Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 138, n° 12
pages 859-860 (décembre 2011)
Doi : 10.1016/j.annder.2011.10.012
Lettre d’information sur la PUVAthérapie
Information letter on PUVA phototherapy
 

Groupe de recherche sur le psoriasis de la Société française de dermatologie, mai 2011


La PUVAthérapie est un traitement consistant en l’irradiation du corps par des rayons ultraviolets A (UVA) après la prise d’un médicament photosensibilisant (de la famille des psoralènes). Elle est utilisée depuis plus de 30ans avec succès dans le traitement de nombreuses dermatoses (notamment le psoriasis).

La PUVAthérapie est prise en charge par la sécurité sociale après acceptation de la demande d’entente préalable établie par le dermatologue et adressée immédiatement par l’assuré au médecin-conseil de sa caisse d’assurance maladie.

Contraintes

Un bilan cutané est indispensable avant de débuter la PUVAthérapie. Un examen ophtalmologique et un bilan sanguin pourront être demandés en fonction de votre état de santé.

Le rythme des séances est habituellement de plusieurs séances par semaine (habituellement trois séances espacées de 48heures) pour une série totale d’environ 30 séances, délivrant des doses d’UVA progressivement croissantes.

Il est impératif pendant toute la cure de PUVAthérapie :

de respecter un délai de deux heures entre la prise des comprimés prescrits (Méladinine®) et les séances d’irradiation ;
d’être à l’heure aux rendez-vous ;
pendant les 12heures suivant la prise du médicament, de porter des lunettes de soleil (filtrant les UVB et les UVA), de ne pas s’exposer au soleil naturel ni aux rayons ultraviolets artificiels (lampes de bronzage à visée esthétique) ;
pendant les séances, de porter des lunettes-coques opaques de protection et de protéger la région génitale par un vêtement approprié (slip, string) ;
de signaler au médecin la prise de tout nouveau médicament, la survenue de toute manifestation cutanée ou générale.

Risques à court terme

Les risques à court terme sont :

intolérance digestive (nausées) aux comprimés prescrits ;
erythème (brûlure cutanée à type de coup de soleil) : rarement dû à un surdosage accidentel, il est le plus souvent lié à des paramètres individuels ou à la prise concomitante d’un médicament photosensibilisant non déclaré au médecin ;
sécheresse cutanée, nécessitant l’application d’une émulsion corporelle hydratante le soir ;
prurit (démangeaisons) ;
douleurs cutanées (effet indésirable très rare) ;
hypertrichose modérée (augmentation de la pilosité), disparaissant à l’arrêt du traitement ;
induction d’une dermatose photo-déclenchée : lucite (allergie solaire), poussée d’herpès récurrent (bouton de fièvre) ;
la PUVAthérapie est contre-indiquée chez la femme enceinte, cependant une contraception n’est pas nécessaire avant la mise en route du traitement. En cas de survenue d’une grossesse, l’arrêt de la PUVAthérapie est nécessaire.

Risques à long terme
Risque oculaire (cataracte)

Il est prévenu par de strictes mesures de protection oculaire : port de lunettes de soleil le jour des séances, port de lunettes-coques opaques pendant les séances.

Risque de cancers cutanés

Comme pour les expositions solaires, ce risque est cumulatif et augmente en fonction du nombre total de séances après plusieurs cures de PUVAthérapie.

La PUVAthérapie est contre-indiquée en cas d’antécédents personnels de cancer cutané, d’expositions antérieures aux rayons X, de la présence de lésions précancéreuses cutanées.

Le risque de développer un cancer cutané augmente quand la dose cumulée totale est supérieure à 1500–2000J/cm2 d’UVA, quand le nombre de séances est supérieur à 150–250 séances reçues au cours de toute une vie.

La communication au médecin de toute photothérapie antérieure ou de l’usage des lampes de bronzage à visée esthétique est indispensable.

Ces risques peuvent être réduits au minimum :
par une sélection stricte des patients pouvant bénéficier d’une PUVAthérapie ;
par le respect impératif des conseils de photoprotection.

Le médecin est à votre disposition pour répondre à vos questions.



© 2011  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline