Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
pages 230-231 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.022
Stimulation cérébrale profonde en psychochirurgie : quels sont exactement les risques ?
 

D. Fontaine, C. Saleh
 Service de Neurochirurgie, CHU de Nice, Nice, France 

Malgré le développement de la stimulation cérébrale profonde (SCP) dans le traitement des troubles obsessionnels compulsifs (TOC), du syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) et de la dépression majeure (DM), peu de patients sont opérés ou inclus dans des essais, souvent par crainte des risques potentiels d’une approche présumée trop dangereuse. Pour évaluer ces risques, nous avons réalisé une méta-analyse des complications de la SCP en psychochirurgie.

Nous avons conduit une recherche sur PubMed des publications rapportant des patients TOC, SGT ou DM traités par SCP en excluant les séries redondantes ou ne rapportant pas leurs complications. Seules les complications relatives à la SCP ont été analysées en fonction de la pathologie et de la cible anatomique.

Dans 49 publications incluant 272 patients (94 TOC, 82 SGT, 96 DM), 182 complications étaient rapportées. La mortalité globale était de 1,1 %. La mortalité chirurgicale était nulle. La plupart des complications étaient transitoires, liées à la stimulation et résolutives après modifications des paramètres. La morbidité prolongée était de 16,4 %. Seuls 3 patients ont eu une complication neurologique permanente par hémorragie intracérébrale. Les complications les plus fréquentes étaient : modifications de l’humeur (16,2 %), infection (7,7 %) et complications liées au matériel (14,3 %). Les modifications de l’humeur étaient la complication la plus fréquente dans les TOC (38,3 %), l’apathie chez les patients SGT (15,9 %), et les tendances suicidaires (9,3 %) dans la DM. La cible la plus sûre était le cingulum subgénué.

Les complications de la SCP en psychochirurgie semblent aussi fréquentes que celles rapportées dans les mouvements anormaux où la technique est considérée comme sûre et utilisée en routine. Ces risques sont à considérer par rapport à la gravité des patients, le rapport bénéfice/risque semblant favorable. La SCP en psychochirurgie reste une technique expérimentale dont l’efficacité est en cours d’évaluation.



© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@