Article

3 Iconography
Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    5 3 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 74, n° 5
pages 511-515 (mai 2007)
Doi : 10.1016/j.rhum.2006.06.014
Received : 29 Mars 2006 ;  accepted : 28 June 2006
Réaction ganglionnaire paradoxale au cours du traitement d'un mal de Pott
Lymph node paradoxical enlargment during treatment for tuberculous spondylodiscitis (Pott's disease)
 

Antoine Froissart a, Christian Pagnoux b, Patrick Chérin a,
a Service de médecine interne I, Assistance publique-Hôpitaux de Paris, groupe hospitalier de La Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'hôpital, 75013 Paris, France 
b Service de médecine interne, Assistance publique-Hôpitaux de Paris, hôpital Cochin, université Paris-V, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75679 Paris cedex 14, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Introduction

Les réactions paradoxales au cours du traitement antituberculeux sont définies comme une majoration transitoire, clinique et/ou radiologique de lésions tuberculeuses préexistantes, ou comme l'apparition de nouveaux symptômes, alors que le traitement est adapté et correctement pris.

Observation

Nous rapportons le cas d'une femme de 62 ans qui a développé au cours du traitement d'un mal de Pott une majoration des lésions vertébrales et paravertébrales et l'apparition paradoxale de volumineuses adénopathies cervicales uni- puis bilatérales. L'évolution en a été favorable, après drainage, associé à une courte corticothérapie par voie générale, et poursuite du traitement antituberculeux selon les recommandations habituelles.

Conclusion

Les réactions paradoxales sous traitement antituberculeux adapté doivent rester un diagnostic d'élimination. Elles ne sont pas rares, y compris chez les sujets non infectés par le virus de l'immunodéficience humaine chez qui elles surviendraient dans 10 à 15% des cas. Il convient avant tout de vérifier la bonne prise du traitement et sa bonne absorption (intérêt des dosages sériques). Le recours à une corticothérapie adjuvante et de brève durée peut être nécessaire. Le drainage des adénopathies paradoxales, par ponction ou incision chirurgicale, permet d'éviter des fistulisations de trajet hasardeuses ou inesthétiques et accélère leur disparition.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Tuberculose, Réaction paradoxale, Spondylodiscite tuberculeuse, Mal de Pott

Keywords : Tuberculosis, Paradoxical reaction, Tuberculous spondylodiscitis, Pott's disease


  Pour citer cet article, utiliser ce titre en anglais et sa référence dans le même volume de Joint Bone Spine .


© 2007  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline