Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
page 242 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.055
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Versailles, 25-27 novembre 2013

Traitement percutané des fractures thoraco-lombaires de type B
 

A.-S. Pruvot-Occéan
 Service de neurochirurgie, hôpital Nord, CHU d’Amiens, Amiens, France 

Nous rapportons une série rétrospective monocentrique de fractures thoraco-lombaires récentes, non neurologiques, de type B, opérées par voie percutanée. L’objectif est d’évaluer les résultats cliniques et radiologiques.

Sont inclus les patients ayant présenté une fracture B traitée par ostéosynthèse percutanée±cyphoplastie avec examens radiologiques pré- et postopératoire. Les patients ont été évalué cliniquement et radiologiquement (cyphose vertébrale et régionale, inclinaison vertébrale et régionale, hauteur vertébrale et recul du mur postérieur).

Trente-six patients ont été traités entre 2007 et 2012 : 22 hommes et 14 femmes, d’âge moyen 40ans, pour 17 fractures classées B1, 16 B2, 3 B3. Huit ostéosynthèses seules ont été réalisées, 28 associées à une cyphoplastie. La durée moyenne d’intervention était de 75minutes, celle d’hospitalisation de 10jours. Il n’y a pas eu de reprise chirurgicale pour complication. Il y a eu deux fuites de ciment sans troubles neurologiques. Il existait une correction significative de la cyphose vertébrale de 9° en post-opératoire et de 6° au dernier recul en moyenne, de l’angulation régionale corrigée : 7,4° en post-opératoire et 4,2° au dernier contrôle. L’inclinaison coronale vertébrale pour les patients chez qui, en préopératoire, elle était<5°, était significativement corrigée : 6,2° en postopératoire. La hauteur vertébrale antérieure a été significativement améliorée de 21 % en postopératoire et de 16 % au dernier recul ; le recul du mur postérieur a diminué significativement de 0,4mm en postopératoire.

Les techniques chirurgicales percutanées pour traiter les fractures thoraco-lombaires de type B sont réalisables et fiables.Le taux de complications est meilleur que dans les voies ouvertes et identiques à celui des voies percutanées pour les types A. Les corrections radiologiques sont similaires à celles des voies classiques et des techniques percutanées sur les types A. Cette technique peut être une alternative aux voies ouvertes, même en présence de troubles neurologiques, en y associant une laminectomie.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@