Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising



Journal Français d'Ophtalmologie
Volume 36, n° 4
pages 343-351 (avril 2013)
Doi : 10.1016/j.jfo.2012.09.001
Received : 11 June 2011 ;  accepted : 28 September 2012
Tumeurs primitives des voies lacrymales : pièges diagnostiques et thérapeutiques
Lacrimal duct tumors: Diagnostic and therapeutic dilemmas
 

Figure 1




Figure 1 : 

Cas clinique no 1. Tuméfaction sus-ligamentaire droite non dépressible.


Figure 2




Figure 2 : 

Cas clinique no 1. IRM séquence T2, coupe horizontale. Processus tumoral en isosignal, centré sur la voie lacymale droite, restant extraconique.


Figure 3




Figure 3 : 

Cas clinique no 1. IRM en pondération T2, coupe coronale. Aspect postopératoire, avec plaque de Vicryl® en place.


Figure 4




Figure 4 : 

Cas clinique no 2. Dacryocystoscanner : opacification partielle des canalicules, dont la lumière paraît anfractueuse, interrompue, au sein de la tuméfaction de parties molles. Discret élargissement de l’os lacrymal en regard.


Figure 5




Figure 5 : 

Cas clinique no 2. Dacryocystoscanner : minime opacification de la portion verticale de la voie lacrymale droite comblée.


Figure 6




Figure 6 : 

Cas clinique no 3. IRM séquence T1 saturation de graisse, coupe coronale : tumeur intraconique, les limites avec l’oblique inférieur droit sont difficiles à préciser.


Figure 7




Figure 7 : 

Cas clinique no 3. IRM séquence T1, coupe horizontale : aspect postopératoire avec exentération droite.


Figure 8




Figure 8 : 

Cas clinique no 4. IRM séquence T1 saturation de graisse, coupe coronale : volumineux processus tumoral envahissant l’orbite, l’ethmoïde, la fosse nasale et le maxillaire gauches.


Figure 9




Figure 9 : 

Cas clinique no 4. IRM séquence T2, coupe horizontale : détail de l’envahissement orbitaire.


Figure 10




Figure 10 : 

Histologie. A. Coloration HES, grossissement×20 - Carcinome épidermoïde, cas clinique no 2. Agencement en massifs, avec atypies cytonucléaires et anisonucléose ; différenciation épidermoïde avec nombreux globes cornées en formation. B. Coloration HES, grossissement×20 - Carcinome transitionnel, cas clinique no 1. Architecture papillaire (axe de la papille fléché), avec désorganisation des couches cellulaires, atypies cytonucléaires et anisonucléose, sans différenciation épidermoïde notamment sans globes cornées. C. Marquage Ki67 : marquage nucléaire de nombreuses cellules cancéreuses sur toute la hauteur des couches cellulaires.

EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline