Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
page 237 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.041
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Versailles, 25-27 novembre 2013

Irradiation par protons de chondrosarcome de la base du crâne : expérience du centre de protonthérapie d’Orsay
 

L. Feuvret, V. Calugaru, S. Bolle, L. De Marzi, C. Nauraye, C. Alapetite, H. Mammar, J.-L. Habrand, R. Dendale
 Institut Curie, centre de protonthérapie d’Orsay, hôpital de la Salpêtrière, AP–HP, Paris, France 

Le but de l’étude est l’analyse du contrôle local et de la survie globale après protonthérapie chez 142 patients avec un chondrosarcome de bas grade de la base du crâne.

De mars 1996 à octobre 2012, 142 patients (âge médian : 39ans [12–76], M/F : 64/78) ont été traités par photons et protons ; 50 % des cas étaient de grade I. Les médianes de la dose totale et de la dose par protons étaient respectivement de 70GeCo [18–71] et de 36 GeCo [0–70]. Deux niveaux de dose ont été utilisés : 67GeCo de mars 1996 à avril 2002 (n =41 patients) ; 71GeCo de juin 2009 à octobre 2012 (n =101 patients). Le volume médian du volume macroscopique pré-radiothérapie était de 17,4cm3 [0,8–131]. La radiothérapie était réalisée en postopératoire pour 115 patients (81 %).

Avec un suivi clinique médian de 72,8mois [4,4–193], 15 patients sont décédés (4 de cause tumorale). Les survies globales à 8 et 10ans étaient respectivement de 88,9 % et de 84,8 %. Avec un suivi médian radiologique de 62mois [1–176], cinq tumeurs ont rechuté localement. Les taux de contrôle local à 6 et 8ans étaient respectivement de 94 % et 93,4 %. Aucun facteur pronostique du contrôle local et de la survie globale n’a été mis en évidence. Aucun décès toxique n’a été rapporté. Une toxicité hypophysaire de grade II est décrite dans 14 % des cas, une toxicité auditive de GIII (appareillage) dans 5 % des cas. Une modification radiologique des lobes temporaux était décrite dans 6 % des cas. Il est rapporté 10 % de toxicité grade III–IV.

Le taux de contrôle local des chondrosarcomes de la base du crâne est élevé après protonthérapie. L’augmentation de dose doit être discutée. Au vu de l’efficacité de l’irradiation, une complémentarité entre le chirurgien et le radiothérapeute est fondamentale pour minimiser les effets secondaires.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@