Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
page 229 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.018
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Versailles, 25-27 novembre 2013

Le jeu de rôle et l’annonce de nouvelles difficiles :une place en chirurgie pédiatrique ?
 

F. Di Rocco, F. Di Rocco, M. Zerah, L. Pamphile, A. Diaz, J. Montmayor, S. Hadj-Rabia, T. Baugnon
 Hôpital Necker-Enfants–Malades, université Paris Descartes, Paris, France 

L’apprentissage technique est au premier plan dans la formation des jeunes chirurgiens. Les compétences « non techniques », comme la communication d’informations au patient et sa famille, font moins souvent l’objet d’enseignement formalisé et sont régulièrement négligées. Pourtant, cette communication, essentielle, reste difficile pour des situations chirurgicales complexes et urgentes, en particulier en pédiatrie. Notons que les plaintes des familles résultent souvent d’une communication inappropriée : manque d’informations, termes trop techniques, absence d’écoute. L’objet de cette étude a été d’évaluer l’annonce de « mauvaises nouvelles » en neurochirurgie pédiatrique par le jeu de rôle afin de sensibiliser les internes à cette problématique.

Des internes de neurochirurgie pédiatrique, à différents stades de leur cursus, ont participé à un jeu de rôle au cours duquel ils devaient annoncer une complication chirurgicale aux parents d’un enfant. Deux acteurs jouaient le rôle des parents. La session était enregistrée et supervisée par un neurochirurgien, un anesthésiste, et une psychologue. Les verbatim ou texte mot à mot, des entretiens enregistrés ont été analysés par un médecin, non-chirurgien, non-anesthésiste. L’organisation de l’entretien, l’annonce de la complication, la qualité de la communication verbale et non verbale ont été analysés en utilisant une grille adaptée du protocole SPIKES [1].

Cette étude pilote de neuf entretiens a montré que la simulation d’une consultation ou d’un entretien neurochirurgical est possible et que les performances de communication des internes sont extrêmement variables. L’enregistrement a permis d’analyser et de discuter, ensemble, les erreurs verbales et non verbales de chacun.

Développer des programmes de sensibilisation à la « communication médecin–patient » est essentiel. Le jeu de rôle nous semble adapté pour s’entraîner à cette pratique, spécialement dans les disciplines pédiatriques (relation médecin–enfant–parents).

Top of the page
Référence

Baile W.F. SPIKES: a six-step protocol for delivering bad news Oncologist 2000 ;  5 (4) : 302-311 [cross-ref]


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@