Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 138, n° 12S
page A124 (décembre 2011)
Doi : 10.1016/j.annder.2011.09.183
Résumés des Communications orales

Expertise microscopique des lésions mélanocytaires
 

A. De La Fouchardiere , C. Castillo
Biopathologie, centre Léon-Bérard, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Mots clés : Expertise, Mélanome, Microscopie


Introduction .– L’analyse microscopique correspond à l’une des principales approches pour séparer les lésions mélaniques bénignes et malignes. Cette distinction peut parfois s’avérer difficile (artéfacts techniques, biopsie partielle ou morphologie ambiguë) ; et ces cas sont alors soumis à expertise.

Matériel et méthodes .– Nous avons analysé les caractéristiques cliniques générales et les données histologiques spécifiques de 1000 cas consécutifs de lésions mélaniques reçues dans notre institution. Nous avons tenté de comprendre les facteurs histologiques ayant mené à une demande d’expertise. Une attention spéciale a été portée sur les cas discordants.

Résultats .– Le ratio H/F était de 2/3 ; l’âge moyen de 43ans (1–95). Le diagnostic final retenu était celui de mélanome dans 36 % des cas, de lésion mélanique suspecte de malignité dans 21 % des cas, de lésion mélanique inhabituelle mais non suspecte dans 40 % des cas et de lésion strictement bénigne dans 3 % des cas. (60 % de cas situés dans la « zone grise »). Concernant les mélanomes, le Breslow moyen était de 1,41mm (0,1 à 20mm ; médiane à 0,8mm). Niveau de Clark moyen III. Trente pour cent survenaient sur un nævus préexistant. Une majorité des cas étaient de type SSM. Une dizaine de cas correspondaient à des formes malignes exceptionnelles. Les lésions du spectre « spitzoïde » représentaient 27 % des cas soumis. Les cas d’architecture congénitale représentaient 5 % des lésions. Les lésions débutantes (MIS et MIN) représentaient 6,7 % des cas. Un tiers des cas envoyés étaient sans diagnostic avant relecture et correspondaient pour plus de la moitié à des lésions malignes. Dans 13 % des cas le diagnostic d’envoi était erroné (5,3 % de faux négatifs et 7,8 % de faux positifs) pour des raisons très variées. L’apport d’une technique de FISH était jugé utile dans 65 cas.

Discussion .– L’activité d’expertise microscopique des lésions mélanocytaires a été reconnue d’utilité majeure par l’HAS en 2009. L’analyse des cas soumis est riche en informations sur les motifs d’envois des cas posant le plus de problèmes d’interprétation, soit de par leur architecture, soit de par leur cytologie. Elle constitue un baromètre sur l’évolution des pratiques d’exérèse et d’analyse à l’échelle nationale. Outre l’analyse microscopique pure, l’expert peut parfois s’appuyer sur des techniques complémentaires pour parvenir à un diagnostic final. Un certain nombre d’entités sont actuellement en cours de démembrement (MelTUMP, formes rares de mélanomes et nævus) et bénéficient d’un regroupement des cas dans des centres d’analyse spécialisés. Un suivi systématique de ces cas serait très utile mais est actuellement inexistant.

Conclusion .– La concentration des cas sur quelques experts permet de répondre aux besoins des pathologistes et des dermatologues. L’expert doit souvent combiner expérience, humilité et pragmatisme pour mener à bien sa mission diagnostique dans l’intérêt du patient.

Déclaration d’intérêt .– Aucun.


Top of the page

© 2011  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@