Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF @@113110@@
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Nutrition clinique et métabolisme
Vol 24, N° S1  - décembre 2010
p. 26
Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005284
Communications orales

O010
Évaluation d’un traitement par hormone de croissance sur le sevrage de l’alimentation parentérale au long cours chez l’enfant en insuffisance intestinale sévère : essai prospectif randomisé ouvert multicentrique
 

N* Peretti [1], I Loras Duclaux [1], B Kassai [2], L Restier [1], D Guimber [3], F Gottrand [3], S Coopman [3], E Marinier [4], M-C Michalski [1], C Mercier [5], F Aubert [1], M Pelosse [1], M Lopez [1], H Yantren [1], G Chenal [1], P Chatelain [1], A. Lachaux [1]
[1] Hospices Civils de Lyon, Inserm U870, Faculté de médecine Claude Bernard Lyon 1,
[2] CIC des Hospices Civils de Lyon, Lyon,
[3] Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille, Lille,
[4] AP-HP Hôpital Robert Debré, Paris,
[5] Hospices Civils de Lyon, Service de Biostatistique, Université Lyon 1 ; CNRS, UMR5558, Laboratoire de Biométrie et Biologie Évolutive, Équipe Biostatistique Santé, Lyon, France

@@#100979@@

Introduction et But de l’étude. – L’insuffisance intestinale chronique sévère peut imposer un support nutritionnel par alimentation parentérale (AP). L’adaptation intestinale morphologique et fonctionnelle permet le sevrage de l’AP chez certains patients. L’hormone de croissance (GH) pourrait améliorer cette adaptation.

Évaluer si la GH facilite le sevrage chez des enfants présentant une insuffisance intestinale chronique sévère par grêle court et dépendants d’une AP au long cours.

Matériel et Méthodes. – Essai prospectif, randomisé, ouvert, multicentrique (Lille, Lyon, Paris-Debré). Un sevrage progressif standardisé d’AP a été réalisé avec ou sans GH (0,14 mg kg–1 day–1 Genotonorm®Pfizer, USA). Les patients étaient randomisés soit dans le groupe GH (4 mois de sevrage avec GH), soit dans le groupe contrôle (CTR, 4 mois de sevrage sans GH suivis de 4 mois de sevrage avec GH). Les paramètres analysés comprennaient l’auxo-logie, les apports oraux, entéraux et parentéraux, les paramètres bio-logiques de tolérance. Les résultats sont exprimés en moyenne ± SEM et les groupes comparés par un test de Wilcoxon.

Résultats. – Inclusion de 14 patients (9 ± 1,4 ans) avec syndrome de grêle court (33 ± 5,8 cm) dépendants de leur AP (44,8 ± 5 kCal/kg/j) depuis 8,0 ± 1,3 an. Après randomisation, il n’existait aucune différence significative entre les 2 groupes.

Aucun patient n’a pu être totalement sevré de son AP. Le sevrage partiel est identique dans les 2 groupes avec une réduction des apports caloriques après 4 mois de GH – 32,5 ± 9,6 % vs CTR – 35,2 ± 8,7 %. L’ajout de GH après 4 mois de sevrage simple pour le groupe CTR permet une réduction supplémentaire non significative des apports caloriques de l’AP de – 8,8 ± 12,4 %. Enfin, 6 mois après arrêt de la GH, les apports parentéraux reviennent quasiment aux valeurs initiales (GH 77,6 ± 10,6 % vs CTR 73,2 ± 7,4 %).

Au cours de la tentative de sevrage, un amaigrissement est noté mais non significatif (poids/taille : GH 93,3 ± 4,6 % à 87,7 ± 3,9 % vs CTR 100,5 ± 3 % à 94,7 ± 2 %. Il existe une augmentation non significative des ingestats alimentaires surtout pour le groupe sous GH (GH 20,9 à 35,1 kCal/kg/j vs CTR 22,8 à 28 kCal/kg/j p = NS).

Biologiquement, aucune modification n’apparaît significative au cours de l’étude (albumine, transthyrétine, RBP, urée, créatininémie, vitamines A, D et E). Pour le groupe GH, l’évaluation de l’absorption des graisses montre une augmentation de la stéatorrhée non significative (35,6 ± 10 à 56,8 ± 14,g/j). Enfin, Le traitement n’influence pas l’homéostasie glucidique (glycémie à jeun, HbA1C, HOMA).

Conclusion. – Le traitement par GH durant 4 mois est bien toléré, sans altération de l’homéostasie glucidique mais il ne permet pas le sevrage de l’alimentation parentérale malgré l’augmentation des ingestats chez les enfants souffrants de grêle court.




Top of the page


© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline