Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising



Journal Français d'Ophtalmologie
Volume 35, n° 10
pages 803-808 (décembre 2012)
Doi : 10.1016/j.jfo.2012.06.013
Received : 16 April 2012 ;  accepted : 25 June 2012
Stries angioïdes compliquées de néovaisseaux choroïdiens révélant un pseudoxanthome élastique : diagnostic et stratégie thérapeutique. À propos d’un cas
Angioid streaks complicated by choroidal neovascularization secondary to pseudoxanthoma elasticum: Diagnosis and treatment. Case report
 

Figure 1




Figure 1 : 

Angiographie à la fluorescéine (AGF) et tomographie en cohérence optique (OCT) au moment du diagnostic. Œil droit : lignes irrégulières foncées, à disposition radiaire, partant de la papille, interconnectées par un anneau entourant la papille. Ces stries angioïdes (SA) apparaissent hyperfluorescentes non homogènes pendant toute la séquence (effet fenêtre). Aspect en peau d’orange en temporal. OCT : profil rétinien normal, petit soulèvement de l’épithélium pigmentaire (EP) avec une lame de liquide sous-rétinien. Œil gauche : aspect de SA compliquées de néovaisseaux choroïdiens (NVC) avec présence d’hémorragies en intermaculopapillaire. OCT : hyperréflectivité fusiforme en avant du complexe choriocapillaire-EP, exsudation intrarétinienne avec logettes cystoïdes et décollement séro-rétinien, épaisseur maculaire à 447μ.


Figure 2




Figure 2 : 

Papules et micropapules groupées en placard au niveau des faces latérales du cou retrouvées chez notre patient.


Figure 3




Figure 3 : 

Angiographie à la fluorescéine (AGF) montrant l’atteinte secondaire de l’OD avec un interlapse time de trois mois.


Figure 4




Figure 4 : 

Tomographie en cohérence optique de l’œil doit. A. Aspect initialement sain. B. Après un interlapse time de trois mois ; apparition d’une membrane néovasculaire avec exsudation intrarétinienne et décollement séreux rétinien. C. Évolution deux mois et demi après deux injections intravitréennes (IIV) de Ranibizumab ; diminution de l’œdème et réapplication du décollement séreux rétinien (DSR).


Figure 5




Figure 5 : 

Tomographie en cohérence optique de l’œil gauche. A. Néovaisseaux actifs. B. Aspect un mois après la première injection. C. Récidive vue à un stade tardif, trois mois après l’injection : œdème maculaire avec remaniement maculaire important. D. Non amélioration après la deuxième injection, résultat anatomique limité par le remaniement maculaire irréversible.

EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline