Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
page 234 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.032
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Versailles, 25-27 novembre 2013

Place des compressions veineuses dans les névralgies trigéminales primaires traitées par décompression vasculaire pure : à propos d’une série consécutive de 115 cas de conflits veineux
 

C. Dumot, A. Brinzeu, É. Simon, M. Sindou
 Département de neurochirurgie A, hôpital neurologique « Pierre-Wertheimer », université Lyon 1, GHE, 59, boulevard Pinel, 69003, Lyon, France 

S’il est devenu classique qu’une grande majorité de névralgies trigéminales soient liées à une compression du trijumeau par une mégadolicho-artère, le rôle joué par une compression veineuse, seule ou associée à une artère, reste mal déterminé. Cette étude sur le rôle potentiel des veines a pour objectif principal d’en calculer l’incidence et de décrire les veines impliquées.

L’étude porte sur une cohorte de 346 cas consécutifs de névralgie trigéminale opérés de 2005 à 2012 par l’auteur senior (M.S.). Les critères d’inclusion étaient une névralgie trigéminale primaire, rebelle au traitement anticonvulsivant pendant au moins un an, éligible pour une décompression vasculaire microchirurgicale (DVMC), c.-à-d. ayant un vaisseau en situation conflictuelle à l’IRM avec absence de risques « déraisonnables » pour une procédure ouverte. Les patients ont tous bénéficié d’une DVMC pure.

Cent quinze patients avaient une compression veineuse : isolée chez 28, associée à une compression artérielle chez 87. Une veine tributaire de la pétreuse supérieure était impliquée dans 40,9 % des cas : la veine pétreuse supérieure au niveau de son tronc chez 18 (14,2 %), la veine mésencéphalique chez 5 (3,9 %), la veine cérébelleuse chez 3 (2,4 %), la veine pontique chez 7 (5,5 %). Fait important, une veine pontique transverse au porus se drainant directement dans le sinus pétreux supérieur était impliquée dans 74 cas (58,3 %). Les conflits veineux étaient situés au porus 40 fois (31,8 %), à la TREZ 15 fois (12 %), sur la portion cisternale 39 fois (31 %). [NB : données manquantes dans 32 cas (25,4 %.)] La décompression veineuse était une simple dissection-libération de la racine avec écartement de la veine dans 63 cas (50,4 %), une coagulation-division de la veine dans 46 cas (36,8 %).

L’IRM haute-résolution avec les trois séquences associées (3D-T2, 3D-T1gado, 3D-TOF-angio) permet de prévoir, avec une sensibilité=96,7 % et une spécificité=100 %, les conflits en cause [1]. Cela permet de programmer la voie d’abord en conséquence.

Top of the page
Référence

Leal et al. 2010.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@