Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 139, n° 12S
pages B61-B62 (décembre 2012)
Doi : 10.1016/j.annder.2012.10.030
Résumés des communications orales

Exposition aux ultraviolets en cabine : habitudes et pratiques de la population française
 

F. Grange a, , L. Mortier b, S. Ricard c, C. Robert d, B. Sassolas e, C. Lebbe f, C. Lhomel g, P. Saiag h
a CHU, Reims, France 
b CHU, Lille, France 
c KantarHealth, Montrouge, France 
d IGR, Villejuif, France 
e CHU, Brest, France 
f Hôpital Saint-Louis, Paris, France 
g Roche, Boulogne-Billancourt, France 
h Hôpital Ambroise-Paré, Boulogne-Billancourt, France 

Auteur correspondant.

Mots clés : Cabine à UV, Prévention solaire, Ultraviolet


Introduction.– Une polémique oppose les partisans d’une dissuasion maximale vis-à-vis des ultraviolets artificiels (UVAR), et les « professionnels des UV ». Ces derniers invoquent des effets favorables d’une exposition modérée aux UVAR comme aux UV naturels, tout en soulignant les risques pour une fraction minoritaire de la population en raison d’une surexposition ou d’autres facteurs de risques (FR). Dans ce contexte, on ne dispose d’aucune étude sur les utilisateurs d’UVAR en France. Nos objectifs étaient de caractériser cette population, préciser sa consommation et comparer ses caractéristiques et ses FR à ceux de la population non utilisatrice d’UVAR.

Matériel et méthodes.– Questionnaire élaboré par des experts dermatologues et épidémiologistes (Groupe EDIFICE Mélanome). Enquête quantitative réalisée par téléphone en septembre–octobre 2011 auprès de 1502 individus>18ans représentatifs de la population française, sélectionnés selon la méthode des quotas.

Résultats.– Dix pour cent des sondés avaient consommé des UVAR, dont 63 % avant 30ans et 36 % avant 21ans. L’âge moyen aux premières séances était de 28ans, la durée de consommation1 an dans 75 % des cas, >trois ans dans 31 %,>dix ans dans 7 %. Chez les utilisateurs récents, le nombre moyen de séances depuis 1 an était de 8,6 (1–50). Comparés aux non-utilisateurs, les consommateurs d’UVAR étaient plus jeunes (44 vs 49ans, p =0,001), plus souvent de phototype I-II (18 vs 11 %, p =0,01), de sexe féminin (77 % vs 51 %, p <10-4), avec un revenu mensuel plus élevé (3,2 k€ vs 2,7 k€, p =0,04). Ils avaient dans 35 % des cas (vs 25 %, p =0,01) d’autres FR de mélanome (antécédent personnel ou familial et/ou phototype I-II et/ou50 nævus). Pour 84 % des utilisateurs (vs 69 % des non-utilisateurs, p =0,0002), le bronzage rendait plus beau. Ils s’exposaient plus souvent au soleil en vacances (p <10–4) malgré une meilleure connaissance de la notion de capital solaire (p =0,002) et des FR tels que les nævus atypiques (p =0,01) et les antécédents familiaux de mélanome (p =0,0003).

Discussion.– Les consommateurs d’UVAR sont nombreux en France. Leur consommation paraît souvent excessive. Elle n’est pas due au manque d’information, les utilisateurs étant au contraire mieux informés. Elle est liée à des caractéristiques sociodémographiques telles que l’âge jeune, le sexe féminin, un revenu élevé, des standards esthétiques, et s’accompagne également d’une plus grande exposition au soleil.

Conclusion.– Il serait utile de réaliser en France des études épidémiologiques visant à évaluer la part des UVAR dans la survenue des cancers cutanés.

Déclaration d’intérêts .– Aucun.


Top of the page

© 2012  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@