Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
page 235 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.035
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Versailles, 25-27 novembre 2013

Prise en charge des anévrismes rompus de l’artère communicante postérieure associés à une paralysie occumotrice commune unilatérale : résultats fonctionnels comparatifs du clippage chirurgical versus embolisation
 

R. Noudel, S. De La Rosa, H. Brunel, S. Fuentes, P.-H. Roche
 Service de neurochirurgie et neuroradiologie, hôpital Nord, CHU de Marseille, Marseille, France 

La paralysie oculomotrice commune (POMc) est une complication fréquente des anévrismes rompus de l’artère communicante postérieure (ACoP). Le meilleur traitement assurant à la fois occlusion anévrismale et récupération neurologique optimales reste débattu. Nous rapportons nos résultats comparatifs entre clippage chirurgical et embolization.

Entre janvier 2011 et juillet 2013, 9 patients âgés en moyenne de 54ans (extr : 30–79ans) ont été hospitalises pour hémorragie méningée par rupture d’un anévrisme de l’ACoP compliquée d’une POMc homolatérale. La taille anévrismale moyenne était de 9,3mm (extr : 5–20mm). Le traitement occlusif a été effectué avec un délai moyen de 25heures après rupture (extr : 5–72h). De façon non randomisée, 6 patients ont bénéficié d’un traitement chirurgical incluant clippage et décompression par résection du fond de sac, et 3 patients ont été traités par embolization. L’évolution globale, la qualité de l’exclusion anévrismale, et la récupération fonctionnelle de la POMc ont été évaluées comparativement entre les 2 groupes de traitement.

En ce qui concerne la POMc, les 6 patients opérés ont eu une récupération complète en moins de 3mois ; 2 des 3 patients traités par embolisation conservent des déficits résiduels, complet dans 1 cas, partiel dans 1 cas. Le degré de POMc préopératoire n’avait pas d’influence sur la récupération neurologique postopératoire, mais le délai avant traitement et la taille anévrismale étaient significativement supérieurs dans le groupe endovasculaire (50h vs 8h/14 vs 7mm). Dans le groupe « chirurgical », l’exclusion anévrismale était complète dans 5 cas ; un patient avait un reliquat au collet. Dans le groupe « endovasculaire », 2 patients ont eu une recanalization à 6mois.

Les anévrismes rompus de l’ACoP peuvent être traités par voie chirurgicale ou endovasculaire. Cependant, nos résultas montrent qu’en cas de compression symptomatique du III, le clippage chirurgical avec décompression offre les meilleurs résultats fonctionnels et doit être réalisé le plus précocement possible.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@