Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales d'Endocrinologie
Vol 62, N° 4  - septembre 2001
p. 345
Doi : AN-09-2001-62-4-0003-4266-101019-EVT60
Métabolismes

Pneumopathie aux statines mythe ou réalité : à propos d'une observation
P024
 
J. Marmursztejn [155], J.M. Naccache [156], D. Valeyre [156], A. Krivitzky [155], R. Cohen [155]
[155] Université Paris XIII, Services de médecine interne et d'endocrinologie.
[156] Université Paris XIII, Services de médecine interne et d'endocrinologie et de pneumologie Hôpital Avicenne, 93009 Bobigny Cedex.

Les statines sont très utilisés en prévention des accidents cardio-vasculaires. Leurs effets secondaires sont principalement musculaires et digestifs. Récemment plusieurs observations ont évoqué l'imputabilité des statines dans l'apparition de pneumopathies interstitielles fibrosantes sans en apporter la preuve formelle (réintroduction). Nous rapportons une nouvelle observation qui par son évolution inhabituelle et ses caractéristiques anatomo-pathologiques soulève l'hypothèse d'un effet secondaire des statines. M me L., 66 ans est hospitalisée en juillet 1998 pour une insuffisance respiratoire subaiguë relevant d'une pneumopathie alvéolaire multi-focale. Elle prend comme traitement régulier fluvastatine 40 mg/j depuis juin 1997 et bromazéprame 3 mg/j. Le contexte clinique, le lavage broncho alvéolaire et la biopsie transbronchique évoquent le diagnostic de bronchiolite oblitérante avec pneumopathie organisée (BOOP). L'évolution est initialement favorable sous corticothérapie (1 mg/kg/j) et arrêt de la fluvastatine. Secondairement, (14 mois après) la pneumopathie rechute avec un aspect de fibrose accélérée (rayon de miel et bronchectasies par traction en TDM) résistante à une reprise de la corticothérapie à forte dose. Une biopsie pulmonaire chirurgicale pose le diagnostic de fibrose de type pneumopathie interstitielle usuelle (UIP). L'introduction d'azathioprine 2 mg/kg/j et d'une faible corticothérapie permettent une franche amélioration clinique, radiologique, fonctionnelle et gazométrique, avec sevrage de l'oxygénothérapie. L'évolution d'une BOOP vers une UIP est exceptionnelle et léthale. En l'absence d'autres causes, le rôle de la statine a été envisagé devant d'une part la notion de pneumopathie diffuse associée à la prise de statine et l'originalité évolutive de l'observation.

Catégorie : Lipides.


© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline