Article

2 Iconography
Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    4 2 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 79, n° 2
pages 108-111 (mars 2012)
Doi : 10.1016/j.rhum.2011.09.006
accepted : 8 Mars 2011
Aponévrotomie percutanée à l’aiguille dans la maladie de Dupuytren
 

Johann Beaudreuil , Henri Lellouche, Philippe Orcel, Thomas Bardin
Service de rhumatologie, unité rhumatologique des affections de la main (URAM), université Paris-7, hôpital Lariboisière, AP–HP, 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

L’aponévrotomie percutanée à l’aiguille (APA) est un traitement non chirurgical reconnu de la maladie de Dupuytren. Le but de la procédure est de couper les brides aponévrotiques en utilisant le biseau d’une aiguille afin de restaurer les capacités d’extension des articulations métacarpophalangiennes ou des articulations interphalangiennes proximales. En accord avec la technique de référence décrite par Lermusiaux, l’APA est pratiquée en médecine ambulatoire sur des patients sous anesthésie locale. Cela implique l’utilisation d’une aiguille de 16mm de long, de calibre 25, et d’un mélange d’anesthésiant (lidocaïne et acétate de prednisolone). Différentes modifications ont été proposées depuis la première description technique de Lermusiaux. Le standard de Lermusiaux et les différentes variantes ont démontré leur efficacité structurale dans la maladie de Dupuytren. Les études cliniques indiquent que le taux de bons résultats structuraux de l’aponévrotomie percutanée à l’aiguille est de 80 % à court terme et de 69 % à cinq ans. La plupart des études sont des séries de cas et seulement une correspond à un essai randomisé. Les meilleurs résultats sont obtenus dans les stades précoces de la maladie. L’APA réduit également l’incapacité et les patients sont très satisfaits. Les résultats à court terme avec la technique de Lermusiaux ne montrent pas de perte d’efficacité pour le traitement des formes digitales de la maladie. Ce n’est pas le cas avec les techniques standard modifiées qui donnent de meilleurs résultats dans les formes palmaires. La technique de Lermusiaux semble engendrer moins de récidives et moins d’évènements indésirables. Dans l’étude la plus large, des ruptures cutanées ont été observées dans 8 % des mains, des dysesthésies transitoires dans 3 %, des infections locales dans 0,7 %, et une rupture des tendons fléchisseurs dans 0,2 %. Ces valeurs sont inférieures si elles sont rapportées au nombre de séances d’APA ou au nombre d’APA durant chaque séance. Nous recommandons donc la technique standard de Lermusiaux pour effectuer des APA efficaces et sûres chez des patients atteints de la maladie de Dupuytren.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Maladie de Dupuytren, Aponévrotomie percutanée à l’aiguille, Standard de Lermusiaux



 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine (doi:10.1016/j.jbspin.2011.03.003).



© 2011  Société Française de Rhumatologie@@#104156@@
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline