a, F. Gairin b, P. Panel a
a Centre hospitalier de Versailles, 177, rue de Versailles, 78157 Le Chesnay, France 
b Laboratoire Conceptus, 7, rue Maréchal-Foch, 78000 Versailles, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Objectif

Depuis 2002, la société Conceptus commercialise en France et en Europe le système de stérilisation tubaire Essure® et organise une rencontre, une formation et un accompagnement sur quelques cas. Les éléments recueillis lors de cet entretien ainsi que les résultats des premiers cas réalisés avec l’accompagnement des formateurs de Conceptus ont été colligés de façon prospective de janvier 2004 à décembre 2006. Le but de ce travail est de faire un état des lieux de la formation des gynécologues-obstétriciens à la pratique de l’hystéroscopie, dans le cadre de l’utilisation du système Essure®, en France et en Europe.

Patientes et méthodes

En fonction de leurs déclarations sur leurs connaissances dans la pratique de l’hystéroscopie, les chirurgiens ont été classés en quatre groupes. Le groupe 1 regroupe ceux ayant une faible connaissance et une pratique sporadique, le groupe 2 sont ceux qui n’ont aucune formation et une pratique empirique, le groupe 3 sont ceux ayant une formation incomplète ou qui sont en cours de formation et ayant une pratique régulière et le groupe 4 est celui des chirurgiens formés avec une pratique régulière.

Résultats

Mille cent quarante-quatre procédures ont été réalisées avec un taux de succès global de 92,13 %. Ont été inclus, 536 chirurgiens, dont 498 ont pu être évalués. Le nombre de chirurgiens par groupe était respectivement de 80 (16,06 %), 149 (29,92 %), 121 (24,30 %) et 148 (29,72 %) pour les groupes 1 à 4. Les taux d’échec de procédure par groupe étaient respectivement de 16,25 %, 10,07 %, 9,10 % et 4,73 % (p  ≤ 0,01). Une amélioration du niveau était notée consécutive aux visites des formateurs avec un passage à un groupe de niveau supérieur dans respectivement 47,83 %, 28,21 % et 25 % des cas pour les groupes 1 à 3 à la seconde visite et dans 75 %, 58,33 % et 20 % des cas à la troisième visite.

Discussion et conclusion

Il nous paraît important de mettre en place un programme d’enseignement innovant et peu onéreux afin d’améliorer la formation à la fois théorique et pratique des chirurgiens à l’hystéroscopie en général et à la pose d’Essure® en particulier. L’objectif est d’augmenter les taux de succès des opérations et diminuer les éventuelles complications. La formation théorique doit comprendre une bonne connaissance du matériel et de son utilisation : diamètre et forme de la gaine de l’hystéroscope, obliquité de l’optique, milieu de distension et type de courant utilisé. La formation pratique pourrait se faire à la fois à l’aide de modèles virtuels permettant de se familiariser à la manipulation de l’hystéroscope et grâce à la pratique des différents actes courants à l’aide d’un opérateur entraîné.

The full text of this article is available in PDF format.
Abstract
Objective

Since 2002, Conceptus company markets in France and Europe the Essure® microinsert as permanent hysteroscopic intratubal sterilization, and organizes a meeting, a training and an assistance on a few cases. The data from this interview and the results of the first cases done with assistance of Conceptus instructors were collected prospectively between January 2004 to December 2006. The purpose is to make a state of the art about teaching hysteroscopy to gynaecologist surgeons in France and in Europe.

Patients and methods

According to their statements about their knowledge of hysteroscopy practice, surgeons were classified in four groups. Group 1 included those who had a bad knowledge and a sporadic practice, group 2 those who had no formation and an empirical practice, group 3 those who had a regular practice and an incomplete formation or whose formation was in progress and group 4 those with fully-formed surgeons with a regular practice.

Results

One thousand one hundred and fourty-four women underwent hysteroscopic sterilisation with a global success rate of 92.13%. Were included 536 surgeons and 498 were evaluated. There were 80 (16.06%) surgeons in group 1, 149 (29.92%) in group 2, 121 (24.30%) in group 3 and 148 (29.72%) in group 4. Failure rates for each group were respectively 16.25%, 10.07%, 9.10% and 4.73% (p  ≤ 0.01). The presence of an instructor was associated with a fast improvement judging from the classification in a higher level group in 47.83%, 28.21% and 25% respectively for the groups 1 to 3 after the second visit and in 75%, 58.33% and 20% after the third visit.

Discussion and conclusion

It seems important to establish a modern and low-cost teaching program to improve surgeon’s theoretical and practical formation in hysteroscopy in order to increase success rates and reduce possible complications. Theoretical formation has to include a good knowledge of the material and its use: diameter and form of the operative channel, obliquity of the scope, liquid of distension and kind of current used. Practical formation could be done at once with virtual models to get used with the manipulation of the scope and thanks to the use of different currents with the assistance of a trained surgeon.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Essure®, Hystéroscopie, Courbe d’apprentissage, Stérilisation, Succès, Échecs, Vaginoscopie

Keywords : Essure®, Hysteroscopy, Learning curve, Sterilization, Success, Failure, Vaginoscopy




© 2009  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline