Article

2 Iconography
Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    6 2 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 72, n° 7
pages 650-655 (juillet 2005)
Doi : 10.1016/j.rhum.2004.09.002
Received : 15 June 2004 ;  accepted : 4 September 2004
Infections sévères à pyogènes chez les patients traités par infliximab. Étude d'une cohorte régionale
Severe pyogenic infections in patients taking infliximab. A regional cohort study
 

Hélène Maillard a , Paul Ornetti a, Laurent Grimault b, Jean-François Ramon c, Sylvie Melac Ducamp d, Tahar Saidani e, Christian Tavernier a, Jean Francis Maillefert a, f,
a Service de rhumatologie, CHU Dijon, hôpital général, 3, rue du Faubourg-Raines, 21000 Dijon, France 
b Service de rhumatologie, CH Mâcon, France 
c Service de médecine, CH Avallon, France 
d Service de médecine B, CH Nevers, France 
e Service de médecine IV, CH d'Auxerre, France 
f Inserm/ERIT-M 0207, université de Bourgogne, France 

*Auteur correspondant.
Résumé

Objectif. - Apprécier la prévalence des infections sévères à pyogènes chez les patients traités par infliximab en pratique courante, et essayer de dégager des facteurs favorisants.

Méthodes. - Étude portant sur une cohorte de patients traités dans un réseau régional par infliximab pour polyarthrite rhumatoïde ou spondylarthrite ankylosante, et suivis de façon prospective à l'aide d'une feuille de recueil des données standardisée. Les observations des patients ayant présenté une infection grave à pyogène ont été analysées, et comparées à celles des autres patients.

Résultats. - La cohorte comportait 83 patients (55 femmes et 28 hommes), dont cinq (6 %) ont présenté une infection sévère à pyogène (3 femmes et 2 hommes). Ces cinq patients présentaient tous un facteur de risque ou un terrain favorisant. L'âge moyen (65,8 ± 12 vs 53,9 ± 13 ans, p = 0,04) et la dose journalière de corticoïdes (15,5 ± 9 vs 6,9 ± 7 mg d'équivalent prednisone par jour, p = 0,036), étaient plus élevés chez ces cinq patients que chez les autres sujets.

Conclusion. - Les infections sévères à pyogène survenant sous infliximab se développent plus facilement chez les patients âgés, et co-traités par des doses importantes de corticoïdes. En conséquence, il convient d'être particulièrement vigilant dans les indications thérapeutiques, et dans la surveillance, chez ce type de patient. Ce travail met également en exergue la nécessité de lutter contre le risque de banalisation du traitement.

The full text of this article is available in PDF format.
Abstract

Objective. - To evaluate the prevalence and risk factors of severe pyogenic infections in rheumatology patients taking infliximab in everyday practice.

Methods. - Regional prospective cohort study of patients taking infliximab for rheumatoid arthritis or ankylosing spondylitis with data collection on standardized forms. The medical records of patients with severe pyogenic infections were subjected to a detailed retrospective review. Patients with and without severe pyogenic infections were compared.

Results. - The cohort included 83 patients (55 women and 28 men). Severe pyogenic infections occurred in 5 (6%) patients (3 women and 2 men), all of whom had acute or underlying risk factors. Higher values were found in these 5 patients for mean age (65.8 ±12 vs. 53.9 ±13 years, P =0.04) and mean daily glucocorticoid dosage (15.5 ±9 vs. 6.9 ±7 mg/day prednisone-equivalent, P = 0.036), as compared to the other patients.

Conclusion. - Older age and high-dose glucocorticoid therapy are associated with an increased risk of severe pyogenic infection during infliximab therapy. Caution is in order when starting and monitoring infliximab therapy in patients with risk factors. Our data also emphasize the need for a careful search for risk factors before each infliximab infusion.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Anti-TNF, Polyarthrite rhumatoïde, Spondylarthrite ankylosante, Effets indésirables, Infections à pyogènes

Keywords : Anti-TNF, Rheumatoid arthritis, Ankylosing spondylitis, Side effects, Pyogenic infections


  Pour citer cet article, utiliser ce titre en anglais et sa référence dans le même volume de Joint Bone Spine .
1  Depuis que l'article a été écrit, une mise à jour des recommandations de la British Society for Rheumatology est parue [28], dans laquelle on retrouve qu'il pourrait y avoir une augmentation de la mortalité chez les patients présentant une fibrose pulmonaire traités par infliximab que, malgré un manque de données, cette augmentation pourrait exister avec d'autres agents biologiques et que, en attendant d'en savoir plus, il faut prendre des précautions quand on traite ces patients par anti-TNF states, et il faut les suivre avec soin notamment sur le plan infectieux et sur le plan de la fonction respiratoire.


© 2004  Elsevier SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline