Article

1 Iconography
Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    4 1 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 78, n° 5
pages 427-430 (octobre 2011)
Doi : 10.1016/j.rhum.2011.01.007
accepted : 22 November 2010
Rituximab dans la polyarthrite rhumatoïde et risque de cancer : résultats d’une cohorte française
 

Samy Slimani , Cédric Lukas, Bernard Combe, Jacques Morel
Service d’immuno-rhumatologie, hôpital universitaire Lapeyronie, CHRU Montpellier, 371, avenue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier cedex 5, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Objectif

Déterminer dans des conditions de la vraie vie, la sécurité d’emploi d’un traitement par rituximab (RTX) chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) pour ce qui concerne le risque de cancer.

Méthodes

Analyse des données de sécurité à partir d’une cohorte de patients atteints de PR ayant reçu au moins une cure de traitement par RTX. Les patients atteints de PR présentant des antécédents de cancers étaient suivis et comparés au groupe de patients sans antécédents de cancers.

Résultats

Cent quatre-vingt-six patients atteints de PR, dont 33 (17,7 %) hommes, d’âge moyen et dont la durée moyenne de la maladie étaient respectivement 55,8 ans plus ou moins 13,0 et 14,5 ans plus ou moins 11,1. La durée moyenne de suivi était de 22,3 mois plus ou moins 15,1 correspondant à un suivi de 346 patients-années exposés au RTX. Parmi ceux-ci, 24 (12,9 %) des patients présentaient des antécédents de cancers. Cinq cancers furent diagnostiqués au cours de suivi avec quatre nouveaux cancers (une prostate, un sein, un côlon et un col utérin) et une récurrence de cancer du sein connu. Le taux global de cancer était de 1,45/100 patients-années (IC 95 % : 0,19 à 2,70), ce qui est comparable aux cohortes de patients traités par DMARDs précédemment étudiées. Aucun nouveau cancer hématopoïétique n’a été rapporté et les six lymphomes qui étaient en rémission avant le traitement par RTX sont restés sous suivi. Les caractéristiques démographiques et les caractéristiques de la maladie à l’entrée, ainsi que le risque de cancer des 24 patients présentant des antécédents de cancers étaient similaires à celles des patients sans antécédents de cancers (162 patients).

Conclusions

Bien que basée sur un petit nombre de cancers observés, et en dépit du biais de sélection (12,9 % d’antécédents de cancers chez nos patients PR traités par RTX), cette étude observationnelle suggère que le RTX n’augmente pas le risque de cancer dans la PR.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Cancer, Polyarthrite rhumatoïde, Rituximab



 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais sa référence anglaise dans le même volume de Joint Bone Spine (doi:10.1016/j.jbspin.2010.11.012).



© 2011  Société Française de Rhumatologie@@#104156@@
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline