Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
page 243 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.060
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Versailles, 25-27 novembre 2013

Arthrodèse ou pas, pour quel type de spondylolisthésis lombaire ? À propos d’une série de 51 cas
 

A. Bouchaouch, F. Derkaoui-Hassani, H. Abboud, J. Ntalaja, N. El Fatemi, R. Gana, M.R. Maaqili, N. El Abbadi, F. Bellakhdar
 Hôpital Ibn Sina, Rabat, Maroc 

Le spondylolisthésis est le déplacement de tout ou partie d’une vertèbre du rachis lombaire en avant de la vertèbre inférieure avec atteinte de trois fonctions : stabilité, dynamique et protection nerveuse. À travers cette série, nous analysons les résultats du traitement chirurgical et comparons deux groupes de patients : le premier avec arthrodèse et le second avec la technique classique de Gill.

Il s’agit d’une étude rétrospective, sur la période allant de janvier 1999 à décembre 2012, de 51 cas opérés, dont 25 patients par la technique de Gill seule et 26 avec arthrodèse associée. Les critères d’inclusion sont : le spondylolisthésis dégénératif ou par lyse isthmique, symptomatique, rebelle au traitement médical, responsable d’un déficit neurologique, évolutif cliniquement (radiculalgies) avec aggravation et instabilité radiologique. Suivi moyen : 6ans (extr : 10 mois–10ans).

Notre but est, outre de relater les données épidémiologiques classiques qui rejoignent celles de la littérature, d’insister sur la particularité de cette série ayant concerné deux groupes : le premier a bénéficié du traitement consensuel du spondylolisthésis (décompression et arthrodèse), et le second, faute de moyens, a bénéficié de la technique de Gill seule. Il ressort de l’analyse de ces résultats que cette étude a pris un caractère randomisé de façon involontaire vu que la sélection des patients pour le type de traitement dépendait de la disponibilité du matériel.

Le traitement chirurgical idéal reste controversé. Cependant, dans notre contexte, pour le spondylolisthésis dégénératif, la laminectomie reste suffisante vus les résultats satisfaisants (80 % sans arthrodèse, versus 84,6 % avec). Alors que pour le spondylolisthésis par lyse isthmique, la technique de Gill seule demeure clairement insuffisante par rapport au traitement associé à une ostéosynthèse (77 % chez les patients fixés versus 20 % chez les autres). Ainsi, dans notre contexte économique, s’il faut privilégier l’association d’une ostéosynthèse dans une variété de spondylolisthésis, il s’agit clairement du spondylolisthésis par lyse isthmique.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@