Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
pages 244-245 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.063
Incidence et conséquences des durotomies accidentelles en chirurgie lombaire : analyse d’une série rétrospective de 6460 patients
 

A. Perez a, P. Hannequin a, P. Sabatier b, B. Debono b
a CHU de Rouen, Rouen, France 
b Clinique des Cèdres, Toulouse, France 

Les durotomies accidentelles en chirurgie lombaire sont des événements porteurs de risques dont les conséquences aboutissent à une morbidité sous-estimée. Nous proposons une série rétrospective exhaustive des patients opérés consécutivement dans notre institution pendant 3ans, pour évaluer l’incidence, le traitement, les conséquences, la morbi-mortalité de ces durotomies.

Entre le juillet 2009 et juin 2012, 6460 patients ont été opérés en lombaire dans notre institution (âge moyen : 54ans, IMC = 23,3), dont discectomie : 63 %, décompression pure : 22 %, et chirurgie instrumentée : 14 %. Nous étudions la démographie, la procédure, les complications et l’évolution avec un recul minimum de 12 mois.

Une brèche est survenue chez 276 patients (4,3 %), dont discectomies : 29,3 %, décompression : 54 %, et instrumentation : 16,7 %. L’âge moyen de ces patients était plus élevé (63ans) et 26 % présentaient des antécédents chirurgicaux lombaires. Dans 82 cas (29,7 % des brèches et 1,3 % du total), une complication survenait, dont 44 cas nécessitant une réintervention. La durotomie passait inaperçue dans 25 cas. On notait une complication mineure dans 37 cas (13,4 % des brèches) et majeure dans 45 cas (16,3 %), dont 1 décès : 36 pseudo-méningocoeles (44 %), 16 infections (20 %) dont 7 méningites, 17 événements neurologiques (13 %) dont 7 syndromes post-PL invalidants, 12 fistules de LCS (15 %) et un hématome cérébelleux fatal. Les durotomies accidentelles constituaient 18,3 % des complications totales de la série, allongeaient significativement la durée moyenne d’hospitalisation (8,4 vs 3,8jours) et représentaient 33 % des 15 procédures médico-légales en cours pour cette période.

De survenue non exceptionnelle, les durotomies accidentelles exposent le patient à une morbi-mortalité non négligeable. Elles doivent être traitées de façon proactive en occlusion primaire comme à distance pour éviter les risques, en particulier neurologiques et infectieux, qui devraient figurer dans le consentement éclairé du patient. Les options d’occlusion, de drainages et de soins postopératoires seront discutées.



© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@