Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 137, n° 11
page 745 (novembre 2010)
Doi : 10.1016/j.annder.2010.09.004
Received : 1 October 2009 ;  accepted : 1 September 2010
Pré-test

Acné et contraception hormonale
Acne and hormonal contraceptives
 

M. Faure a, , E. Drapier-Faure b
a Service de dermatologie, hôpital Édouard-Herriot, université Claude-Bernard, 69437 Lyon cedex 03, France 
b Service de gynécologie, hôpital Femmes–Mères-Enfants, 59, boulevard Pinel, 69677 Lyon cedex, France 

Auteur correspondant.
Questions

Faure M, Drapier-Faure E. Acné et contraception hormonale. Annales de Dermatologie et de Vénéréologie (2010), doi:10.1016/j.annder.2010.09.003.

Question 1.– Sont considérés comme des progestatifs antiandrogéniques (plusieurs réponses exactes) :

a.
L’acétate de chlormadinone
b.
La drospirénone
c.
Le norgestimate
d.
Le levonorgestrel
e.
L’acétate de cyprotérone

Question 2.– Un estroprogestatif peut être androgénique et favoriser l’acné (plusieurs réponses exactes) :

a.
Par élévation de la SHBG circulante
b.
Par un effet agoniste direct du progestatif sur le récepteur périphérique AR
c.
Du fait de l’effet antigonadotrope du progestatif
d.
Du fait de l’affinité du progestatif vis-à-vis de la SHBG
e.
Par élévation de la production des androgènes surrénaliens

Question 3.– Une contraception hormonale (voie orale ou parentérale) peut être considérée comme antiandrogénique (plusieurs réponses exactes) :

a.
Du fait de l’augmentation de la synthèse de SHBG induite par l’éthinylestradiol
b.
Du fait de l’action antigonadotrope du contraceptif
c.
Du fait de l’action freinatrice du progestatif sur l’aromatase périphérique
d.
Du fait de l’action antagoniste du progestatif sur le récepteur AR périphérique
e.
Du fait de la transformation périphérique de la dihydrotestostérone en Δ4androstènedione moins active

Question 4.– Ont une AMM en contraception les estroprogestatifs oraux suivants (plusieurs réponses exactes) :

a.
Jasmine®
b.
Belara®
c.
Cerazette®
d.
Triafemi®
e.
Diane 35®

Question 5.– En cas d’acné dite « vulgaire » chez une adolescente désirant une contraception, on pourra privilégier (plusieurs réponses exactes) :

a.
Jasmine®
b.
Yaz®
c.
Nuvaring®
d.
Evra®
e.
Triafemi®

Question 6.– En cas d’acné féminine et de mise sous isotrétinoïne, on pourra privilégier comme contraception (plusieurs réponses exactes) :

a.
Belara®
b.
Jasmine®
c.
Triella®
d.
Triafemi®
e.
Adepal®


 Les réponses au pré-test, publiées dans ce numéro, sont également accessibles à l’adresse suivante : doi:10,1016/j.annder.2010.09.005.


Top of the page

© 2010  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@