Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 139, n° 12S
pages B64-B65 (décembre 2012)
Doi : 10.1016/j.annder.2012.10.036
Résumés des communications orales

Valorisation de l’activité de recherche et d’enseignement dans les CHU : quel enjeu pour la dermatologie ?
 

C. Paul a, , M. Beylot-Barry b, J. Mazereeuw-Hautier a, M.-S. Doutre b, B. Dreno c, M.-A. Richard d

CEDEF

a Dermatologie, université Paul-Sabatier, Inserm 1056/CNRS5165, Toulouse, France 
b Dermatologie, CHUde Bordeaux, Bordeaux, France 
c Dermatologie, CHU de Nantes, Nantes, France 
d Dermatologie, AP–HM, université Aix-Marseille, Marseille, France 

Auteur correspondant.

Mots clés : CHU, Recherche clinique, Valorisation


Introduction.– Afin de valoriser les missions d’enseignement et de recherche, environ 13 % du financement des hôpitaux sont dévolus à l’activité de recherche et d’enseignement des équipes médicales, ce sont les crédits Mission Enseignement Recherche, Recours, Innovation (MERRI). Nous avons voulu évaluer le niveau de connaissance des hospitalo-universitaires dermatologues des modalités de valorisation de l’activité de recherche, d’enseignement et de publication par ces dispositifs ainsi que les règles d’attribution de ces crédits.

Matériel et méthodes.– Questionnaire standardisé adressé par courrier électronique aux 83 membres du collège des enseignants en dermatologie de France (CEDEF). Parmi les 41 répondeurs, 38 étaient PU-PH et trois MCU-PH. Quarante-six pour cent des répondeurs avaient des fonctions de chef de service et 10 % de chef de pôle. Cinquante-deux pour cent des répondeurs étaient en poste depuis moins de dix ans.

Résultats.– Seulement 37 % des répondeurs connaissaient la part des MERRI dans le financement des hôpitaux et environ 50 % des répondeurs connaissaient les composantes servant à financer les crédits MERRI que sont les publications, les études cliniques et le nombre d’étudiants en médecine. Concernant la transparence des données, 90 % des médecins avaient accès à leurs propres données de publication et 47 % avaient accès à leurs données d’études cliniques. Moins d’un répondeur sur cinq avait accès aux données de publication et d’études cliniques des autres services de leur CHU. Concernant la répartition des crédits recherche et enseignement, seuls 14 % des répondeurs rapportaient une répartition des crédits par équipe médicale en fonction de l’activité fournie dans leur CHU. Pour 44 % des répondeurs, les crédits MERRI abondaient le budget global du CHU sans répartition par pôle ou par service. Le souhait de meilleure répartition et de transparence des crédits MERRI était exprimé par la grande majorité des répondeurs : attribution par service en fonction de l’activité (88 %), transparence à l’échelle d’un CHU (78 %), possibilité de financer du personnel de recherche avec les crédits (93 %).

Conclusion.– Le niveau de connaissance des hospitalo-universitaires dermatologues sur les crédits MERRI est imparfait. Il y a un besoin d’améliorer la transparence et la répartition des crédits enseignement et recherche dans les CHU en fonction de l’activité de chacun à l’image de quelques CHU pilotes. Cela est important pour la dermatologie, discipline très active dans ce domaine et relativement marginalisée à l’hôpital.

Déclaration d’intérêts .– Aucun.


Top of the page

© 2012  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@