Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Gynécologie Obstétrique & Fertilité
Volume 33, n° 6
page 454 (juin 2005)
Doi : 10.1016/j.gyobfe.2005.04.013
Lettre à la rédaction

L'embolisation des artères utérines dans le traitement des myomes utérins : état des lieux. : Gynecol Obstet Fertil 2004;32:927-36
 

A. Agostini, B. Blanc
Service de gynécologie obstétrique, hôpital La Conception, 147, boulevard Baille, 13005 Marseille, France 

*Auteur correspondant.

Il s'agit d'un état des lieux très intéressant concernant les résultats et la place de l'embolisation des artères utérines (EAU) dans le traitement des myomes. Cependant, le problème de la fertilité après EAU doit être discuté. Pour les auteurs, l'EAU permet de mener ultérieurement une grossesse normale. Cette affirmation est assez paradoxale et contradictoire avec les résultats obstétricaux des différentes études qu'ils rapportent dans le chapitre « troubles de la reproduction ». Bien entendu, les chiffres rapportés concernent des petits effectifs et une population particulière. Mais ces résultats, dans l'attente d'autres études avec de plus grands effectifs et méthodologiquement mieux conduites, ne permettent en aucun cas de conclure que les grossesses après EAU sont d'évolution normale. Lupattelli et al. [1] concluent que l'EAU est un traitement intéressant pour les patientes qui désirent conserver leur fertilité. À l'heure actuelle, il nous semble plus sage de suivre les recommandations de l'ACOG qui précisent que l' EAU ne doit pas être proposée chez les patientes qui désirent conserver leur fertilité [2] La dernière publication concernant le devenir obstétrical après EAU ne fait que confirmer les précédentes [3].

Sur 26 grossesses après EAU, il y a eu sept fausses couches et sur les 16 grossesses menées à terme, il y eu 14 césariennes (88 %). Bien entendu, il s'agit d'une étude d'un faible effectif concernant une population dont les caractères sont difficiles à comparer avec la population générale. D'autre part il est difficile de distinguer les responsabilités entre l'EAU et la pathologie fibromateuse qui peut être responsable des résultats obstétricaux.

Top of the page
Références

Lupattelli T., Basile A., Garaci F.G., Simonetti G. Percutaneous uterine artery embolization for the treatment of symptomatic fibroids: current status Eur. J. Radiol. 2005 ;  54 : 136-147 [cross-ref]
ACOG Committee Opinion Uterine artery embolization. Committee on Gynecologic Practice, American College of Obstetricians and Gynecologists Obstet. Gynecol. 2004 ;  103 : 403-404
Carpenter T.T., Walker W.J. Pregnancy following uterine artery embolisation for symptomatic fibroids: a series of 26 completed pregnancies BJOG 2005 ;  112 (3) : 321-325 [cross-ref]


Top of the page

© 2005  Elsevier SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@