Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 138, n° 12S
pages A123-A124 (décembre 2011)
Doi : 10.1016/j.annder.2011.09.182
Résumés des Communications orales

Un ganglion « tatoué » mimant une métastase de mélanome
 

A. Chaddouki a, , E. Desmedt a, D. Daussay b, E. Martin-Delasalle b, L. Mortier a
a Dermatologie, CHRU de Lille, Lille, France 
b Anatomopathologie, CHRU de Lille, Lille, France 

Auteur correspondant.

Mots clés : Ganglion sentinelle, Mélanome, Tatouage


Introduction .– Dans le mélanome, l’analyse du ganglion sentinelle est de plus en plus pratiquée. Le curage est réalisé de façon décalée après analyse histologique du ganglion sentinelle si une micro-métastase est mise en évidence. Mais attention aux faux positifs !

Observations .– Nous rapportons l’observation d’un homme de 31ans suivi pour un mélanome scapulaire gauche, de type SSM, d’indice de Breslow chiffré à 1,6mm, sans ulcération ni signe de régression.

Une reprise chirurgicale avec marges de 2cm était réalisée avec exérèse concomitante du ganglion sentinelle axillaire gauche. En peropératoire, on constatait un ganglion noir faisant retenir le diagnostic de métastase ganglionnaire au chirurgien. L’analyse histologique du ganglion mettait en évidence une lymphadénite chronique avec histiocytose sinusale et la présence de dépôts noirâtres intra et extracellulaires. Un examen immuno-histochimique employant la protéine S100 était négatif et ne mettait pas en évidence de cellules métastatiques du mélanome. Après un nouvel examen du malade, on mettait en évidence un tatouage du bras gauche situé à proximité de la cicatrice d’exérèse du mélanome. Le diagnostic retenu était donc celui de dépôts ganglionnaires de pigments noirs issus d’un tatouage.

Discussion .– Dans le cas de tatouages permanents, les pigments migrent via les vaisseaux lymphatiques vers les ganglions de drainage et des dépôts se forment dans les histiocytes et dans le compartiment extracellulaire. Même après un détatouage au laser ou par dermabrasion, les pigments persistent dans le ganglion de drainage. Macroscopiquement, il peut être difficile de faire la différence entre un ganglion métastatique d’un mélanome et un ganglion pigmenté par les dépôts issus d’un tatouage. Par ailleurs, il existe d’autres causes de pigmentation noire d’un ganglion : dépôts d’hémosidérine après un traumatisme local ou une chirurgie, dépôts d’aluminium, de titane…

La découverte peropératoire d’un ganglion pigmenté pourrait amener le chirurgien à réaliser un curage ganglionnaire de toute l’aire de drainage. Notre observation illustre le fait qu’un ganglion sentinelle peut être pris à tort pour une métastase macroscopique de mélanome. Tout traitement radical nécessite une analyse histologique préalable.

Conclusion .– Afin d’éviter toute erreur diagnostique et la morbidité liée à un geste radical, il est important de préciser l’existence d’un tatouage ou un antécédent de détatouage chez les malades atteints de mélanome avant l’analyse du ganglion sentinelle.

Déclaration d’intérêt .– Aucun.


Top of the page

© 2011  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@