Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
pages 247-248 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.072
Traitement chirurgical par clippage d’un anévrysme disséquant de l’artère cérébral moyenne responsable d’une hémorragie méningée spontanée. Rapport d’un cas avec illustration vidéo
 

D. Lisii, E. Magro, J.-C. Gentric, R. Seizeur, P. Dam Hieu
 Services de neurochirurgie et neuro-radiologie, CHU de Brest, Brest, France 

Les anévrysmes intra-crâniens disséquant sont des étiologies rares des hémorragies méningées spontanées d’origine anévrysmale (2–3 % des anévrysmes rompus) et leur pronostic est souvent plus sévère. Ils sont préférentiellement localisés au niveau de la circulation postérieure. Leur localisation au niveau de l’artère cérébrale moyenne est exceptionnelle (Yonekawa, Uhl). Compte tenu de leur morphologie particulière, leur traitement, endovasculaire et/ou chirurgical, peut constituer un challenge difficile. Le traitement chirurgical peut consister en une occlusion du vaisseau porteur sans ou avec anastomose exo-endocrânienne, un enrobement/renforcement de la région de l’anévrysme ou un clippage. Nous rapportons une observation qui illustre la difficulté de choisir l’option thérapeutique mais également la possibilité de réaliser, lorsque cela est techniquement faisable, un clippage tangentiel de l’anévrysme L’observation est illustrée par une vidéo.

Un homme de 57ans est hospitalisé pour une hémorragie méningée spontanée (grade 1 WFNS). Le bilan angiographique met en évidence un anévrysme disséquant de la jonction M1–M2 droite (petite dilatation sans véritable collet). Pas de possibilité de traitement endovasculaire. Trois jours après, récidive hémorragique (grade 2 WFNS). L’angio-scanner met en évidence une augmentation de la taille de l’anévrysme disséquant, toujours sans collet. L’intervention chirurgicale réalisée le lendemain va mettre en évidence un anévrysme disséquant avec un hématome pariétal parfaitement visualisable. Un clippage tangentiel est réalisé, permettant l’exclusion de l’anévrysme. L’évolution est favorable en dehors de la constitution d’une hydrocéphalie. L’angio-scanner réalisé à 6 mois montre l’absence de récidive de l’anévrysme.

Les anévrysmes disséquants de l’artère cérébrale moyenne sont exceptionnels. Si le traitement endovasculaire n’est pas envisageable, le traitement chirurgical, notamment le clippage tangentiel de l’anévrysme, peut être tenté si les constatations morphologiques peropératoires le permettent.



© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@