Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
pages 227-228 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.012
Expansion crânienne par ressorts translambdoïdes : résultats et facteurs prédictifs de succès
 

C. Bennett, É. Arnaud, G. Paternoster, T. Protzenko, J. Ziyadeh, F. Di Rocco
 Unité de chirurgie crâniofaciale, service de neurochirurgie pédiatrique, hôpital Necker–Enfants-Malades, AP–HP, Paris, France 

Objet .– Un aplatissement postérieur du crâne à sutures lambdoïdes ouvertes est fréquemment retrouvé chez les enfants porteurs de brachycéphalie et de syndrome d’Apert. Cette déformation postérieure favorise le développement d’une turricéphalie qui est difficile à corriger ultérieurement. Un remodelage précoce du pôle postérieur par des ressorts translambdoïdes peut permettre une augmentation progressive du volume du crâne et réduire le degré de déformation.

Patients et méthodes .– Nous avons analysé les scanners crâniens pré- et postopératoires des enfants opérés par cette technique pour évaluer son efficacité en terme de

– augmentation du volume crânien à 70jours ;

– modifications morphologiques induites avec cette méthodologie (correction aplatissement, prévention d’une turricéphalie, modifications frontales).

Ces analyses ont été effectuées à partir des examens tomodensitométriques avec le logiciel Osirix®.

Résultats .– Nous avons pu effectuer cette analyse morphométrique chez 16 enfants opérés entre 2006 et 2012 (8 enfants avec syndrome d’Apert, 7 brachycéphalies non syndromiques et 1 avec syndrome de Saethre–Chotzen ; 6 garçons, âge moyen : 7,2 mois) À 70jours après la pose des ressorts, le gain volumétrique moyen était de 15,7 % (min–max). Treize d’entre eux (81 %) ont eu une amélioration morphologique. La turricéphalie a été corrigée chez 10 (61 %) patients. En revanche, cette technique n’a eu d’influence sur le développement antérieur frontal que dans un cas (7 %). Les meilleurs résultats ont été obtenus chez les patients plus jeunes (p  : 0,003), chez les patients avec syndrome d’Apert (p  : 0,01) et ceux avec sutures translambdoïdes plus larges (p  : 0,009).

Conclusions .– L’insertion des ressorts translambdoïdes permet d’obtenir une distraction efficace avec une réduction de la turricéphalie et une augmentation volumétrique qui est fonction du patient (syndrome, âge et état des sutures).



© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@