Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 137, n° 4
page 338 (avril 2010)
Doi : 10.1016/j.annder.2010.02.013
Note de pharmacovigilance

Alopécie et mésothérapie
Alopecia and mesotherapy
 

J.-L. Schmutz a, , A. Barbaud a, P. Trechot b
a Service de dermatologie, hôpital Fournier, 36, quai de-la-Bataille, 54000 Nancy, France 
b Pharmacovigilance, hôpital Central, 29, avenue de Lattre-de-Tassigny, 54000 Nancy, France 

Auteur correspondant.

Duque-Estrada et al. [1] rapportent deux cas d’alopécie localisée dans les suites d’un traitement par mésothérapie pour alopécie androgénétique.

Une femme de 32 ans consultait pour une plaque d’alopécie apparue quelques jours après une séance de mésothérapie avec un mélange qui, à sa connaissance, contenait du mésoglycane (héparinoïde).

L’examen visualisait une plaque érythémateuse irrégulière de 8cm sur 3cm, tandis que l’histologie d’une biopsie cutanée notait une baisse de la densité des cheveux, avec une absence quasi complète de follicules en phase anagène terminale. Après trois mois, persistait une petite zone cicatricielle d’alopécie.

Une femme de 22 ans consultait pour plusieurs plaques d’alopécie apparues après quatre séances de mésothérapie à base d’homéopathie (Lilium compositum, Solanum compositum, Thuja et Tanacetum ). L’examen visualisait trois plaques rondes érythémateuses de 2 à 4cm sur 2 à 3cm avec un fond modérément érythémateux. L’histologie d’une biopsie cutanée notait une diminution importante de la densité des cheveux, avec une baisse nette du nombre de follicules en phase germinale télogène et en phase catagène. Après sept mois, l’évolution était favorable sans séquelle.

Ces deux cas posent le problème de l’utilisation de la mésothérapie dans le traitement des différents types d’alopécies et ce, en l’absence d’études relatives au rapport bénéfice/risque de cette technique.

Encore plus surprenant est la possibilité d’injecter des préparations à base de plantes, de substances homéopathiques, de vitamines, d’oligoéléments, de médicaments (finastéride, minoxidil, buflomédil…) dont le contenu peut varier d’une séance à l’autre, sans que le patient en soit toujours informé [1].

Conflit d’intérêt

Les auteurs n’ont pas transmis de conflit d’intérêt.

Référence

Duque-Estrada B., Vincenzi C., Misciali C., Tosti A. Alopecia secondary to mesotherapy J Am Acad Dermatol 2009 ;  61 : 707-709 [cross-ref]



© 2010  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline