Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 140, n° 12S1
page 378 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.annder.2013.09.041
Résumés des JDP

Évaluation au long cours de la qualité de vie et de l’efficacité des injections de toxine botulique dans les vestibulodynies provoquées
 

M. Girardin a, , B. Parratte b, M. Puyraveau c, F. Aubin a, d, P. Humbert a, e, F. Pelletier a, e
a Dermatologie, CHU de Besançon, Besançon, France 
b Médecine physique et réadaptation, CHU de Besançon, Besançon, France 
c Méthodologie clinique, CHU de Besançon, Besançon, France 
d EA3181, SFR FED 4234 IBCT, Besançon, France 
e Inserm U1098, SFR FED 4234 IBCT, université de Franche-Comté, Besançon, France 

Auteur correspondant.

Mots clés : Qualité de vie, Toxine botulique, Vulvodynie


Introduction .– Les vestibulodynies provoquées sont une pathologie relativement fréquente, complexe, avec un important retentissement sur la qualité de vie des patientes et sur leur vie sexuelle. Une prise en charge pluridisciplinaire est indiquée. Parmi les traitements disponibles, les injections de toxine botulique A apportent une alternative efficace et sûre et permettent d’éviter la vestibulectomie. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’efficacité au long cours des injections de toxine botulique A dans les vestibulodynies provoquées.

Patientes et méthodes .– Les patientes traitées il y a au moins 24 mois au CHU de Besançon par injections de toxine botulique A (50unités dans les muscles du périnée superficiel selon la méthode précédemment publiée) ont été incluses. La douleur évaluée par l’EVA, la qualité de vie (mesurée par le DLQI) et la qualité de vie sexuelle appréciée par le FSFI ont été recueillies avant traitement, à trois et à 24 mois après les injections.

Observations .– Dix-neuf patientes sur vingt ont accepté de participer à l’étude. Trente-sept pour cent étaient guéries à 24 mois. On observait une amélioration significative de l’EVA, du DLQI et du FSFI entre MO et M24 (p <0,0001). L’EVA moyenne obtenue à M3 de 3,2±2,6 (0–9) se maintenait à M24 3,1±2 (0–8) p  = 0,0001. Le score du FSFI était équivalent à M3 et M24 (p =0,036). A vingt-quatre mois, 18 patientes (95 %) pouvaient avoir des rapports sexuels.

Discussion .– Les injections de toxine botulique A à la dose de 100U sont un traitement efficace dans les vestibulodynies provoquées avec des résultats persistants à deux ans. Il s’agit de la première étude montrant un tel recul. Elles améliorent significativement les douleurs et ont aussi un impact positif sur la qualité de vie et la vie sexuelle des patientes. Leurs effets sur la douleur et la vie sexuelle se maintiennent à long terme, permettant une reprise de l’activité sexuelle. L’efficacité observée de la TBA concorde avec les données physiopathologiques récentes sur les mécanismes de la VP. Ces résultats sont encourageants pour proposer plus largement les injections de TBA aux patientes souffrant de VP.

Conclusion .– Les injections de TBA à la dose de 100U sont un traitement efficace et durable des VP.

Déclaration d’intérêt .– Aucun.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@