Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 138, n° 12
pages 809-810 (décembre 2011)
Doi : 10.1016/j.annder.2011.09.012
Le psoriasis modéré à sévère : des recommandations aux fiches pratiques, comment optimiser la prise en charge en pratique quotidienne ?
Moderate-to-severe psoriasis: From recommendations to practical procedures; optimizing day-to-day management in actual practice
 

H. Bachelez a, , C. Paul b

Groupe de recherche sur le psoriasis de la Société française de dermatologie

a Service de dermatologie, université Paris-Diderot, hôpital Saint-Louis, AP–HP, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75475 cedex 10 Paris, France 
b Service de dermatologie, université Paul-Sabatier, CHU de Toulouse, TSA 80035, 31059 Toulouse cedex, France 

Auteur correspondant.

Les traitements et la prise en charge du psoriasis ont connu des bouleversements considérables depuis quelques années, en particulier pour les malades atteints des formes modérées à sévères de la maladie : meilleure compréhension des mécanismes du psoriasis et de son retentissement sur la vie des patients, progrès dans l’évaluation de la maladie, mise sur le marché de nouveaux traitements. Mais ces innovations thérapeutiques, dont la commercialisation des traitements biologiques reste l’exemple le plus marquant, ne se sont pas limitées à l’autorisation de mise sur le marché et au remboursement de molécules ciblant de manière spécifique un ou plusieurs mécanismes-clés de la maladie. En effet, le développement de ces nouveaux outils thérapeutiques a eu pour conséquences de donner une nouvelle impulsion à la prescription de traitements systémiques conventionnels, comblant partiellement le retard constaté par beaucoup de malades dans ce domaine, mais aussi de promouvoir dans la pratique quotidienne l’utilisation d’outils d’évaluation de la sévérité de la maladie.

Des recommandations internationales établies suivant une méthodologie rigoureuse ont été formulées ces dernières années concernant l’utilisation des traitements systémiques et des biothérapies. Elles restent cependant difficilement utilisables en pratique quotidienne et peu de recommandations ont impliqué réellement les différents acteurs de la prise en charge : experts, praticiens de terrain, associations de patients.

Sept ans après l’arrivée des biothérapies dans le psoriasis en France, le Groupe de recherche sur le psoriasis de la Société française de dermatologie propose, dans ce numéro, des articles de synthèse afin de faciliter l’évaluation et la prise en charge du psoriasis modéré à sévère. Sont abordés dans ce document, les différents champs de la maladie : évaluation de l’impact du psoriasis, bilan pré-thérapeutique et surveillance, données récentes concernant l’éducation thérapeutique, les photothérapies, les traitements systémiques et les thérapeutiques biologiques, en tentant le pari impossible de concilier exhaustivité des informations et concision nécessaire à une utilisation pragmatique du contenu de ce numéro dans la pratique quotidienne. Les articles ont été relus et révisés en session plénière par l’ensemble des membres du groupe de travail et des fiches d’information à l’intention des patients ont été élaborées. Malgré la multiplicité des aspects des différents traitements et des situations cliniques abordés dans ce numéro, le résultat final est nécessairement marqué par des zones d’incertitude et des omissions. Le traitement de formes rares de psoriasis ou de patients avec comorbidités, exclus de principe de la plupart des études cliniques, fait appel à des propositions qui sont en dehors de l’AMM, mais validées par l’expérience des membres du groupe de travail. Certains pourront ainsi s’étonner de ne trouver ni les traitements topiques, ni une approche plus approfondie du rhumatisme psoriasique. La masse d’informations à analyser nous a poussés à réserver ces aspects de la maladie psoriasique à une seconde étape de réflexion que le groupe ne manquera pas de mener dans les années à venir.

Enfin, il est essentiel de rappeler que ce travail ne doit pas être considéré comme une référence rigide et dogmatique à laquelle tout médecin ou malade devrait se plier, mais, au contraire, comme un support pour faire face de manière optimisée à une multitude de situations cliniques dont chacune est par nature singulière. Nous espérons bien évidemment qu’un maximum de lecteurs feront vivre cet outil, se l’approprieront et le critiqueront, posant ainsi les jalons d’une version ultérieure révisée.

Nous tenons à remercier, au nom des membres du Groupe de recherche sur le psoriasis et de l’ensemble du groupe de travail, le comité de rédaction des Annales de Dermatologie et de Vénéreologie , en particulier Bernard Cribier et Marie-Aleth Richard qui ont accepté le principe de ce numéro spécial et nous ont conseillés dans sa réalisation, et Christina Pitton, qui assure avec tant de compétence le secrétariat du Groupe.

Très bonne lecture.



© 2011  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@