Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    2 0 0 0


Gynécologie Obstétrique & Fertilité
Volume 35, n° 12
pages 1278-1279 (décembre 2007)
Doi : 10.1016/j.gyobfe.2007.10.015
Réponse de l'association EndoFrance à l'article de J.-M. Louka
 

D. Ludzay 1
Association EndoFrance, 17, allée-des-Eguerêts, 95280 Jouy-le-Moutier, France 


 Note de la Rédaction.
Avant d'être rédacteur en chef de Gynécologie Obstétrique & Fertilité , je suis gynécologue-obstétricien et la réalité de ma pratique quotidienne me conduit à prendre en charge de très nombreuses patientes atteintes d'endométriose. Je sais la difficulté fréquente de vivre avec cette maladie, je sais également la difficulté de la traiter. J'ai été particulièrement attentif à la polémique née de la publication dans nos colonnes de l'article de J.-M. Louka (Prolégomènes à tout abord psychanalytique de l'endométriose. Gynecol Obstet Fertil 2007; 35 : 330-38). Je peux parfaitement comprendre l'émotion que la lecture de celui-ci a pu susciter chez des femmes atteintes de cette affection. Je tiens toutefois à leur dire :
que les règles strictes du circuit de lecture de Gynécologie Obstétrique & Fertilité ont été suivies par cet article comme pour les autres ;
que la rubrique Psychosomatique et sexualité ne saurait avoir un substrat scientifique aussi qualifié que d'autres domaines de la gynécologie-obstétrique ;
que la formation psychanalytique de J.-M. Louka l'amène vraisemblablement à rencontrer une population de femmes endométriosiques certainement peu représentatives de l'ensemble ;
que nul n'est forcé, patiente ou médecin, de faire siennes les conceptions de l'auteur, mais qu'il lui reste le droit de les exprimer ;
que la quantité importante d'articles consacrés à l'endométriose parus dans les colonnes de Gynécologie Obstétrique & Fertilité (voir le site www.sciencediretc.com/ ; ainsi que Medline) témoigne du souci partagé par l'ensemble du Comité de rédaction de donner à cette pathologie la place qu'elle mérite ;
Je pense que les conclusions de J.-M. Louka ne sont pas aussi manichéennes que certaines patientes ont cru le lire. Mais je comprends parfaitement leur perplexité voire leur mécontentement.

Collaborant de longue date avec EndoFrance et sa présidente, Madame D. Ludzay, j'ai très volontiers proposé à celle-ci un droit de réponse dont elle a accepté le principe. Je souhaite que les patientes que la lecture de l'article de J.-M. Louka a heurtées admettent la bonne foi du Comité de rédaction de Gynécologie Obstétrique & Fertilité dans cette affaire et son souci de ménager tous les intérêts.
À titre personnel, je dirais à toutes les patientes qui se sont exprimées à ce propos que je partage leur point de vue quant aux progrès qui restent à faire pour une meilleure prise en charge de cette affection souvent sévèrement invalidante. Je m'y emploie depuis des années mais les solutions sont loin d'être toujours simples et évidentes.
P. Madelenat.
Rédacteur en chef .

1  Pour l'association EndoFrance.


© 2007  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline