Article

11 Iconography
Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    12 11 0 0


Comptes Rendus Palevol
Volume 8, n° 8
pages 749-760 (décembre 2009)
Doi : 10.1016/j.crpv.2009.06.005
Received : 5 August 2008 ;  accepted : 16 June 2009
Les tranchées des Capucins de Ferrières (Martigues, Bouches-du-Rhône, France). Un charnier de l’épidémie de peste de 1720 à 1722 en Provence
The trenches of the “Capucins de Ferrières” (Martigues, Bouches-du-Rhône, France). A burial place of the 1720–1722 Great Plague in Provence
 

Stéfan Tzortzis a, , b , Michel Signoli b, c
a Service régional de l’archéologie, direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Ministère de la Culture et de la Communication, 23, boulevard du Roi-René, 13617 Aix-en-Provence cedex, France 
b UMR 6578 (anthropologie bioculturelle), université de la Méditerranée, CNRS, EFS, 51, boulevard Pierre-Dramard, 13916 Marseille cedex 20, France 
c UMR 6130 (centre d’études préhistoire antiquité Moyen Âge), université de Nice Sophia-Antipolis, CNRS, 250, avenue Albert-Einstein, 06560 Valbonne, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Nous présentons une première synthèse des résultats de la fouille de sauvetage d’un charnier lié à l’épidémie de peste qui toucha la Provence de 1720 à 1722. Cet ensemble funéraire, situé sur la commune de Martigues (Bouches-du-Rhône), se compose de cinq tranchées parallèles constituant autant de sépultures multiples. Si de façon générale les modalités funéraires observées apparaissent uniformément sommaires, nous avons toutefois pu noter des nuances sensibles dans l’organisation du dépôt des cadavres. Ces variantes semblent témoigner d’une adaptation à l’augmentation d’intensité de la crise épidémique. Au total, 208 squelettes ont été exhumés de ce site. Cette documentation ostéoarchéologique vient largement étoffer les données dont nous disposions à la suite de la fouille de sauvetage antérieure du site du Délos (39 individus), autre ensemble funéraire martégal lié à l’épidémie du début du xviiie siècle.

The full text of this article is available in PDF format.
Abstract

We present the global results of the rescue excavation of a burial place linked to the plague epidemic that affected Provence in 1720–1722. The inhumation area, which is in Martigues (“Bouches-du-Rhône” County), consists of five parallel trenches corresponding to as many burials. While the observed funerary customs are all succinct, we could identify some slight nuances in the layout of the corpses’ interment. These variations seem to reflect a fluctuation of epidemic intensity. On the whole, 208 skeletons were collected on the site. This osteoarchaeological series increases the available data from the rescue excavation of another burial place due to the same epidemic in Martigues at the beginning of the 18th century: the “Délos” site (39 individuals).

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Peste, Sépultures de catastrophe, Anthropologie de terrain, Archives historiques, Immunodétection, Paléodémographie, Paléomicrobiologie

Keywords : Plague, Hasty burials, Field anthropology, Historical archives, Immunologic detection, Paleodemography, Paleomicrobiology


1  L’étude de pathogènes à des époques qui précèdent la modification radicale de leur environnement (introduction de l’immunothérapie et de l’antibiothérapie) revêt un intérêt tout particulier dans le contexte actuel de maladies infectieuses réémergentes.
2  Sur la base d’un indicateur biologique d’âge, la synostose des sutures exocrâniennes, distribution probable des âges au décès en sept classes décennales suivant une matrice établie pour une population de référence standardisée.
3  La localisation des squelettes considérés est indiquée dans le plan général (Fig. 2).
4  La tranchée V, beaucoup moins dense en inhumations, a fait pour cela l’objet d’un moulage sur le terrain. Compte tenu du caractère organique de certains produits utilisés et des éventuelles pollutions en résultant, aucun individu en provenance de cette structure n’a pour l’heure fait l’objet d’un test.
5  Cent quatre-vingt-dix-neuf individus provenant de la fouille des cinq tranchées, auxquels il faut ajouter neuf individus au minimum dénombrés après étude des pièces ostéoarchéologiques collectées avant et après celle-ci (cf.  : chapitre 3.1).
6  La variole (de nos jours éradiquée) est une maladie qui, lorsqu’elle ne tue pas le malade, est immunisante : toute réinfection par le même virus est impossible pendant des années, voire des décennies [18].
7  Registres paroissiaux, listes de victimes par quartier, délibérations communautaires, correspondance des Consuls, registres des bureaux de santé et de police (AC séries GG, CC et FF).
8  Dénombrement des familles pour le rétablissement d’un impôt royal, la capitation , en 1702 (AC cote CC 390), état du nombre d’habitants en 1716 (fonds de l’Intendant de la généralité de Provence, Cardin Lebret, Bibliothèque nationale de France).
9  Un billet (AC cote BB 56) évoquant des parcelles dans lesquelles furent inhumées les victimes de Ferrières et du couvent des Capucins indique le nom des propriétaires de ces terrains. Cependant, il n’a pas été possible de resituer précisément ces derniers dans la cartographie et l’organisation cadastrale actuelle, ni de savoir si tous correspondent forcément aux zones que nous avons fouillées.
10  Un sixième d’écu de France et Navarre présentant la date de 1720 constitue le terminus ante quem de l’ensemble du site (Fig. 11).
11  AC cote 1 AP 70.


© 2009  Académie des sciences@@#104156@@
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline