Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
page 236 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.037
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Versailles, 25-27 novembre 2013

Prise en charge des malformations artéroveineuses rompues de la fosse postérieure
 

E. Magro b, C. Chaalala a, J. Chainey a, H. Al-Jehani a, J.-Y. Fournier a, c, M. Bojanowski a
a Division de neurochirurgie, université de Montréal, Montréal, Canada 
b Service de neurochirurgie, CHU de Brest, Brest, France 
c Service de neurochirurgie, hôpital Cantonal, Saint-Gall, Suisse 

La prise en charge des malformations artérioveineuses (MAV) rompues de la fosse postérieure demeure complexe. En raison de la localisation de ces MAVs, leur rupture peut devenir rapidement menaçante pour le pronostic vital. Nous avons analysé notre expérience chez ce groupe de patients à la phase aiguë, puis secondairement, afin d’améliorer leur prise charge globale.

Il s’agit d’une série rétrospective monocentrique de patients pris en charge pour une MAV de la fosse postérieure rompue entre 2002 et 2013. Les éléments épidémiologiques, cliniques, radiologiques et le type de traitement immédiat et définitif ont été analysés.

Cette série comportait 34 patients, 19 femmes et 15 hommes, moyenne d’âge 44ans. Une HSA était visible dans plus de 80 % des cas, un hématome intraparenchymateux dans 75 % et une hydrocéphalie dans 85 % des cas. Près d’un tiers des patients étaient intubés, à la prise en charge initiale, nécessitant dans la plupart des cas l’évacuation en urgence d’un hématome et une dérivation du LCS pour hydrocéphalie. Près de 45 % des MAVs présentaient des anévrismes périnidaux, souvent multiples. L’hémorragie était due à une rupture du nidus de la MAV dans 54 % des cas et à une rupture d’un anévrisme dans les autres cas. Pour ces derniers, une embolisation urgente des anévrismes était réalisée le plus souvent. Le traitement définitif était chirurgical dans 25 % des cas, endovasculaire dans 39 %, combiné dans 28 % et conservateur dans les autres cas. L’évolution était favorable (mRS entre 0 et 3) dans 77 % cas.

La rupture d’une MAV de la fosse postérieure se manifeste fréquemment par une condition clinique nécessitant une intervention chirurgicale urgente. L’hémorragie est souvent due à la rupture d’un anévrisme périnidal dont le traitement endovasculaire à la phase aiguë est utile avant un traitement définitif chirurgical et/ou endovasculaire. Malgré la gravité initiale, l’évolution clinique reste satisfaisante.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@