Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    6 0 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 79, n° 3
pages 206-211 (mai 2012)
Doi : 10.1016/j.rhum.2011.11.008
accepted : 28 September 2011
Carence en tissu osseux et en dystrophine musculaire chez la souris mdx
 

Wilson Romero Nakagaki, José Angelo Camilli
Service d’anatomie, de biologie cellulaire, de physiologie et de biophysique, institut de biologie, université d’État de Campinas (UNICAMP), Campinas, SP, Brésil 

Auteur correspondant.
Résumé

La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une maladie neuromusculaire causée par une carence en dystrophine qui affecte les muscles squelettiques, causant des dégénérescences des fibres musculaires en les remplaçant par des tissus fibreux et adipeux, ce qui conduit généralement à une perte fonctionnelle. Il a été montré que chez les patients présentant une DMD, les os devenaient plus fragiles avec l’âge et avec l’avancement de la maladie. Il a été suggéré qu’une faiblesse musculaire et une mobilité réduite pouvaient être des facteurs favorisant la détérioration osseuse. Cependant, il semble que cela ne s’opère pas chez la souris mdx . Chez la souris mdx , l’existence d’un facteur lié ou non au manque de dystrophine, qui participait également à la détérioration de la qualité osseuse, a été identifiée. La souris mdx peut également présenter une dégénérescence musculaire, mais à l’inverse de l’homme ce phénomène est compensé par une régénérescence musculaire. Par conséquent, on observe une augmentation de la masse musculaire, mais pas nécessairement de la force musculaire de contraction. L’existence de cette augmentation de masse musculaire favorise la formation de la masse osseuse à des sites spécifiques, comme les jonctions tendino-osseuses. De plus, la réponse inflammatoire à l’atteinte musculaire peut être responsable de l’augmentation de l’angiogenèse et de la régénération observée chez la souris mdx , induisant la libération de cytokines et de chémokines qui jouent un rôle important dans le recrutement des leucocytes et des macrophages. Ainsi, la souris mdx posséderait un mécanisme compensatoire osseux capable de répondre à un défaut génétique.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Os, Dystrophine, Souris mdx , Dystrophie musculaire



 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine (doi:10.1016/j.jbspin.2011.08.004).



© 2011  Société Française de Rhumatologie@@#104156@@
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline