Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Revue du rhumatisme
Volume 74, n° 5
page 532 (mai 2007)
Doi : 10.1016/j.rhum.2007.02.009
C.03

Manifestations articulaires des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI): à propos de 264 cas
 

M Manass a, S Janani b, O Mkinsi b
a Service de rhumatologie, CHU Ibn-Rochd, Casablanca, Maroc 
b Service de rhumatologie, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

Introduction. - Les manifestations articulaires des MICI sont les plus fréquentes et se rencontrent aussi bien au cours de la maladie de Crohn (MC) que de la rectocolite hémorragique (RCH). Elles sont souvent à l'origine d'une gêne importante et justifient un diagnostic précoce et une prise en charge thérapeutique adaptée. Le but de notre travail est d'étudier ces manifestations et analyser leurs principaux aspects diagnostiques et thérapeutiques.

Patients et méthodes. - Nous rapportons une étude rétrospective de 264 observations de MICI dont 109 MC et 155 RCH colligées -durant une période de six ans (janvier 2000-décembre 2005) dans deux services: hépatogastroentérologie et rhumatologie.

Résultats. - Il s'agit de 164 femmes et 100 hommes, âgés en moyenne de 31 ans, dont la maladie a débuté entre 20 et 40 ans chez 78% d'entre eux. Les manifestations articulaires étaient présentes chez 90 cas (34%) et dominées par les atteintes axiales: rachialgies: 31 cas (50% de lombalgies); enthésopathies: 24 cas; sacroiliites isolées: 17 cas, spondylarthrites ankylosantes (SPA): 15 cas (répondant aux critères d'Amor). Les manifestations périphériques étaient dominées par les arthralgies: 46 cas et les arthrites: sept cas (cinq oligoarthrites et deux polyarthrites). Nous n'avons retrouvé aucun cas d'ostéoarthropathie hypertrophiante, ni de syndrome Sapho. Les manifestations périphériques accompagnaient les poussées digestives dans 83% des cas, tandis que 73% des atteintes axiales évoluaient pour leur propre compte. En plus du traitement spécifique de la maladie intestinale, on avait recours aux antalgiques chez tous les patients, aux AINS dans 17 cas (11 avec SPA) et à la sulfasalazine dans dix cas (tous des SPA) avec une bonne réponse.

Discussion. - Les manifestations articulaires des MICI sont fréquentes et variées. Les atteintes périphériques évoluent en parallèle à la maladie intestinale contrairement aux atteintes axiales. Le traitement repose sur les antalgiques seuls ou associés aux AINS et parfois à la sulfasalazine voire anti-TNF.

Conclusion. - Nous insistons sur la nécessité de rechercher systématiquement ces atteintes articulaires pour un diagnostic et une prise en charge précoce.


Top of the page

© 2007  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@