Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 139, n° 12S
page B74 (décembre 2012)
Doi : 10.1016/j.annder.2012.10.057
Résumés des communications orales

Facteurs de risques et complications des voies d’abord en dermatologie
 

M. Vu N a, , E. Sbidian a, O. Zehou a, D. Thuillot a, S. Bourez a, P. Lesprit b, P. Wolkenstein a, O. Chosidow a, L. Valeyrie-Allanore a
a Dermatologie, France 
b CEPI, hôpital Henri-Mondor, Créteil, France 

Auteur correspondant.

Mots clés : Complications, Peau lésée, Voie d’abord


Introduction.– L’utilisation d’une voie d’abord est souvent nécessaire en hospitalisation de dermatologie. L’objectif de ce travail était d’évaluer la prévalence de ses complications et d’en déterminer les facteurs de risque.

Patients et méthodes.– Tous les patients consécutifs, hospitalisés en dermatologie et perfusés, étaient inclus de façon prospective du 7 janvier 2012 au 26 mars 2012. Les données épidémiologiques, cliniques, microbiologiques et thérapeutiques étaient colligées à l’aide d’un questionnaire standardisé. Les facteurs associés aux complications des voies d’abord au seuil p 0,15 étaient analysés en régression logistique multivariée de confusion et d’interaction. Les variables dont p 0,05 étaient conservées pour le modèle final.

Résultats.– Parmi les 139 patients hospitalisés, 73 étaient inclus, dont 43 femmes (59 %), d’un âge moyen 55,2±2,55 [16–92]. Des complications locales étaient observées dans 10 % des cas (n =7) comprenant des veinites (n =5), hématomes (n =2). Des complications générales étaient également observées à type de sepsis (n =12 ; 16,3 %) évoluant vers le décès dans 12 % des cas (n =9). Ces sepsis étaient tous associés à un point de départ cutané, sans pour autant être directement liés à une complication des voies d’abord.

En analyse univariée, la surface corporelle de la dermatose (43,4 %±41,2 vs 14,2±28,3 ; OR (pour 1 % de BSA atteint en plus)=1,02 (IC95 % 1–1,04, p =0,03) et la pose de voies d’abord en peau lésée (OR=10,2 (1,8–58,6) ; p =0,003) étaient associées aux complications locales. En analyse multivariée, seule la pose de voies d’abord en peau lésée était indépendamment associée aux complications locales (OR=9,7 [1–97,1] ; p =0,05).

Discussion.– La peau est une porte d’entrée trop souvent sous estimée de complications locales et parfois systémiques. Aucune étude directement ciblée sur la prise en charge de patients dermatologiques n’avaient jusqu’à présent était réalisée. Ce travail souligne que la mise en place d’une voie d’abord sur peau lésée s’accompagne d’un risque significativement élevé de complications locales. Le développement de protocoles d’antisepsie sur peau lésée, l’utilisation de cathéters imprégnés d’antibiotique, le changement plus fréquent de la voie d’abord pourraient doivent être évalués.

Conclusion.– La forte prévalence de ces complications doit conduire à définir des procédures spécifiques de mise en place de voie chez les patients ayant une peau lésée.

Déclaration d’intérêts .– Aucun.


Top of the page

© 2012  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@