Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising



Journal Français d'Ophtalmologie
Volume 36, n° 6
pages 499-525 (juin 2013)
Doi : 10.1016/j.jfo.2013.02.002
Received : 23 January 2013 ;  accepted : 7 February 2013
Les smartphones en ophtalmologie
Smartphones in ophthalmology
 

Figure 1




Figure 1 : 

L’application « ophtalmo » (A et B) et « imediasanté » (C et D) permettent de prendre rendez-vous avec des ophtalmologistes en France. La recherche se fait par date, horaire et localisation.


Figure 2




Figure 2 : 

Exemples d’applications de structures d’ophtalmologie. Ces applications permettent d’avoir des informations pratiques sur la structure, son staff, ses domaines d’activités, ses coordonnées, les numéros et adresses d’urgences ainsi que les modalités de paiements et les assurances acceptées. Certaines de ces applications proposent aussi des prises de rendez-vous directement en ligne ainsi que la possibilité d’envoyer un mail. On peut aussi y trouver des articles destinés aux patients, en rapport avec les activités de la structure (Fig. F).


Figure 3




Figure 3 : 

Application « Ophthalmlogy » (éditeur : Focus Médica) : cette application est un dictionnaire d’ophtalmologie en animations 3D commentées en anglais. B. Interface de téléchargement des vidéos, les termes sont classés par ordre alphabétique. C et D. Exemples de vidéos.


Figure 4




Figure 4 : 

Application « Eye-view » (éditeur : Argos-services en partenariat avec l’institut de la vision). Cette application permet de simuler le champ visuel des principales pathologies ophtalmologiques. A. Glaucome. B. Rétinopathie pigmentaire.


Figure 5




Figure 5 : 

Application « Daltonyzer » (éditeur NGHS.FR). Cette application simule la vision d’une personne atteinte de daltonisme en temps réel à partir de la caméra. Il est possible de comparer l’image perçue avec une vision normale. Cette figure présente deux exemples de protanopie (images de gauche) comparés en temps réel avec une vision normale (images de droite). Cette application peut être utile pour se rendre compte de la manière dont le monde est perçu par un daltonien ou bien pour s’assurer que certaines associations de couleurs peuvent être correctement perçues par des personnes daltoniennes (dans des posters ou des présentations par exemple).


Figure 6




Figure 6 : 

L’application « AMD eye app » (éditeur : Srinivas Sastry) est destinée aux patients atteints de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ou de maculopathie liée à l’âge (MLA), Elle comprend des explications sur le diagnostic, les symptômes de la maladie, les facteurs de risque et les traitements disponibles. Elle comprend aussi une grille d’Amsler avec un système de rappel programmable à l’avance.


Figure 7




Figure 7 : 

Application « Test de daltonisme » (éditeur : Cherrycode). A. Interface d’accueil, il est possible de réaliser soit un test court soit un test long. B. Informations générales sur la vision des couleurs et le daltonisme. C. Le test est basé sur le test de couleurs d’Ishihara. D. Interface de résultat normal, il est bien précisé que les résultats sont uniquement à titre informatif et ne constituent pas un résultat diagnostique valide.


Figure 8




Figure 8 : 

L’application « eyedrops » est destinée au suivi du traitement ophtalmologique, en particulier antiglaucomateux. A. Système de rappel pour l’administration des traitements selon des horaires préalablement définis. B. Il est possible de prendre des photos des flacons afin de pouvoir les reconnaître ultérieurement. C. Un récapitulatif comprend l’histoire des traitements suivis par le patient, les valeurs de pression intra-oculaires, les anciennes chirurgies ainsi que les coordonnées de l’ophtalmologiste traitant. D. Interface concernant les détails de chaque traitement.


Figure 9




Figure 9 : 

Applications de contactologie. A à C. Application « Contact lens toric eyeapp » est une aide à l’adaptation de lentilles de contacts toriques. D à I. Exemples d’applications destinées aux porteurs de lentille de contact, avec des informations sur la prescription, le type de lentille et la fonction « compte à rebours » pour le changement de lentilles de contact.


Figure 10




Figure 10 : 

Système grossissant, avec possibilité de modifier le degré de grossissement, d’utiliser l’éclairage de la caméra ou encore de modifier les couleurs du texte et du fond pour améliorer le contraste.


Figure 11




Figure 11 : 

Applications bibliographiques. A. Pubmed Mobile Pro . B et C. Medscape . D. Ophthalmology core journals . E. Retina today . F. Impact factors – Medicine .


Figure 12




Figure 12 : 

Applications de congrès d’ophtalmologie : Congrès de l’European Glaucoma Society (EGS), Congrès de la Société française d’ophtalmologie (SFO), Congrès de la Royal Association of New Zealand College of Ophthalmology (RANZCO), Euretina, Congrès de l’European Society of Cataract and Refractive Surgery (ESCRS), World Congress of Peadiatric Ophthalmology and strabismus (WCPOS), Pathology visions, EyeWorld et Vision Expo.


Figure 13




Figure 13 : 

Application « IOL calculator » de l’éditeur « Hydrogen 32 ». Cette application permet de calculer la puissance de l’implant selon les différentes formules possibles (Hoffer Q, Holladay I, SRK T, Haigus, Binkhorst II). Les implants les plus fréquemment utilisés de plusieurs laboratoires y sont référencés. On peut accéder aux caractéristiques techniques de chacun de ces implants. Les résultats peuvent être chiffrés avant d’être envoyés par mail.


Figure 14




Figure 14 : 

L’application « Eye handbook » est une application destinée aux ophtalmologistes et qui comprend plusieurs fonctionnalités (A et B). C. Calculateurs en ophtalmologie (entre autres le calcul de risque de progression du glaucome, le calcul d’implants, de transposition ou encore conversion d’acuité visuelle décimale en logMAR). D. Un centre média avec des vidéos classées par catégories. E. Possibilité d’effectuer des recherches d’images et de figures par mots-clés. F. Liens vers les revus d’ophtalmologie. G. Une base de données sur les thérapeutiques en ophtalmologie. H. Tests ophtalmologiques : Grille d’Amsler, vision des couleurs, test de sensibilité au contraste, test duochrome.


Figure 15




Figure 15 : 

Applications de gestion de dossiers médicaux. A et B. L’application « Syseo dictaphone » permet de dicter des courriers ou observations avec possibilité d’envoi instantané du fichier à un ordinateur. C et D. L’application « Camscanner pro » permet scanner des documents avec un rendu tout à fait acceptable. Il est possible d’envoyer ensuite le document scanné par e-mail ou sur un numéro de fax. E et F. L’application « Expresso Ophthalmology » permet la gestion et la saisie de dossiers de patients, il est possible d’utiliser la fonction de reconnaissance vocale pour dicter les observations.


Figure 16




Figure 16 : 

Vue à l’arrière de l’appareil de chirurgie vitréo-rétinienne « Constellation Vision System® » d’Alcon, il existe une entrée audio adaptable à l’iPhone et plusieurs smartphones fonctionnant sous Android.

EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline