Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Archives de pédiatrie
Volume 12, n° 3
page 332 (mars 2005)
Doi : 10.1016/j.arcped.2004.12.009
Received : 10 December 2004 ;  accepted : 17 December 2004
Lettre à la rédaction

Évaluation des coûts directs de la prise en charge du paludisme grave de l'enfant à l'hôpital général de Bonoua, Côte d'Ivoire
Evaluation of direct costs of child severe malaria management at the general hospital of Bonoua, Côte-d'Ivoire
 

G.L.S. Couitchéré , M. Niangué-Beugré, S.M. Oulaï, M. Kouma, A. Yao, Y.N. Atimère, J. Andoh
Service de pédiatrie, CHU Treichville, BP V3, Abidjan, Côte d'Ivoire 

*Auteur correspondant.

Mots clés : Paludisme, Dépenses de santé, Pays en voie de développement

Keywords : Malaria, Health expenditures, Developing countries


Le traitement adéquat des formes graves peut réduire la mortalité palustre. Ce travail recherche les moyens de diminuer les coûts directs de la prise en charge du paludisme grave pour un accès facile des populations aux soins. Une étude prospective multicentrique, entrant dans le cadre de la stratégie Roll Back Malaria (initiée par l'OMS) s'est déroulée sur une période de 13 mois (30 août 1999-30 septembre 2000) à l'hôpital général de Bonoua. Dans cette ville (située à 54 km au sud d'Abidjan capitale économique), le paludisme sévit à l'état endémique. Cent cinquante enfants âgés de six mois à cinq ans ayant un examen à la goutte épaisse positif (GE) à Plasmodium falciparum associé à au moins l'un des dix critères de gravité du paludisme tels que définis par l'OMS en 1990, habitant la commune ou les villages environnants, ont été inclus. Ils ont tous bénéficié d'un bilan minimum (comportant deux examens à la goutte épaisse, un frottis sanguin, un hémogramme, deux glycémies, une créatininémie, un groupe sanguin rhésus) et d'un traitement utilisant le chlorhydrate de quinine administré selon le protocole OMS. Les enfants présentant une hémoglobinurie ont été exclus. Les dépenses effectuées avant, pendant l'hospitalisation et lors des visites de contrôle après la sortie ont été déterminées. Chez 138 enfants (93,9 %) les dépenses avant l'hospitalisation variaient de 0,15 dollars US à 21,5 dollars US selon l'itinéraire thérapeutique suivi. Elles étaient plus élevées pour ceux qui avaient consulté un tradipraticien ou dans une infirmerie de quartier avant de se rendre à l'hôpital. Les dépenses pendant l'hospitalisation oscillaient entre 15 et 40 dollars US. Ces frais élevés étaient le fait des examens paracliniques (qui revenaient en moyenne à 13 dollars US), du traitement adjuvant (transfusion sanguine, apport de sérum glucosé hypertonique...) et de la durée d'hospitalisation. Le coût des visites de contrôle allait de 0 à 14 dollars US. Les coûts directs, somme des dépenses précédentes, variaient de 22 à 60 dollars US avec une moyenne de 36 dollars US.

Cette étude semble être l'une des rares qui ait pris en compte la définition des coûts directs de la maladie qui inclut le prix des soins, des consultations, des médicaments, des examens paracliniques, de l'hospitalisation, des frais de transports... [1]. Faye O. et al. [2] ont trouvé un coût hospitalier moyen de 51 dollars avant la dévaluation du franc CFA, Kirigia et al. [3] des valeurs allant de 44 à 105 dollars US pour la même évaluation. Dans l'étude de N'gassam, le coût du traitement du paludisme grave variait de 6 à 17 dollars US [4]. Cette disparité pourrait s'expliquer par l'organisation du système de santé et la méthode d'approvisionnement en médicaments qui sont propres à chaque pays.

Les coûts obtenus pourraient être réduits par la fixation d'un forfait pour le bilan biologique, la formation continue des tradipraticiens et des prestataires de services des infirmeries privées ; ainsi que l'information des mères sur les signes de gravité du paludisme.

Top of the page
Références

Beresniak A., Duru G.  Economie de la santé Paris: Masson (1997). 182 P.
Faye O., Ndir O., Gaye O., Fall M., Billon C. Charges en soins et coûts directs liés à l'hospitalisation des neuropaludismes de l'enfant sénégalais. Étude de 76 cas à l'hôpital Albert-Royer de Dakar en 1991-1992 Cahiers santé 1995 ;  5 : 315-318
Kirigia J.M., Snow R.W., Fox Rushby J., Mills A. The cost of treating paediatric malaria admissions and the potential impact of insecticide-treated mosquito nets on hospital expenditure Trop. Med. Int. Health 1998 ;  3 : 145-150 [cross-ref]
N'gassam-Ngoueni A. Prise en charge du paludisme grave chez les enfants de moins de 5 ans hospitalisés à Bafoussam (Cameroun - 1995) Bull. Liais. Doc. Oceac. 1998 ;  31 : 30-34


Top of the page

© 2005  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@